in

Libye : les forces pro-Haftar s’emparent de Syrte

La ville de Syrte, port stratégie de la Lybie, est désormais aux mains du maréchal Haftar, l’homme fort de l’est lybien. Les forces pro-Haftar l’ont annoncé dans un communiqué et sur Twitter. Syrte était jusque-là sous le contrôle du gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par les Nations Unies. Depuis avril, Khalifa Haftar mène une vaste offensive et avance vers la capitale, Tripoli, où se trouve le siège du gouvernement rival. Une guerre fratricide alimentée par les ingérences étrangères. Si Haftar a notamment le soutien de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, de l’Égypte et de la France, le GNA a, lui, l’appui du Qatar, de l’Italie et la Turquie. Ankara a même envoyé des troupes sur le sol lybien ce lundi. Divisé, le Conseil de sécurité des Nations Unies ne parvient pas même à s’entendre sur une résolution appelant au cessez-le-feu.

Publicité
Publicité
Publicité

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Vous n’avez rien compris,
    Dans l’islam, il n y a pas ministère de la défense, il y a ministère de la guerre.
    Si Tripoli tombe, on aura l’Algérie du nord et l’Algérie du sud, comme la Corée du nord et la Corée du sud il y a 70 ans.

  2. Si Tripoli tombe, le grand désert Algérien tombera.
    Les Turques font le boulot pour l’armée Algérienne qui n’a d’ennemi que le Hirak.

    Le désert depuis la mer rouge jusqu’à l’Atlantique endroit le plus dur de la planète et aussi le plus riche. La France occupait par le passé le désert Libyen et Algérien.

    • L’Algérie n’a pas à intervenir dans les affaires libyennes tant qu’elles ne débordent pas en Algérie, il faut juste qu’elle surveille ses frontières. Les autres se battent pour leurs intérêts, chacun son camp.
      D’autre part l’armée ne fait rien contre le Hirak, il faut arrêter de dire des bêtises, il n’y a ni mort ni blessé grave.
      La France n’occupait pas le désert libyen, par contre elle soutient les 2 camps en Libye, elle file les armes aux 2 camps, mais en réalité elle soutient Haftar. On doit à la France cette situation chaotique, merci Sarkosy d’avoir accepté d’être financé par Kadhafi puis provoqué tout ça …

      • Il ne s’agit pas de culture.
        La politique, que cela soit ecrit et accompli, n’est plus à la mode de nos jours.

        Armée egyptienne, Al nahyan, Al saoud, Jordanienne, Française, Russe, mercenaire du Tchad, du Soudan.

        On a milles kilometres de Frontières et en Algérie,on parle paix , ONU.
        Non ce n’est pas de la sagesse, c’est autre chose.
        Ce n’est meme pas de la peur, la peur est humaine et on vit avec.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Récompensé par un Golden Globe, Ramy Youssef loue Dieu « Allah Akbar » sur scène

Une journaliste palestinienne torturée dans une prison israélienne