in

Les trois femmes du gouvernement israélien effacées de la photo officielle par la presse ultra-orthodoxe

Elles ont beau poser sur la photo officielle en leur qualité de ministres du nouveau gouvernement ultra-sioniste de Netanayhou, elles n’ont pas pour autant échappé au châtiment sans appel de la presse israélienne ultra-orthodoxe : le gommage systématique de leur visage à l’aide d’un floutage qui n’a rien d’artistique, mais plutôt de très obscurantiste…

Quand l’ultra-sionisme au pouvoir tombe sur plus fanatique, raciste, intolérant, sexiste et moyenâgeux que lui dans une démocratie aux faux airs de théocratie, cela donne ce violent retour dans les ténèbres en plein cœur d’Israël, dont Miri Regev, la ministre des Sports et de la Culture, Ayelet Shaked, ministre de la Justice, et Gila Gamliel, ministre des Personnes âgées, ont subi de plein fouet la censure implacable.

Cachez ces femmes qu’une certaine presse israélienne, arc-boutée sur son conservatisme d’un autre âge, ne saurait voir, à l’instar du site Behadrey Haredim, auteur de la retouche ci-dessus, mais aussi de l’hebdomadaire Yom Leyom, proche du parti Shass, membre de la coalition gouvernementale, qui a poussé le sexisme jusqu’à effacer leur silhouette, grâce à la magie de Photoshop…

Désincarnées, supprimées, ces trois ministres femmes, qui ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes, ont été ignorées par d'autres journaux tout aussi furieusement rigoristes, lesquels ont opposé leur souverain mépris en refusant de publier cette photo de famille, non seulement en raison de ses membres féminins, mais aussi, peut-être, parce que les autres n'apparaissent pas suffisamment tyranniques, va-t-en-guerre, impérialistes et anti-palestiniens à leurs yeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un footballeur de Nancy pris pour cible par l’islamophobie post-attentat de Charlie Hebdo

L’observatoire contre l’islamophobie appelle le CFCM à ne pas participer à la “convention sur l’islam” de l’UMP