in

Les Rohingyas victimes de famine organisée

Au Bangladesh, des milliers de Rohingyas se pressent aux distributions d’aides alimentaires. La survie s’organise dans les camps de réfugiés installés non loin de la frontière birmane. Les membres de cette minorité musulmane ont fui les exactions du régime birman et des milices bouddhistes. Mais ils ont aussi fui la faim.”Ils nous pourchassaient. Ils ont arraché toute notre richesse, nos cultures, et nous avions faim tout le temps. Ils ont volé nos vaches et nos chèvres”, témoigne cette femme.

“Parfois, nous étions affamés pendant un jour, deux jours et même cinq jours. On a survécu en mangeant des purées de bananes et de calebasse”, dit cet autre. Les exactions ne sont pas terminées selon des témoignages recueillis par des ONG comme Amnesty International, qui dénonce aussi cette famine organisée pour pousser à l’exode.

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Même si les Rohyngas sont victimes de famine organisée, je constate que les pieux musulmans du site s’intéressent d’abord à la Palestine, ce qui comme d’habitude leur permet de jouer les victimes.
    La Birmanie, c’est trop loin pour motiver les musulmans d’ici. Ce sont donc des ONG qui prennent le relai. C’est à dire des associations occidentales ou l’ONU (Qui finance en majorité l’ONU : je vous laisse deviner).
    On attend un geste financier de nos émirs du Moyen-Orient qui vivent dans les frasques et se recueillent chaque année à la Mecque pour aller au paradis d’Allah.

    On espère que, un jour, dans l’avenir, peut-être… Que des musulmans cesseront de s’intéresser aux plaisirs terrestres pour s’intéresser au sort de leurs prochains, musulmans ou non musulmans. Pour aller au paradis.

    Mais ce désintéressement, c’est chrétien.

  2. Y a-t-il eu aussi des provocations, comme au début des clashes meurtriers entre sunnites et chiites en Irak ? On se rappelle que cette “guerre civile” bien instrumentalisée par les occupants avait aidé al Qaeda à s’installer en Irak… Au moment où les terroristes sont chassés du Moyen-Orient (enfin, ceux qui ne sont pas recyclés en ASL-bis !?), on pourrait comprendre qu’une certaine puissance favorise le chaos “constructif” dans encore un autre pays, en exploitant de vieux antagonismes comme elle a su si bien le faire ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’usine de la Kiswah, à La Mecque, comme vous ne l’avez jamais vue

Mennel annonce son départ de The Voice