in

Les petites folies des princes du pétrole

La tornade révolutionnaire arabe n’a fait vaciller que les républiques, les princes du pétrole, rois du rigorisme religieux chez eux, n’ont même pas été décoiffés d’un cheveu par son intensité. Si vous ne craignez pas de violentes collisions d’images, ce qui va suivre va vous en mettre plein la vue : la nouvelle limousine incrustée de diamants du prince et hommes d’affaires saoudien Walid Ben Talal aveugle littéralement, quant à sa valeur de 4,8 millions de dollars, elle est à couper le souffle !

Mais, quand on s’offre le luxe d’un Airbus A380 Prestige en guise de jet privé, on peut bien se payer ce petit caprice parfaitement inutile, terriblement indécent, mais irrésistiblement rutilant… Les émirats ne sont pas en reste, et si vous pouvez encore tenir le choc, découvrez ce must du transport en commun, qui ringardise la RATP : le premier super bus acquis par Dubaï pour rejoindre Abu Dhabi.

JPEG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Roms : incendie, cocktail Molotov, mais pas le même écho

Charlie Hebdo : les musulmans sommés de s’indigner