in

Les néo-nazis grecs manifestent de nouveau contre le projet entériné de la mosquée d’Athènes

Tandis que les Grecs scrutent désespérément l’horizon pour y déceler les signes d’une nouvelle aurore économique, les nazillons de l’Aube Dorée s’évertuent à embrumer le ciel athénien aux cris de « Sus à l’islam et à la mosquée d’Athènes » qui font pâlir d’effroi les premières lueurs du jour…

Forts du séisme politique créé, en 2012, par l’impensable élection de 18 des leurs au Parlement, les leaders du mouvement néo-nazi grec ne se résolvent toujours pas à voir sortir de terre la future mosquée d’Athènes, après plus de treize années d’atermoiements administratifs et religieux qui ont failli faire avorter le projet plus d’une fois.

Capitalisant sur leur légitimité législative pour faire frémir le pays tout entier, trois députés de l’Aube Dorée, accompagnés de Eleni Zaroulia, l’épouse en personne du « führer » Nikos Michaloliakos, qui téléguide ses meutes sauvages depuis la prison où il croupit en détention provisoire pour avoir fomenté l’assassinat d’un musicien en septembre, ont chauffé à blanc plus de 700 partisans afin de battre le pavé de la capitale athénienne, samedi dernier, contre le chantier de la première grande mosquée de Grèce.

"La Grèce appartient aux Grecs" et "Pas de mosquée à Athènes", les slogans sans originalité n’ont surpris personne, mais n’en ont pas moins été scandés avec une fureur inouïe, les bruits de bottes se faisant plus menaçants encore lorsque les ultras du mouvement ont déboulé dans le quartier Eleonas, là où s'élancera le prestigieux lieu de culte d’une superficie de 600 m² et sans minaret, qui a cristallisé longtemps les attentes fébriles de la communauté musulmane.

Athènes est l’une des rares capitales européennes à ne pas s’être dotée d’une mosquée officielle, un retard que les autorités aimeraient combler au plus vite maintenant que tous les obstacles, jadis insurmontables, ont été abolis. Mais c’était sans compter la rancœur extrême de l’extrême droite qui n’est jamais aussi dangereuse que lorsqu’elle a la défaite amère, l’Aube Dorée semblant plus que jamais résolue à assombrir la ligne d’horizon du berceau de la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour le grand mufti d’Arabie Saoudite, les attentats suicide sont le fait de « criminels »

Islamophobie rampante en France ? (vidéo)