in

Les musulmans prient pour que tombe la pluie en Californie

Accablés par la sécheresse sans précédent qui fait littéralement suffoquer la vallée de San Gabriel, en Californie, mettant en péril son agriculture, tandis que les risques d’incendie y sont démultipliés, les fidèles de la région se tournent vers le Très-Haut, implorant son secours, après avoir guetté en vain les moindres signes annonciateurs d’une pluie salvatrice.

S’inspirant du prophète Muhammad (saws), qui avait coutume de supplier l’intercession de Dieu afin de soulager la souffrance des siens, anéantis par un soleil de plomb, et d’irriguer une Mère nature menacée par la désertification, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) du grand Los Angeles a appelé à multiplier les grandes prières communes dans les mosquées, en invitant les autres religions à se joindre aux offices.

Une pluie de prières pour que tombe enfin la pluie providentielle sur l’ensemble de la collectivité, la ferveur des lieux de culte musulmans est à son comble, alors que la côte ouest a été déclarée « situation d’urgence » par le gouverneur Jerry Brown, résonnant d’invocations traditionnelles mais aussi plus spéciales, dictées par les circonstances, parmi lesquelles celle-ci s'élève dans nombre d’enceintes sacrées : "Oh mon Dieu, donnez-nous une pluie bénéfique et productive, partout et longtemps, maintenant et pas plus tard, salvatrice et non néfaste".

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une journaliste oublie de couper son micro et traite Hollande de “moche et minable”

La quenelle d’Anelka fait perdre 3,6 millions d’euros à son club