in

Les jeunes rivalisent d’agilité dans les ruines d’Alep

Dans la ville d’Alep déchirée par la guerre et récemment libérée des terroristes, la pratique de sports tels que le parkour urbain reprend petit à petit, malgré le manque d’installations et le risque de blessures.

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Un peuple qui a montré son courage, une armée de conscrits aguerrie et expérimentée, des enseignants qui ont bravé le danger, des médecins qui ont dû pratiquer dans des conditions extrêmes, une société qui a résisté au morcellement ethno-confessionnel, une nation qui sait désormais lire entre les lignes les propagandes des grandes puissances, une fraternité renforcée avec le peuple voisin de Palestine, des artistes qui ont développé un art sublime…. La Syrie est incontestablement un pays d’avenir maintenant que le pire est passé …on pourrait presque dire aux pétromonarques, à Erdogan et aux puissances occidentales …Merci …s’il n’y avait pas eu tant de malheurs pour paver ce chemin.

  2. Aucun souci à se faire au sujet de l’Iraq et de la Syrie : ce sont le Japon et l’Allemagne du XXI ième siècle . Ils sauront reconstruire leur pays et aller au-delà , bien au-delà …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’agresseur islamophobe d’une femme voilée traité de « déséquilibré »

Le beau parcours académique des Algériennes, plus diplômées que la gent masculine