in

Les barbus indésirables à la frontière algéro-tunisienne

Si vous êtes d’origine algérienne ou  tunisienne et que vous souhaitez passer la frontière qui sépare les deux pays autant  ne pas porter de barbe. Le sésame qui permet aux jeunes de passer la douane ne se réduit plus à un à un quelconque document administratif, mais plutôt  à l’absence de pilosité de leur visage. 

Les islamistes algériens sont indésirables en Tunisie et les jeunes barbus sont systématiquement refoulés par les polices des frontières algérienne et tunisienne rapporte la presse algérienne. «Les troubles sécuritaires que connaît actuellement la Tunisie accentuent la pression sur la région frontalière de l’Est algérien, poussant l’Etat tunisien, en concertation avec l’Algérie, à appliquer cette mesure de limitation de la circulation des islamistes algériens vers la Tunisie et vice versa», confirme une source douanière au poste frontière d’El Ayoun (El Tarf)."

Bref le rasoir électrique ou à lames devient désormais l’outil indispensable dans la panoplie du jeune touriste maghrébin, lequel s’il « veut voyager loin » doit ménager non pas sa monture, mais son visage qui doit demeurer glabre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coran traduit en langue Maorie

Vive le FN, à mort les musulmans!