in

L’Egypte annule son contrat gazier avec Israël

Dans le cadre de sa politique étrangère inféodée  exclusivement aux  intérêts israéliens, l'ex-tyran  Hosni Moubarak et son régime avaient bradé le prix du gaz à destination de l’État hébreu. Une faveur qui a occasionné une perte sèche  de plus  de 715 millions de dollars pour un  budget égyptien déjà anémique, et  en partie subventionné par l'aide financière  américaine. Devant ce scandale, la pression populaire a contraint les autorités égyptiennes  à mettre un terme à ce contrat avantageux  au profit d'Israël.

 Une rupture commerciale qui aussitôt fait réagir le ministre israélien des Finances Yuval Steinitz,   qui a déclaré être " profondément inquiet" par une telle décision, qui  "pourrait provoquer une pénurie d'énergie dans le pays. "C'est un précédent dangereux qui risque de porter atteinte au traité de paix".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Campagne sur internet contre le niqab en Tunisie

Le Coran traduit en cinquante langues pour les orientalistes occidentaux