in

Le Sénat adopte le projet de loi contre les assistantes maternelles voilées

Ajourné mais pas passé à la trappe, le nouveau règlement discriminatoire à l’encontre du voile au sein de structures privées en charge de la petite enfance a été finalement adopté par le Sénat, le 17 janvier, étendant ainsi l’obligation de neutralité religieuse à un espace public illimité, allant jusqu’à se nicher dans le havre des foyers.

La nature particulièrement transgressive de l’article 3, qui enfreint allègrement l’esprit de la loi de 1905, ne choque nullement les sénateurs, hormis Esther Benbassa, sénatrice du parti  Europe Ecologie Les Verts, dont la voix dissonante a mis les parlementaires, et notamment le parti radical de gauche, initiateur du projet, face à leurs contradictions liberticides.

Ce projet de loi « étend l’obligation de neutralité aux assistantes maternelles dans le cadre de leur activité d’accueil à leur domicile, est une intrusion de l’Etat dans la sphère privée » a lancé la méritante Esther Benbassa, dans un hémicycle qui a depuis longtemps tranché la question. La présidence du Sénat a beau avoir changé de couleur politique, le voile reste marqué au fer rouge à gauche, comme à droite.

Intervention d’Esther Benbassa à partir de 19’00

https://www.youtube.com/watch?v=hDMd4HBkhpg&feature=player_embedded#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Channel Four News met à l’antenne une journaliste en hijab

Un dessin animé koweïtien présente le Maroc comme le pays de la “prostitution et de la corruption”