in

Le petit-fils de Nelson Mandela épouse une Sud-africaine de confession musulmane

Petit-fils du défunt Nelson Mandela, l’icône de la lutte anti-apartheid passée à la postérité comme le premier président noir nobelisé d’Afrique du Sud à avoir jeté les bases d’une nouvelle démocratie, Mandla Mandela, converti à l’islam il y a deux mois, vient de convoler en justes noces avec sa promise musulmane Rabia Clark.

Le descendant du légendaire « Madiba », héritier du statut traditionnel de chef du village de Mzevo, le lieu de naissance de son célèbre grand-père dont la disparition en décembre 2013 a laissé tout un peuple orphelin, a confirmé samedi, à Johannesburg, son union et quatrième mariage.

"Je suis honoré et ravi d'annoncer mon mariage avec Rabia Clarke, à Cape Town, le 6 Février 2016", indiquait son communiqué officiel posté sur Twitter. "Je tiens à exprimer ma profonde gratitude aux parents de Rabia,  à sa famille élargie et à la communauté musulmane, pour m’avoir accueilli avec chaleur et affection. Rabia et moi avons été élevés dans différentes traditions culturelles et religieuses, notre union reflète ce que nous avons en commun : Nous sommes Sud-Africains", a-t-il souligné, quelques heures avant que le mariage soit scellé dans une prestigieuse mosquée, à Kensington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bosnie: manifestation contre l’interdiction de signes religieux

Soria Zeroual : Femme de ménage algérienne nommée pour un césar de la meilleure actrice 2016