in

Le MRAP demande la dissolution de “Génération identitaire“

Une trentaine de membres du groupuscule d’extrême-droite, « Génération identitaire » vient encore de s’illustrer par une action spectaculaire à la frontière franco-espagnole (le 19 janvier au Col du Portillon).

Cette opération de propagande anti-migrants rappelle celle qu’ils ont conduite dans les Alpes en 2018, prétendant agir « pour sauver notre peuple et notre civilisation ». On reconnaît bien là la rhétorique xénophobe et raciste qui caractérise ce groupe.

Cette nouvelle opération xénophobe est intolérable. La République doit sévir contre ces débordements racistes et xénophobes. Le gouvernement doit empêcher de nuire toutes les organisations de la mouvance identitaire.

Publicité
Publicité
Publicité

Le MRAP demande de nouveau la dissolution immédiate de « Génération identitaire ». Il exige l’inculpation, pour incitation à la haine raciale, des dirigeants de ces formations d’extrême-droite.

Le MRAP dénonce le laxisme du Préfet de Haute-Garonne qui cautionne leur action en déclarant : « Les actions, désormais terminées, du groupe Génération identitaire, actions purement symboliques qui n’ont provoqué aucun trouble à l’ordre public. » Ainsi donc, les actions de milices shootées au racisme et à la xénophobie, traquant les « afro-maghrébins », ne seraient pas une atteinte à l’ordre public… juste une action « symbolique ».

Le MRAP exige du Ministre de l’Intérieur qu’il prenne les mesures qui s’imposent.

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

En quoi l’islam est compatible avec la République

Une Palestine post-Trump