in

Le groupe Bertrand, propriétaire de Quick, mise sur ses restaurants Halal pour prospérer

Loin de péricliter, en dépit d’une âpre concurrence et d’une certaine instabilité managériale, l’enseigne Quick, qui est passée fin 2015 dans le giron du groupe Bertrand, l’un des fleurons de la restauration en France, connaît même un regain d’activité, pour la plus grande satisfaction de Jérôme Tafani, responsable du pôle Burger King France/Quick France.

« A périmètre comparable, le taux de croissance de l’enseigne est de l’ordre de 5 à 10 % selon les mois, et il est supérieur de 3 à 4 points à la moyenne de son marché », a indiqué ce dernier dans un entretien accordé aux Echos, renchérissant : « A la fin 2015, le chiffre d’affaires moyen d’un restaurant était de 1,8 million d’euros. Il s’élève aujourd’hui à 2,4 millions pour le périmètre de restaurants que nous conservons ».

Et comme on ne change pas une recette qui gagne, le groupe Bertrand mise aussi beaucoup sur ses 66 restaurants Quick à la sauce Halal pour assurer sa prospérité – ils représentent les trois quarts de la « centaine de Quick à conserver », soit environ 250 millions d’euros de volume d’affaires – n’en déplaise à Zemmour et à tous les oiseaux de mauvais augure de son espèce, qui crient inlassablement à « l’halalisation de la France » à tous les micros.

Publicité
Publicité
Publicité

Face au pragmatisme de l’économie qui ne s’embarrasse pas de considérations idéologiques et balaie d’un revers de main la théorie fumeuse et funeste du « grand remplacement », autant dire que ces sinistres propagandistes de l’islamophobie se casseront les dents et s’égosilleront en vain…

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Décès de Gaïd Salah : une brèche ouverte vers le changement en Algérie?

À Jérusalem, le Père Noël fait une entrée remarquée à dos de chameau