in

Le chanteur Sami Yusuf interdit en Iran pour s’être produit en Israël

Considéré comme  la plus grande star "du rock de l'Islam" par le magazine Time,  Sami Yusuf qui vend des millions d'albums au Proche et Moyen-Orient,  a vu ses chansons interdites d'antenne en Iran après son concert en Israël  à Nazareth exactement où il s'est produit  durant le mois de Ramadan devant un public essentiellement composé de palestiniens.  Né à Téhéran en 1960, Sami Yussuf a quitté son pays à l'âge de 3 ans pour s'installer avec sa famille en Grande- Bretagne. Se rendre en Israël est un crime en Iran passible de cinq ans de prison. 
 
Particulièrement surpris par cette décision, Sami Yusuf a réagi sur son compte Facebook:  «Je suis très étonné  que la télévision officielle de l’Etat et la radio de la République islamique d’Iran aient décidé d'interdire  la diffusion de  ma musique  à cause de mon déplacement   à Nazareth. J'ignorais que déclencher un  sourire sur le visage de mes frères et sœurs bien-aimés palestiniens était considéré  comme un délit pour le  gouvernement iranien. Je suis également  désolé que ceux qui m'apprécient en Iran soient privés de  ma musique durant quelques temps.  Je ne compte pas cependant  m'excuser pour m’être produit en Palestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Y a-t-il une vie après la mort ? Voyage d’un neurochirurgien dans l’après-vie

La traduction Google de “arab girl” en “beurette” changée en “fille arabe” grâce à l’artiste Rakidd