in ,

Le baiser ambigu de la mosquée du palais de Rabat

Pour être fraternel, même très fraternel, ce baiser sur la bouche qui n’avait rien de furtif, échangé entre deux hommes, lundi dernier, dans une mosquée du palais royal de Rabat et à proximité de Mohammed VI, l’était assurément !

Si l’on y regarde de plus près, la scène ne manque pas d’occasionner un certain trouble, voire un trouble certain, d’autant plus qu’elle se déroule dans un pays éminemment musulman. Certes, tout est une question d’interprétation, mais convenons que cet élan irrépressible entre un homme d’âge mûr et son alter ego plus jeune, qui ont célébré à leur manière l'Aïd El-fitr, est pour le moins ambigu…

Ce bécot équivoque n’en finit plus de diviser sur les réseaux sociaux, les uns s’offusquant d’une effusion de joie déplacée, tandis que les autres se réjouissent d’une «gay attitude» affirmée, signe de l’évolution des mœurs au Maroc.

Ce dont on est sûr, c’est que ce n’était pas le baiser de Judas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Al-RTV, la première chaîne de télévision islamique a vu le jour en Russie

Tunis présente ses excuses à Jamel Gharbi, l’élu PS de la Sarthe, agressé en Tunisie