in

Laurent Blanc : le halal pour tous a vécu

A nouveau commandement, nouveau régime ! Qu’il soit alimentaire ou disciplinaire, le régime auquel Laurent Blanc compte soumettre les titulaires du maillot Tricolore sera placé sous le signe d’un double respect : celui des différences, notamment religieuses, et des valeurs républicaines.

L’ère de Laurent Blanc marque ainsi la fin de pratiques instaurées sous le règne sans partage du défaillant Domenech, pour insuffler à la future équipe de France de football ce fameux esprit de corps qui l’avait cruellement abandonnée.

Le halal pour tous a vécu, vive la réhabilitation de la cuisine pour tous, agrémentée de ses formules à la carte ! La cantine de luxe des Tricolores, dont on escompte toujours un sursaut victorieux, fera la part belle à des mets aux riches vertus nutritives, sans porc, susceptibles de combler tous les palais.

Un détail que cette mesure alimentaire ? Non, puisqu’elle s’inscrit dans un programme visant à renforcer la cohésion du groupe pour obtenir le meilleur des hommes. Alors, finie l’époque du halal imposé à tous les Bleus sans distinction sur ordre de Domenech, le temps est venu d’une équité nutritive qui complétera un dispositif général soucieux de restaurer, encore faut-il l’espérer, une belle âme en multicolore à une équipe recomposée.

Outre l’aspect purement culinaire, Laurent Blanc s’attaque à d’autres symboles forts, à la fois réglementaire et républicain, afin de réconcilier les Bleus avec des supporters en proie au vague à l’âme. Dans un sérieux coup de vis, le super coach reconnu de tous a déroulé une feuille de route qui ne souffrira aucun manquement : le retard aux entraînements n’est plus toléré, le port du casque à la descente du bus est proscrit, l’hymne national devra au minimum être “chantonné”…

Alors que Laurent Blanc fait face à un premier dilemme de taille : composer la meilleure équipe qui soit pour battre la Biélorussie le 3 septembre prochain, on forme le vœu que son assortiment de bonnes résolutions allié à un casting de choix, sous sa houlette de manager incontesté, soit enfin la recette gagnante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un clic pour aider le Pakistan

Amine, “l’Auvergnat” d’un été, quitte le navire de l’UMP pour de Villepin