in

L’attaquant camerounais de la JSK tué dans un stade en Algérie

Victime d'un jet de projectile à la fin du match JSK-USMA, le joueur Albert Ebossé est décédé, ce samedi soir, au CHU de Tizi Ouzou, à la suite d'un traumatism cranien, avons-nous appris de sources locales.

L'attaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert  Ebossé Bodjongo, est décédé samedi soir, atteint par un projectile lancé depuis  les tribunes à l'issue de la défaite à domicile face à l'USM Alger (2-1), dans  le cadre de la 2e journée du championnat d'Algérie de Ligue 1.         

Ebossé (24 ans) a succombé à ses blessures à l'hôpital de Tizi Ouzou,  où une grande foule s'est rassemblée à l'extérieur pour s'enquérir de l'état  de santé du joueur.         

Le Camerounais avait été l'unique buteur de la soirée sur penalty côté  kabyle. Il avait réussi à remettre les pendules à l'heure après l'ouverture du score par Mokhtar Benmoussa (7e).         

Mais le deuxième but usmiste, signé Youcef Belaïli (83e), synonyme de défaite des Canaris, a provoqué l'ire des supporters de la JSK qui ont commencé  à jeter des projectiles depuis les tribunes du stade du 1er Novembre à l'issue  de la rencontre, dont un a touché mortellement le joueur camerounais.         

Ebossé a entamé sa carrière à Coton Sport (2008-2010), avant de rejoindre  Unisport Bafang (2010-2011), Douala AC (2011-2012), puis de tenter une expérience en Malaisie avec la formation de Perak  FA (2012-2013).         

Il a rejoint la JS Kabylie en 2013, atteignant la finale la coupe d'Algérie  2014, avant de terminer vice-champion d'Algérie avec, à la clé, 17 réalisations qui lui permirent de remporter le titre de meilleur buteur du championnat 2013-2014.

El Watan avec APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël pulvérise un immeuble d’habitation de 12 étages (vidéo)

Comment le gouvernement israélien exploite la mort de James Foley (vidéo)