in

L’Algérie s’oppose au retour vers le week-end “universel”

Ironie des temps, si nos week-ends, dits "universels", ne sont plus ce qu’ils étaient, l’évolution des modes de vie et de consommation ayant notamment rompu la quiétude, douce ou carrément morne, du repos dominical, l’Algérie serait-elle, de son côté, en proie aux interrogations quant au retour vers le samedi et dimanche chômés ?

Des deux côtés de la méditerranée la question du week-end fait donc débat, la France qui voit tomber en désuétude l’image d’Epinal des dimanches désertiques, où buller le jour du Seigneur se faisait en famille, tandis que l’Algérie qui applique la trêve traditionnelle musulmane du vendredi et samedi, depuis 3 ans seulement, s’oppose catégoriquement à faire marche arrière.

Invité à s’exprimer sur le programme économique de son parti lors du Forum des chefs d’entreprise, le Premier ministre Ahmed Ouyahia a clarifié les choses : c'est "quelque chose qui créerait un choc sociétal", a-t-il martelé en arguant qu'une "bonne partie de la société algérienne aurait un sérieux problème", si le gouvernement revenait au samedi et dimanche.

"Le changement pour revenir au week-end le vendredi-samedi, il y a 3 ans, était une montagne", a-t-il ajouté, tout en insinuant que rien n’était toutefois irrémédiable : "Les choses seraient peut-être différentes dans dix années, mais aujourd’hui, ça risque de créer plus de contraintes que de gains".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coran en braille gratuit

Exister, c’est résister : un grand concert pour les 27 ans de Salah Hamouri