in

Exister, c’est résister : un grand concert pour les 27 ans de Salah Hamouri

Exister, c’est résister, et qui mieux que Salah Hamouri pour incarner cette formidable volonté de vivre qui a puisé sa force dans la résistance quotidienne, pendant 7 longues années d’enfer, à l’arbitraire d'Israël, une démocratie qui n’en a que le nom.

Citoyen franco-palestinien, foudroyé à l’aube de ses 20 ans par une mascarade de procès militaire, Salah Hamouri, notre jeune compatriote, n’a pu compter que sur les siens et l’exceptionnelle mobilisation de son comité de soutien, présidé par Jean-Claude Lefort, riche de personnalités  de tous les horizons, de sensibilités politiques différentes, associatifs comme simples citoyens, et pas, ou si peu, sur le gouvernement français et le président Nicolas Sarkozy, aux abonnés absents. Il faut dire que le soldat franco-israélien Gilad Shalit avait été érigé en cause nationale…

Salah Hamouri, le seul prisonnier politique français détenu à l’étranger est enfin libre, et libéré de cette redoutable distinction, à l’immense satisfaction de toutes celles et ceux qui, en France, ont eux aussi fait bloc contre l’injustice « made in » Israël, dont notre site Oumma.com.

C’est donc très entouré qu’il s’apprête à fêter ses 27 ans en France, son premier anniversaire en toute liberté depuis 2005. A cette occasion, un concert est organisé en présence de grands noms du rap français, qui ont immédiatement répondu présent : Kery James, Médine, ZEP, Coart Arkoman, Gaza Team, Tiers Monde.

Alors, avis aux Oummanautes : Venez nombreux fêter les 27 ans de Salah Hamouri, et assister au concert donné en son honneur, le 25 avril prochain, au Cabaret Sauvage, à Paris, à partir de 19h !

Le prix de la place est de 15 euros, les recettes seront reversées à des associations palestiniennes. 

Pour réserver : http://web.anixy.com/concert_resister_exister.htm

  

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Algérie s’oppose au retour vers le week-end “universel”

Maroc: Interdiction de la publicité pour les jeux de hasard