in

La visibilité d’une élue voilée d’Argenteuil déclenche une polémique détestable

Une élue voilée fait-elle tache sur la photo diffusée sur le site officiel d’une commune ?

Assurément non, mais dans un Hexagone obsédé par l’islam et perdant tout sens commun et de la mesure à la vue du voile, cette singularité est très vite perçue comme une anomalie mettant en péril la sacro-sainte loi de 1905, plus laïciste que laïque, comme de bien entendu…

Dans le collimateur des tenants de la laïcité dogmatique, en l’occurrence membres du Parti de la rose, Georges Mothron, le maire « Les Républicains » d’Argenteuil, essuie actuellement un feu nourri de critiques pour avoir consenti à ce que Fatiha Bacha, son adjointe déléguée à l’Enfance, s’expose aux yeux de tous, et au premier chef de ses administrés, sur le Net. La belle affaire !

Contacté par Oumma en fin d’après-midi, l’édile très sollicité n’a pas souhaité répondre à nos questions, refusant de communiquer sur cette polémique montée en épingle depuis Avignon, par le socialiste Amine El Khatmi, adjoint au maire, qui, comme tant d’autres, se fait plus royaliste que le roi pour gagner en notoriété et donner des gages de sa loyauté.  

« Choquant et anti-républicain », c’est en ces termes virulents que celui-ci a fustigé sur Twitter la visibilité de Fatiha Bacha, et à travers elle, le premier magistrat de la cité, de surcroît issu des rangs de la droite (proprement inconcevable !), par qui l’intruse a été autorisée à poser sur la vitrine virtuelle d’Argenteuil.

 "Fatiha Bacha, elle, est élue, même si je ne veux pas la cibler elle en particulier. Ce n'est pas d'elle dont il s'agit mais d'un principe, celui de la laïcité", a-t-il persisté et signé sur le Lab d’Europe 1.

Si Amine El Khatmi a réussi à enflammer les esprits au sujet de la compatibilité entre le port du voile, dont il a fait son épouvantail utile, et l’exercice de la politique à l’échelle locale, il n’a en revanche pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux, ni parmi ses collègues socialistes, à l’image de Philippe Doucet, l'ancien maire PS d’Argenteuil. Ce dernier s’est montré plus nuancé sur la question toujours aussi passionnelle en déclarant que "Rien ne s'y oppose sur le plan légal", tout en taxant son adversaire politique de « communautarisme ».

Oh, le vilain mot qui, loin de clore une énième polémique détestable, risque fort de donner du grain à moudre au FN et autres islamophobes de tous poils !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remarquable prestation du journaliste François Ruffin sur Europe 1 (vidéo)

Pour Amnesty International, le gouvernement français stigmatise les musulmans (vidéo)