in

La Tunisie nomme sa première femme présidente d’un club sportif

Il faudra désormais l’appeler « Madame la présidente », la première à présider aux destinées d’un club sportif en Tunisie, Aïda Lengliz, l’ancienne étoile du volley-ball, fait son grand retour au Club Olympique de Kélibia (COK).

Investie d’une haute mission aux commandes de son club de cœur, l’ex-volleyeuse de haut niveau, diplômée en éducation physique de l’Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Ksar Saïd, entre par la grande porte dans l’histoire du sport tunisien.

Après avoir enseigné à l’Institut des Hautes Etudes commerciales de Carthage (IHEC) et siégé au sein du Comité national olympique tunisien, en se voyant déjà confier les rênes de la commission de la solidarité olympique, Aïda Lengliz s’est imposée comme la candidate idéale pour succéder à Jamel Lassoued.

Heureuse de revenir aux sources, à la tête du très renommé Club Olympique de Kélibia, fondé en 1959 et possédant un magnifique palmarès, où elle fit ses premiers pas très prometteurs, cette compétitrice dans l’âme redoublera d’énergie pour atteindre son objectif suprême : hisser le sport féminin vers le haut, au pays du Jasmin.

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ken Loach appelle les Travaillistes à ne pas “trahir la Palestine” en cédant aux ennemis de Corbyn

Forte mobilisation pour les assises territoriales de l’islam dans le Bas-Rhin