in

Ken Loach appelle les Travaillistes à ne pas “trahir la Palestine” en cédant aux ennemis de Corbyn

Le réalisateur Ken Loach appelle le Parti Travailliste à ne pas céder à la pression de la droite ni « trahir les Palestiniens » dans une vaine tentative pour apaiser les ennemis de Corbyn.

S’adressant exclusivement au Morning Star, le légendaire réalisateur de Kes, Cathy Reviens, et Moi, Daniel Blake a averti qu’adopter une série d’exemples liés à la définition de l’antisémitisme par l’Alliance Internationale de la Mémoire de l’Holocauste (IHRA) n’apaiserait pas les critiques dont le véritable enjeu était d’étouffer la renaissance du parti socialiste.

« La définition de l’IHRA est un dispositif, pas une fin », a-t-il dit. « Elle va permettre de nouvelles attaques contre la gauche. »

Une déclaration des membres en ligne de l’association Grassroots for Jeremy, qui a demandé au parti de rester fidèle à son Code de Conduite actuel sur l’antisémitisme, a mis en avant qu’une « stratégie d’excuses et d’apaisement ne marche pas » face à une attaque destinée à détruire Corbyn, ni n‘arrive à un accord avec lui.

Les Travaillistes ont adopté la définition de l’IHRA, mais y ont attaché une direction supplémentaire vers d’autres exemples qui pourraient restreindre la critique du traitement raciste par Israël de ses citoyens arabes et de la colonisation de la Palestine occupée.

Ce week-end, les membres de la Knesset d’Israël issus de la Liste Unie, coalition essentiellement composée des partis arabes israéliens, qui comprend le parti communiste d’Israël, ont annoncé publiquement leur solidarité avec Mr. Corbyn et ont salué « un homme de principe chef de file de la gauche » qui est « opposé à toutes les formes de racisme ».

Mais un été d’attaques concertées contre le chef des Travaillistes par des députés hostiles, conduits par Margaret Hodge qu l’a dénoncé comme un « putain de raciste et antisémite », a vu le parti sous pression adopter tous les exemples intégralement – et le comité exécutif national (NEC) doit débattre du sujet demain.

Mr. Loach a dit qu’une issue comme celle-là serait désastreuse. « Si ces exemples sont admis, nous trahirons les Palestiniens. » Il a dénoncé les partis-pris des médias pires que « tout ce que nous avons vu depuis la grève des mineurs » et a fait remarquer que le Morning Star avait été le seul quotidien à défendre Mr. Corbyn, décrivant le silence de beaucoup des alliés du leader pendant les attaques comme « honteuse ».

Le vétéran socialiste adresse une lettre ouverte à son ami Simon Hattenstone dans le Morning Star, lui demandant de « se tenir aux côtés » de Mr Corbyn dans ces « moments critiques » à la suite d’un article dans le Guardian dans lequel Mr. Hattenstone attaquait le dirigeant du parti travailliste.

« Le parti Travailliste de Jeremy Corbyn, si nous garantissons qu’il sera non seulement au gouvernement mais au pouvoir, entamera des changements qui mettent en danger l’ordre établi », écrit Mr. Loach. « C’est pourquoi on l’attaque. »

Le porte-parole du groupe des Juifs Socialistes, David Rosenberg, a par ailleurs averti qu’on ne pouvait acheter ceux qui attaquent Mr. Corbyn. « Le masque a totalement glissé » pendant le week-end lorsque Mrs. Hodge « a dit au Mouvement Travailliste Juif que, même si les Travaillistes adoptaient les exemples de l’IHR, cela ne suffirait pas. Il ne s’agit vraiment pas d’antisémitisme.

« Le mois dernier, Hodge a comparé un blâme léger après une plainte au sujet de sa conduite à l’épreuve de son père dans l’Allemagne nazie », a-t-il souligné.

« Quiconque banalise la souffrance des Juifs pendant l’Holocauste ne prend pas au sérieux le véritable antisémitisme. »

« Elle semble déterminée à saper la possibilité d’un gouvernement travailliste dirigé par Corbyn. »

Voix Juives pour les Travaillistes, les Travaillistes contre la Chasse aux Sorcières et l’Elan de Camden se réuniront devant le QG du Parti Travailliste à Southside, 105 Victoria Street, Londres SWE1 6QT à 11 heures demain pour appeler la direction à soutenir la Palestine et à prêter attention aux déclarations des organisations palestiniennes opposées à l’adoption des exemples de l’IHRA.

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine
Source : Morning Star

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. A force de manipuler l’antisémitisme dans leurs objectifs politiques et racistes, les sionistes sont les premiers à avoir déconsidéré la lutte contre l’antisémitisme, et les juifs honnêtes sont en « Occident” les premières victimes de cette manipulation tandis que les Palestiniens sont ses principales victimes en « Orient”. Heureusement qu’il y a des hommes courageux comme Corbyn ou Finkelstein pour rappeler que le sionisme est le pire agent de l’antisémitisme, à cause de la façon caricaturale avec laquelle il prétend monopoliser la représentation de la judéité et le judaïsme. On comprend pourquoi des personnes comme Einstein ou Hannah Arendt dénonçaient Begin et son parti, celui de Netanyahou aujourd’hui, comme un « parti fasciste juif ». Selon le Crif, l’AIPAC, l’ADL ou l’IHRA, Einstein serait aujourd’hui dénoncé comme antisémite …comme l’est d’ailleurs le professeur Norman Finkelstein, pourtant fils de deux déportés des camps de la mort !!!

    • Avoir un parti pris c’est ok mais dire la verite c’est autre chose,le parti travailliste anglais est noye de l’interieur par un antisemitisme montrueux,au cours de ces derniers mois plusieurs purges ont ete effectuees et plusieurs tetes sont tombees,voila que le chef en personne se faisait photographier dans un cimetier tunisien a cote d’un groupement palestinien honorant les assassins de Munich,donc la gangrene se trouve malheureusement au sommet de l’hierarchie,je ne pense pas que corbyn puisse continuer a diriger son parti……c’est mon avis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mané, l’attaquant vedette de Liverpool participe au nettoyage d’une mosquée

La Tunisie nomme sa première femme présidente d’un club sportif