in

La stratégie suicidaire des ramadanien.ne.s

Depuis la fin du mois d’octobre 2017, le traitement médiatique de l’“affaire Ramadan” a été mis en débat, à juste titre, notamment à cause de la sémantique utilisée par certains médias mainstream, à charge et parfois au mépris de la déontologie journalistique. C’est un fait, il convient de le dénoncer et d’accorder au prévenu – il s’agit là d’un terme technique – la présomption d’innocence qui sied à tout accusé. Mais il est un autre fait, tout aussi important, c’est qu’on ne combat pas des propos et des attitudes que l’on estime erronés, voire mensongers, ou encore diffamatoires, par les mêmes armes. En tout cas, lorsqu’on choisit d’adopter une telle stratégie, il convient de laisser les justifications religieuses de côté et d’assumer pleinement les conséquences d’un tel positionnement qui relève d’une guerre sémantique où tous les coups – et autres arguties non conventionnelles – sont permis.

Le branle-bas de combat a sonné

De ce point de vue, depuis le début de cette affaire, un groupe de défenseur.e.s acharné.e.s de Tariq Ramadan adopte une attitude jusqu’au-boutiste très problématique aussi bien sur la démarche que sur le contenu des arguments avancés, qui risque bien de précipiter sa propre implosion, à défaut de pouvoir faire vaciller la société française. Sa ligne protestataire ne déroge pas à la règle ; ces dernières semaines, on a ainsi vu émerger sur les réseaux sociaux plusieurs initiatives successives à partir de la plateforme Résistance & Alternatives, énième en date créée, depuis feu Présence Musulmane, par les fidèles du prédicateur.

Il.elle.s affirment promouvoir la pensée de l’intellectuel, tout en lui apportant un soutien total et inconditionnel dans l’affaire en cours. Leur première salve a consisté, en novembre 2017, à affirmer que Tariq Ramadan était victime d’un vaste complot à dominante sioniste. Les appels et les pétitions se sont ensuite multipliées sur les réseaux sociaux, à savoir Tariq Ramadan est un prisonnier politique et #Free Tariq Ramadan en trois langues, le français, l’anglais et l’arabe. On passera sur les codes couleurs et le mode opératoire, qui rappellent de précédentes campagnes de mobilisation en faveur de personnalités musulmanes diverses et variées condamnées pour leurs engagements politiques ou humanitaires, peut-être pour en augmenter la charge émotionnelle. Au vu du nombre de followers que ce dernier affiche sur ses comptes Facebook et Twitter, le constat laisse apparaître une faible mobilisation de ces différentes campagnes.

Mais, finalement, ce qui intéresse les protagonistes de ces initiatives est peut-être moins la mobilisation de masse que la consolidation d’une infrastructure militante reposant presque en totalité sur la figure du tribun. En témoigne les récentes prises de positions d’imams, de prédicateur.trice.s et de militant.e.s associatif.ve.s situé.e.s, pour la majeure partie dans la sphère frériste, comme si le réflexe tribal – ou idéologique – prenait  le dessus sur tout raisonnement analytique distancié.

Ces dernier.e.s sont devenu.e.s, en quelques jours, des spécialistes du droit, de l’enquête à décharge, magistrat.e.s et juré.e.s de cour d’assises, chef.fe.s de rédaction journalistique, outre leur posture d’orientation spirituelle des musulmans. Le foisonnement soudain de textes et de vidéos à décharge de Tariq Ramadan usant de toute cette rhétorique d’une façon trop souvent désinvolte pose véritablement question sur un plan éthique, en regard de tous les protagonistes des affaires en cours d’instruction. Le mot d’ordre, à la suite de la campagne #Free Tariq Ramadan est très simple : ce dernier est victime d’une campagne conspirationniste qui repose sur des accusations non fondées. Toute l’histoire contée, chez ses défenseur.e.s, doit être lue à l’aune de ce postulat de départ.

Créer et entretenir le mythe

Cette ligne protestataire entretient également à dessein la polarisation du débat et la construction de ce qu’il convient d’appeler le “mythe ramadanien” de l’homme seul, propre, honnête et très à cheval sur la morale contre la “meute” qui aurait toujours cherché à le faire taire. Pour alimenter cette polarisation, le plus simple est de procéder par réduction et emphase, en plaçant le débat sur le registre émotionnel.

Les ramadanien.ne.s présentent le feuilleton actuel comme un affrontement entre un modèle de probité et deux plaignantes réduites aux images les plus viles sur le plan de la moralité, des mœurs et de leur instrumentalisation par “le système” pour faire chuter l’islam. L’amalgame entre le “temps médiatique” et le “temps juridique” mérite d’ailleurs qu’on s’y attarde un peu. Car ce sont désormais les enquêteurs qui font l’objet d’attaques incessantes pour le prétendu “traitement dérogatoire” qui serait infligé à Tariq Ramadan.

À ce propos, il faut bien l’avouer, le grand public, de surcroît musulman, possède une si faible connaissance des méandres de la justice que tous types d’affirmations performatives constituent des arguments confortant le mythe du héros face à la horde et l’univers conspirationniste. Parmi celles-ci, le fait que le placement en détention provisoire de Tariq Ramadan relève d’un traitement différencié, unique en son genre, par rapport à d’autres figures publiques qui n’auraient jamais été inquiétées.

Il y aurait beaucoup à dire sur le caractère fallacieux de cette allégation. Rappelons simplement que presque le tiers des personnes incarcérées, en France, sont en détention préventive, soit près de vingt mille personnes, dont une partie significative pour des accusations de viols. De ce point de vue, les partisan.e.s de l’intellectuel ont perdu une occasion d’alerter l’opinion publique sur la situation générale du système carcéral français, avec de multiples rapports à la clef et des situations autrement pires, sur un plan physique et moral que celle, supposée, de Tariq Ramadan, eu égard à son état de santé dont ses plus proches fidèles ne semblaient pas avoir connaissance jusqu’à ce jour.

Mais il.elle.s ont préféré accuser le juge des libertés d’avoir infligé un traitement spécifique à leur figure de proue, en comparant sa mise en examen avec d’autres situations – celles d’hommes politiques, entre autres – qui n’avaient absolument rien à voir sur le plan strict du droit, puisqu’on ne peut comparer des plaintes classées et des instructions non débutées avec le cas présent. Si les faits allégués avaient l’objet d’une procédure dans le contexte étatsunien – une plainte vient d’ailleurs d’être transmise à un juge outre atlantique -, il est fort à parier que Tariq Ramadan aurait subi un traitement médiatique autrement plus violent. On se souvient par exemple d’un Dominique Strauss Kahn qui a littéralement été lynché par les médias américains et français.

Des élucubrations sur un dossier auquel personne n’a accès

Il en va de même des fameuses pièces à conviction. Personne, parmi le grand public, n’ayant accès aux éléments du dossier, tous types d’élucubrations conspirationnistes peuvent circuler. Parmi elles, une réservation de vol est citée et présentée sous le vocable d’alibi, ce qui est là aussi faux du point de vue juridique, quand bien même cette pièce existerait. Certains la présentent même désormais comme un véritable “billet d’avion” prouvant, par cette simple affirmation performative, que l’ensemble de l’accusation reposerait sur une base fragile, voire fallacieuse.

Les personnes ayant l’habitude de voyager à titre professionnel savent pertinemment qu’une “réservation de vol” ne constitue même pas, dans certains cas, une pièce justificative pour l’enregistrement comptable, en l’absence de tout autre document justifiant le caractère effectif du voyage. L’honnêteté, en l’occurrence, consiste à accepter que cette “pièce” soit confrontée aux accusations de la plaignante, cette dernière ayant, en toute vraisemblance, donné aux enquêteurs une description précise de la situation et des personnes croisées au cours de la journée où elle affirme avoir été violée.

Là encore, la stratégie consiste à entretenir une polarisation pour évacuer trois mois d’enquête au cours de laquelle on peut légitimement supposer, a minima, que les enquêteurs ont auditionné quelques dizaines de personnes et collectés toutes les pièces présentées comme de fausses lettres d’avocats, des échanges de courriels et de textos, etc. en les confrontant aux arguments de l’actuel prévenu. Il appartient aux enquêteurs de faire la lumière sur leur caractère vrai ou faux.

À ce sujet, chaque pièce doit être analysée à la lumière de l’ensemble du dossier, et non pas en faisant abstraction de toute l’instruction en cours. Il serait possible, d’ailleurs, que les avocats de la défense se soient mal préparés à la garde à vue de Tariq Ramadan, puis qu’ils aient tenté de rattraper une bévue, mais ce n’est pas ici le propos.

Dans tous les cas, on pourrait déconstruire à loisir les informations erronées diffusées sur les réseaux sociaux à partir de ce cercle restreint ; des suppositions les plus saugrenues sur les magistrats, sur la probité des enquêteurs, qui deviennent des arguments en soi pour excommunier l’ensemble du système judiciaire. Le tout sous couvert de la présomption d’innocence qui interdirait aux musulman.e.s d’exprimer un quelconque questionnement sur certains dessous de cette histoire. Ainsi, le contexte de “libération de la parole” qui s’est produit à l’époque où la première plaignante s’est manifestée, à la fin du mois d’octobre dernier, est désormais renvoyé aux oubliettes.

Une partie de poker menteur ?

Ce sont pourtant bien, au bas mot, une dizaine de femmes qui se sont exprimées publiquement, sur les réseaux sociaux, sur les frasques sexuelles supposées de Tariq Ramadan. Leur ont fait suite plusieurs articles journalistiques de fond, rédigés par des médias habituellement considérés comme sérieux dans les milieux militants précités, avec un ensemble de pièces – qui ne constituent aucunement des pièces à conviction, cela va de soi – laissant supposer qu’il existerait un “mode opératoire” ayant pu conduire le prévenu à des dérives, en France, en Belgique, en Suisse, au Royaume-Uni et, désormais, aux États-Unis.

Certaines personnes affirment tout aussi publiquement avoir alerté des responsables nationaux d’une grande fédération et d’un collectif musulman sur cette situation, depuis au moins l’année 2012. Gageons que les enquêteurs sauront en distinguer le vrai du faux. Pourtant, tout cela est balayé d’un trait par des militant.e.s de la “cause juste” qui entendent réhabiliter l’image de leur icône. Soit. C’est leur droit le plus strict, comme c’est tout à fait leur droit d’affirmer que, quand bien même ses frasques sexuelles seraient avérées, elles relèvent de sa vie privée et n’ont pas vocation à être étalées sur la place publique, tant qu’un(des) viol(s) n’ont pas été commis. Ou encore que, finalement, Tariq Ramadan a été, peut-être, victime de sa notoriété et de l’acharnement de groupies dont il a, dans un(des) moment(s) d’inattention, contribué à assouvir des désirs enfouis.

Mais il.elle.s doivent respecter un autre point de vue questionnant, d’une façon générale, l’éthique du tribun qui diffuse auprès des masses un discours puritain. Ni plus, ni moins. Sauf à s’engouffrer dans la brèche moralisatrice, en jouant pleinement sur le registre émotionnel, tout en brandissant la menace des foudres célestes sur leurs coreligionnaires qui oseraient briser la “loi du silence” en vigueur. Ou en les accusant d’avoir toujours voulu prendre la place du “maître” parce qu’ils n’ont jamais pu rivaliser avec sa verve, tout en les dissuadant de sortir les “vieux dossiers” gênants des tiroirs. Ou encore en annonçant à la plèbe musulmane que “des choses seront dévoilées” sur tous ceux qui cherchent un piédestal médiatique et institutionnel en cherchant à achever l’homme à genoux.

Eh bien, prenons donc ces arguments à la lettre, ou bien contentons-nous juste de celui lié à la moralité, puisqu’il représente aujourd’hui le cœur de l’argumentaire. Si l’on prend le contrepied de ces menaces, on peut considérer, en toute bonne foi et sans stigmatiser qui que ce soit, qu’à force de jouer les shérifs du puritanisme et de la probité morale, on attire forcément soi-même l’attention des chercheurs de pépites.

Sur ce plan, il serait dommageable qu’un journaliste d’investigation, par exemple, découvre que des défenseur.e.s acharné.e.s de Tariq Ramadan ont eux.elles-mêmes une posture morale, dans leur vie privée, qui pose question au regard des “valeurs musulmanes” comme de la loi française. Ou bien que des imams rivalisant en plaidoyers sur la probité morale du musulman, dont Tariq Ramadan serait un archétype, auraient eux-mêmes des démêlés avec la justice, pour des fraudes diverses et variées.

Ou bien que, finalement, l’histoire contée cherche à colmater la dépréciation manifeste d’une histoire comptée, aux accents sonnants et trébuchants. Ce ne sont là que quelques éléments d’un raisonnement par l’absurde, bien entendu, il ne s’agit pas ici de pointer du doigt qui que ce soit. D’ailleurs, les militant.e.s concerné.e.s, sûr de leur coup, sont très certainement au-delà de tout soupçon, à l’image de celui qu’ils défendent. Dans le cas contraire, cela signifierait que nous sommes entrés dans une vaste partie de poker menteur dans laquelle chaque camp abat ses cartes à chaque manche médiatique et judiciaire. Mais dans ce type de jeu, la victoire est, en premier lieu, psychologique, le tout est de savoir peser entre ce qu’on a à gagner… et ce qu’on a à perdre.

115 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Franchement ,voilà quelqu’un que même ses pires ennemis lui reconaissent une certaine intelligence,voilà quelqu’un que tout en sachant qu’il est très surveillé depuis presque trente ans et constamment sous écoute..Il va commettre un viol sur une personne handicapée de surcroît, dans l’après midi svp, dans un hotel connu où elle va pousser des hurlements atroces ,que personne n’entend..et comme il est dénué de toute intelligence , le lendemain il lui envoie des sms pour s’accusez directement en s’excusant de la violence de la veille…Et dire qu’il y a encore des personnes qui avalent ces couleuvres multicolores sans refléchir…rappelez vous l’affaire Omar Raddad..

  2. Le niveau de bêtise et d intolérance est devenu catastrophique dans ce pays et pas seulement, mais pour ne parler que de la France, nous avons colonisés tout un tas de pays du Maghreb de l Afrique et j en passe pour sois disant amener la démocratie l éducation etc.. (à croire que nous étions les seuls à être éduquer et que tous les autres était des sauvages sans foi ni loi…), mais c’est quand même les civilisés qui ont volés, pillés et j’en passe tout c’est pays pour leurs richesses avec lesquelles on a bien vécu pendant longtemps : la France est le pays des droits de l homme ??? belle utopie, lisez les et dites moi à quoi cela ressemblent aujourd’hui.
    Je parle en temps que français de souche et de plus musulman et pour en revenir à l histoire de TR, je dis simplement que l homme doit être jugé pour les faits qui lui sont reprochés comme tout citoyen de ce pays au même titre et même valeur et sans considération de sa religion ou de son origine et que s’il s’avère que les faits soient juste alors qu il soit condamné et on n en parle plus Dieu fera le reste.
    Et pourtant je considère cet homme comme un érudit pas seulement au nom de sa religion mais aussi dans les valeurs humaine et sociale qu il essaye de transmettre et je serais fortement déçu si les faits étaient avérés, mais il faut arrêter de polémiquer sur cette affaire même s’il se pourrais que se soit un coup contre lui, sa notoriété et son discours jugé double pour certain, mais qui eux même l’emploie plus souvent qu’ils ne le doivent.
    Pour finir certain disent que pratiquement 70% des 6% de maghrébins de France sont en prison, non seulement c est faux, mais c est méprisant, il n y à que les petites gens ou les rebus de comptoir qui pensent de la sorte, c’est sur que lorsque l on cherche du taf avec pour prénom Mohamed ou Brahim sa donne un plus……! ou même pour trouver un appart, je vous met au défis de le faire à moins d acheter bien sur, là comme on dit l argent n’a pas d odeur, le bon français bien de chez nous voudrait qu ils s intègrent, mais ne leurs laissent aucune chance et après on vient parler du pays des droits de l homme ….foutaises, les droits de l hommes y à longtemps qu on les a pliés et qu ils sont au rebu alors que certains tournent sept fois leurs langue dans leurs bouche avant de dire des conneries sur ce je vous souhaite longue vie………………………….

  3. @AbdAllah – votre message du 19 février 2018 à 15 h 14 min
    Maintenant les choses sont claires. L’histoire de l’alibi a été montée par les petits gars de l’UJM.
    Ramadan n’a pas pris le vol en provenance de Londres dont la réservation a été brandie par la défense, mais un vol de la compagnie Iberia en provenance de Madrid. Son avion a atterri à Lyon à 11 h 15. TR a été accueilli par des jeunes de l’UJM qui l’ont conduit à son hôtel. Il est arrivé le soir dans la salle de conférence avec une demi-heure de retard.
    http://www.liberation.fr/france/2018/02/23/un-decalage-horaire-qui-accable-ramadan_1632009

  4. Il y en a quand même un paquet de commentateurs qui devraient faire une petite formation juridique pour savoir ce qu’est exactement la présomption d’innocence en droit…. Votre fanatisme vous fait écrire un sacré paquet d’âneries !

  5. Réquisitoire implacable du musulman Omero Marongiu contre les thuriféraires d’un Tartuffe démasqué !
    (mais que l’écriture inclusive est pénible à lire !!!)

  6. N importe quoi !! Texte bien écrit mais erroné dommage.
    Si quelques uns s emportent sur cette affaire, la plupart ne jugent pas l affaire sur le fond mais sur la forme.
    Comment expliquer que d autres personnes ont les mêmes plaintes sur le dos pour ne écrire autre chose, sont soutenus et Bénéficient de la présomption d innocence. Mr Ramadan n y a pas le droit, pourquoi?
    N a t on pas le droit de questionner la justice sur ce traitement à géométrie variable ?
    Pire encore Nordhal a avoué avoir assassiné un enfant et au 1er vertige il a droit à tous les soins.Mr Ramadan doit s évanouir pour qu’ on puisse enfin l hospitaliser. Poursuoi?
    N y a t il pas un traitement qui laisse à désirer?
    Si dans une démocratie on ne peut plus poser de question c est que le problème est encore plus grave.
    Enfin je vois que l union de notre ouma sans faire de jeu de mot par rapport au site “oumma” a encore du travaille pour s unifier et parler d une seule voix…. on est d accord juste pour ne jamais être d accord même sur des sujets qui devraient nous rassembler.Dommage .Notre faille est la est beaucoup l ont compris sauf NOUS.
    Bonne nuit à tous et bon tweet c est tout ce qu’ on sait faire..

  7. LA PRÉSOMPTION d’ INNOCENCE dans le droit français

    @Ben
    Dans votre réponse à l’auteur de l’article vous vous présentez comme avocat de formation et déclarez :
    “Vous faites semblant de ne pas voir que depuis le début des accusations la présomption d’innocence de l’intéressé est quotidiennement bafouée pour ne pas dire inexistante.”

    En droit, pour l’essentiel, la présomption d’innocence tient en 2 règles :
    1.
    Pour la presse, obligation de décrire un “mis en examen” ou prévenu comme SUSPECT et non pas comme COUPABLE. Simple affaire de vocabulaire, donc, mais obligatoire tant qu’un tribunal n’aura pas déclaré la personne “coupable”. LES MÉDIAS N’ONT PAS D’AUTRE OBLIGATION.
    Je vous accorde qu’une bonne partie de la presse raffole des histoires scabreuses ou dramatiques et les remue jusqu’à la nausée. Pas toute la presse. Il y a les médias capables d’objectivité et de retenue, et les “mierdas”.
    2.
    Beaucoup plus important : au procès. En cas d’indécision du tribunal, quand les éléments de preuve fournis par l’accusation n’emportent pas la conviction, en cas d’impossibilité de trancher entre coupable et innocent, c’est la PRÉSOMPTION D’INNOCENCE qui l’emporte : le doute doit profiter à l’accusé.
    Cette règle est tout à l’honneur des démocraties. Elle est la marque d’un pays de LIBERTÉ.
    Mais l’impunité dont bénéficient alors les escrocs, les corrompus, les tricheurs, les violeurs etc est bien difficile à vivre pour leurs victimes et les citoyens honnêtes.

  8. Cher Omero,
    L humaniste que vous pretendez être me déçoit, à plus d’un titre…Vous pointez à peine le déséquilibre sur le traitement mediatico-politique de l affaire Ramadan, et en faites un element presque secondaire.Or, tout porte à croire qu’ on cherche volontairement à détruire TR, au moins dans son image publique, sans prendre le recul nécessaire ni même respecter le principe de base qu’ est la présomption d’innocence.

    Cher Omero,
    Le chercheur rigoureux que vous semblez être me déçoit aussi ; vous faites fi des dernières accusations de collusion entre les plaignantes et certaines personnes dont on ne peut ignorer la haine et l’ acharnement permanent à l encontre de l’accusé ; ces mêmes personnes ayant été dénoncées plus d une fois, et par des personnalités du monde médiatique, et par des intellectuels de tous bords…

    S’ il y a bien une chose que l’on ne peut nier à Tariq Ramadan, c est sa constance dans l’engagement, dans le message qu’ il delivre depuis plus de 30 ans maintenant. .. c est pour moi une preuve indéfectible de la sincérité, de la cohérence de l homme convaincu qu’il est…

    En revanche, on ne peut en dire autant de votre engagement, au vu de votre parcours plutôt instable, et qui a le mérite de m’interroger, de nous interroger, quant aux véritables raisons qui vous poussent à travers quasiment chaque article à dénigrer sans vergogne un homme et derrière lui, une communauté que vous cherchez constamment à rabaisser et infantiliser.

  9. Sans être une fanatique de ramadan, on est en droit de se poser des questions sur le deux poids deux mesures de cette affaire, on a en france 4 hommes qui sont accusés de viols, et un seul a été mis en prison et devinez lequel? Le musulman! Sans être un adepte du complotisme, la justice a un parti pris dans cette affaire.

  10. @Karim
    Vous écrivez : ” par pitié ne me dites pas que vous ne reconnaissez pas – dans cette affaire – la différence de traitement…???? Il faut être sourd, aveugle et idiot pour cela..”

    Sincèrement je ne pense pas que TR soit traité plus mal par la justice française que d’autres personnes accusées de viol ou violences sexuelles. À quels autres suspects pensez-vous ?
    Hulot – Les 2 présumées victimes ne voulaient pas ou ne voulaient plus porter plainte, et sont consternées par la médiatisation de leur vie privée.
    Darmanin – La plaignante était consentante (au moins au début). Ayant été précédemment condamnée à de la prison avec sursis elle avait contacté Darmanin pour qu’il nettoie son casier judiciaire. Si, par la suite, Darmanin a abusé de la situation pour imposer des rapports non consentis, il y a viol effectivement. Mais c’est quasiment impossible à prouver et le doute profite à l’accusé (un principe dont Jawad Bendaoud vient de bénéficier à Bruxelles). L’enquête pour viol a été classée sans suite.
    Par contre l’enquête préliminaire contre Darmanin pour « abus de faiblesse » ouverte le 13 février par le parquet de Paris est toujours en cours.

    Et Tariq Ramadan ?
    Le dossier est lourd, très lourd. On n’a parlé récemment dans la presse que des 2 plaignantes, mais un certain nombre d’autres femmes ont témoigné sous X (leur identité est tenue secrète car elles se sentent menacées). La concordance des témoignages de personnes qui n’ont pas de lien entre elles renforce les accusations des plaignantes.

    Et les élèves du lycée suisse où enseignait Ramadan il y a une vingtaine d’années ? Témoignages confirmés par le directeur de l’établissement, honteux aujourd’hui d’avoir étouffé l’affaire.

    Et ces derniers jours cette femme suisse qui déclare avoir écrit en 2009 à Mme Ramadan qu’elle était la maîtresse de Tariq et n’arrivait pas à s’en dépêtrer.
    http://www.rfi.fr/france/20180218-tariq-ramadan-accusations-temoignages-multiplient

    Et cette musulmane américaine dont l’avocate (musulmane voilée) vient d’annoncer la remise à un procureur d’un dossier à l’encontre de Ramadan ?

    Une telle accumulation de faits concordants justifie en droit français la mise en détention du suspect. Ce qui relève de la justice des pays étrangers sera traité par les pays concernés, mais la connaissance de ces faits crédibilise les témoignages de toutes les victimes.

    Et, comme le dit Rabia Chaudry, l’avocate d’une victime américaine : ” This is not a vast international conspiracy. This is also not how people are wrongfully convicted. Wrongfully convicted people are not accused of multiple similar crimes in different countries.”
    Traduction :
    Ce n’est pas un complot international. Il ne s’agit pas d’innocents accusés à tort. Les innocents ne sont pas accusés de multiples crimes identiques dans différents pays.
    https://www.facebook.com/rabia.chaudry/posts/10155173754530776

  11. Bonsoir,

    Je suis très dubitatif sur le fond du raisonnement de cet auteur, Omero Marongiu-Perria.

    Je suis citoyen français de confession musulmane et accessoirement avocat de formation. Alors cher Monsieur, je vous laisse à votre seul responsabilité quand vous affirmez éhontément que “il faut bien l’avouer, le grand public, de surcroît musulman, possède une si faible connaissance des méandres de la justice”. J’ai l’impression, mais j’espère me tromper, que c’est réellement vous qui ne connaissez absolument rien aux méandres de la justice. Ou bien faites vous semblant. Car vous faites manifestement porter la polarisation de l’affaire, la tension croissante, l’exacerbation des allégations, sur le dos des “défenseurs” du prévenu, M. RAMADAN. Vous faites semblant de ne pas voir que depuis le début des accusations la présomption d’innocence de l’intéressé est quotidiennement bafouée pour ne pas dire inexistante. A chaque jour suffit sa peine puisqu’il n’ y a pas un seul quotidien ou journaliste ou intellectuel qui n’y va pas de son commentaire, allusions, matraquage, en déni de toute règle déontologique professionnelle et de la présomption d’innocence.

    Que vous aimiez ou non T. RAMADAN, là n’est pas le souci. Le vrai problème est que vous faites semblant (pardonnez moi la redondance de la formule) d’accorder aux défenseurs de RAMADAN un poids médiatique suffisant pour crisper le “débat”. Or en l’espèce le débat est monocolore. Ce sont les mêmes qui foulent au pied la présomption d’innocence.

    Alors s’il vous plaît, en votre qualité de sociologue, tâchez de porter un regard critique mais à 360 degrés et non pas à 90.

    Cordialement.

    Ben

    • La présomption d”innocence n’existe plus pour personne !
      De moins en moins pour les personnages connus !
      Une consolation pour eux, ils sont “logés” dans des cellules et quartiers pour “VIP”
      Ce n’est pas le cas de la plupart des citoyens en détention provisoire.
      Le temps médiatique est à la vitesse de l’électricité le buzz, le temps judiciaire est à l’époque des lampes à huile !
      Encore une fois, dans certains commentaires, que vient faire la religion dans ces histoires présumées sexuelles ?

  12. karim il ne faut pas voir des complots anti musulmans partout ;tous les français ne sont pas des fans de riposte laique site tres anti musulman ou j’ai cru voir votre intervention sur un article concernant la taqya; eux voient aussi des complots partout et vous vous me semblez plus mesuré et plus ouvert;

  13. Et puis, le niveau des arguments employés (conspirationnisme, antisémitisme, propos ignorants et à l’emporte-pièce sur le dossier et la Justice…) ne plaide pas non plus pour le brio de ces troupes et de ces officines …

    • Ca c’est sûr ! Et quand on lit une Nanita qui se prétend avocate, et n’a pas la moindre idée de ce que signifie présomption d’innocence en droit, on se dit qu’avec des amis pareils, TR n’a pas besoin d’ennemis !
      Ce qui va être amusant, ca va être d’observer les réactions de ses soutiens “inconditionnels”, le jour où il ne sera plus possible de douter. Déjà l’affaire du pseudo alibi (enfin, plutot, déclaration volontairement mensongère) va énormément changer la donne.

  14. Très bon article ! Les partisans fanatiques de T.R ont beaucoup à perdre en effet : d’abord, ils montrent un visage qui n’est flatteur ni pour eux-mêmes ( idolâtres aveugles, ou idéologues sans scrupules) ni pour T.R : n’est-ce pas en effet le fanatisme qu’il a voulu susciter chez le peuple ? (Peuple qu’il méprise d’ailleurs, si on écoute sur internet ses leçons de morale infantilisantes, du niveau intellectuel d’un bateleur de foire… si loin des “lieux où souffle l’Esprit”. Morale qu’il n’applique pas lui-même, parce qu’il est “au dessus” de cela, lui…)

    Et, pour ne pas parler des pro-ramadan politiques… si les pro-ramadan sentimentaux sont finalement les perdants de l’histoire ( et de l’Histoire), il sera dit qu’en plus de s’être fait berner par un mystificateur, ils lui ont sacrifié définitivement leur esprit critique sur un plateau d’argent. Quelle abnégation !

  15. cle un peu trop long a mon gout mais qui remet certains elements a leur place.
    T.R. est en effet un intellectuel qui a contribue a soutenir l’Islam et les Musulmans en France ou la societe laique ne sait pas toujours comment apprehender notre communaute qui place la spiritualite dans tous nos faits de vie. Je le suis aussi depuis plus de 20 ans et je suis tres triste de lire les accusations contre lui mais je ne peux pas faire l’autruche et me dire que c’est impossible , qu’il n’a rien fait et que son comportement est irreprochable. Je ne peux bien sur pas prouver le contraire donc je m’en remets a la justice en esperant qu’elle fasse son travail. Suis je naif, peut etre me direz vous mais dans la mesure ou je ne suis pas habite par la vision divine, je n’ai pas d’autres choix. Et non je ne pense pas que ce soit un complot des medias, sioniste ou je ne sais quoi. J’espere qu’il ressortira blanchi de tout cela ou qu’au pire on lui reconnaitra un manquement a une certaine morale en ayant eu des relations extra conjuguales alors qu’il est marie mais pas des viols, des violences et tout ce que l’on lit dans la presse. De toute facon, T.R est un homme, pas un prophete et tout intellectuel qu’il est , il peut avoir fauter….alors attendons et voyons.

    salaam alaikum

    • La notion de spiritualité gagnerait à être mieux définie. Parle-t-on d’illumination, ou de super conformisme?
      Vu que le Coran définit surtout des règles juridiques.
      Enfin, des règles juridiques du Moyen Age.
      ( Là, ami intellectuel, je te sers la soupe).
      Bref.
      En terre d’islam, la spiritualité est représentée par les soufis, aux antipodes du radicalisme. Les autres se préoccupent surtout de la législation, avec l’idée de régenter le monde.
      Ceci dit, c’est quand même le rôle des religions: Protéger les nantis.
      Ok! On s’en fout.

  16. Article un peu trop long a mon gout mais qui remet certains elements a leur place.
    T.R. est en effet un intellectuel qui a contribue a soutenir l’Islam et les Musulmans en France ou la societe laique ne sait pas toujours comment apprehender notre communaute qui place la spiritualite dans tous nos faits de vie. Je le suis aussi depuis plus de 20 ans et je suis tres triste de lire les accusations contre lui mais je ne peux pas faire l’autruche et me dire que c’est impossible , qu’il n’a rien fait et que son comportement est irreprochable. Je ne peux bien sur pas prouver le contraire donc je m’en remets a la justice en esperant qu’elle fasse son travail. Suis je naif, peut etre me direz vous mais dans la mesure ou je ne suis pas habite par la vision divine, je n’ai pas d’autres choix. Et non je ne pense pas que ce soit un complot des medias, sioniste ou je ne sais quoi. J’espere qu’il ressortira blanchi de tout cela ou qu’au pire on lui reconnaitra un manquement a une certaine morale en ayant eu des relations extra conjuguales alors qu’il est marie mais pas des viols, des violences et tout ce que l’on lit dans la presse. De toute facon, T.R est un homme, pas un prophete et tout intellectuel qu’il est , il peut avoir fauter….alors attendons et voyons.

    salaam alaikum

    • Sauf qu’il faut choisir entre tolérance et rigorisme.
      Confère le père Dupanloup, ou Tartufe.
      Si la bonne musulmane se doit d’être voilée, il est incohérent de la désaper pour lui pisser dessus.
      Si tout est pardonnable, pardonnons. La mini jupe, l’adultère, les rapports sexuels hors mariage, l’homosexualité, les pratiques sado-maso.
      Après tout, “la liberté des uns commence là où finit celle d’autrui”. Ne manque juste que la signature de Tarik Ramadan, en conformité avec son comportement.
      Que je ne critique pas, si ses maîtresses étaient maso.

      • Patrice votre prose devient glauque mais Oumma.com qui passe mes commentaires par la trappe, a une indulgence étrange à votre égard! Continuer à dériver , Oumma adore !

        • Sincèrement désolé pour vous si vos commentaires sont censurés.
          A part ça, je ne “dérive” pas.
          Je n’ai jamais caché mon athéisme et mon approbation de la DUDH.
          Un site de discussion se doit d’accepter des intervenants critiques, en rupture avec l’opinion majoritaire, sous la réserve expresse qu’ils ne soient pas des trolls.
          Je suis donc reconnaissant à Oumma de me laisser exprimer mes opinions. Il se trouve que je préfère toujours discuter, respectueusement, avec des adversaires idéologique, qu’avec des gens qui pensent comme moi. C’est de cette manière qu’on avance, et qu’on noues des liens positifs avec l’autre.
          Essayez de comprendre que, tant qu’on échange des idées, on n’échange pas de coups. Et aussi, on change d’avis, on met de l’eau dans son vin, ou son thé.
          Tarik Ramadan avait au moins cette qualité: Une grande capacité d’écoute, qui lui permettait d’échanger avec Gresh, Plénel, Morin, autrement dit, des athées de gauche comme moi. Sauf qu’aujourd’hui, ces derniers se défilent, tout comme d’ailleurs les qataris, mais bon…

    • Salame personne ne vous demande de faire l’autruche s’agissant des faits qui sont reprochés, mais non avérés, à Tariq Ramadan . Il faut que cette affaire soit l’occasion pour vous de vous dire avec lucidité et responsabilité ceci: Estce que moi musulman si je me trouvais dans son cas est-ce que je bénéficierais des mêmes garanties que la loi offre au citoyen lambda français? Est-ce que mon nom, ma couleur de peau, ma religion ne seront pas pris en ligne de compte pour me faire un sort à part? Vous serez surpris si jamais vous comparaissez devant un juge français bleu horizon!

    • Salamane!!!! Non!!! Qu’il sorte blanchie!?? Qu’il est peut être fauté! ? Sérieusement à ce stade on est au moins sûre qu’il a eut des maîtresses et des relations extra-conjugales multiples et depuis de nombreuses années!!
      Pour les faits de viols avec violences l’instruction judiciaire suis sont cours, les faits reprochés sont graves! S’il sont avérés cet homme paiera ses crimes… A contrario s’il est blanchi c’est sa députation qui en prend un coup mais ça on s’en fiche, la médiatisation c’est son choix

  17. Je pense que cet article est hors sujet dans le contexte actuel. Les ramadaneens comme vous les appelez avaient eux aussi soif de la vérité dans une procédure judiciaire normale et sereine. Or des indices viennent semer le trouble sur le fonctionnement de la justice : une pièce perdue, des plaignantes militantes dans le clan adverse et surtout une médiatisation clairement partisane.
    Franchement cette affaire est un mal pour un bien, on reconnaît les intellectuels musulmans qui ont un projet qu’ils documentent par des écrits constants et d’autres qui se positionnent au gré des événements.

  18. On crie avec les loups…
    La lâcheté déguisée sur un semblant d’argumentaire, qui ne fait que confirmer, l’odieuse calomnie que cet auteur porte à sa bouche !
    Je me suis toujours un peu méfier de Oumma.com mais là, je comprends pourquoi la “Oumma” patauge : de l’esprit de coloniser jusqu’au métier de “polissage intellectuel” par un besoin de reconnaissance qui cache l’hypocrisie et la bassesse.

  19. Vous avez encore raté une bonne occasion de vous taire.
    Agissez et parlez avec éthique et proposez en ce sens ou taisez-vous.
    Cette sinistre affaire met au grand jour le grand jeu du poker menteur, ou du qui est qui dans cette relative “Oumma”.
    Champions de la critique et du silence dans l’inaction simultanément.

    D’autres parlent et écrivent moins, mais sont bien plus utiles et méritants par leur exemplarité dans la conduite a tenir face a l’injustice, la calomnie et le mensonge.

    Nous serions presque tentés de vous souhaiter pareille injustice afin que votre plume la retranscrive plus justement. N’était-ce la vertu et la raison de protéger vos biens et votre honneur en toute circonstance.

    Fraternellement,
    Malik.

  20. Quittons la victimisation masculine de cachant derrière la religion.
    Qu’en serait-il pour un autre que TR ?
    Après une plainte les enquêteurs qui ont de nombreux dossiers en cours chacun se doivent de vérifier tous les éléments de la problématique, sans pouvoir tout abandonner pour le nouveau dossier qui leur « tombe dessus ».
    Le temps judiciaire est long dans tous les pays … sauf dans ceux où les gens disparaissent …
    Si l’un d’entre nous était dans la même situation que TR il est probable qu’il ne verrait pas la même rapidité de convocation et qu’il aurait 2 ou 3 autres compagnons de cellule et que cette cellule ne serait pas dans le quartier des « VIPs » (pour personne très importante » Very Important Person)
    Mais une nouveauté aggrave les situations des « mis en cause »
    Les femmes manient tout aussi bien que les hommes les réseaux sociaux qui sont d’une puissance considérable sur lesquels tout circule à la vitesse de l’éclair pour être connu par des grands nombres.
    Les femmes s’en servent pour régler leurs comptes avec les sociétés sexistes c’est à dire toutes.
    Dans ces sociétés ni les 3 religions du Livre ni la … laïcité n’ont réussi à faire reculer le sexisme.
    Les femmes ont maintenant « l’armement » pour prendre leur revanche sur des hommes oublieux que leur mère est une femme et qui les confondent avec du gibier sexuel !
    Il faudra que les hommes s’y adaptent !

  21. Omero vous me décevez énormément !!!!!!!! Après lecture, c’est clair vous ne portez pas Tariq Ramadan ds votre cœur, vous le condamnez ! Honte à vous. La justice française est toute autant écoeurante. Ses droits ne sont pas respectés même des avocats de grands noms le reconnaissent. L’ayant également côtoyer, Tariq Ramadan est un homme certes avec des défauts comme chacun, c’est un être humain ni plus ni moins mais un homme courageux, humble, qui défend ses opinions avec une pugnacité sans noms. qu’Allah le protège et Allah est notre seul Allié.
    Cher monsieur Omero ne me dites pas que vous faites parti de ceux qui condamne sans que les faits soient prouvés ? Je pense que vous êtes plus intelligent que ça. Je préférai nettement vos écrits d’il y a 15 ans. Grande déception !
    Oumma également une déception de paraître cet article! D’ailleurs, même avant cette affaire, Tariq Ramadan n’était pas votre tasse de thé !
    qu’Allah amène dans notre communauté, notre Oumma, une vraie unité !

    • @Nadia

      La justice française est lente, poussive, et souvent très indulgente envers les délits financiers.
      Mais comment expliquer le fait que les djihadistes syriens demandent à être jugés en France, ce pays qu’ils voulaient anéantir il y a peu?
      Parce qu’on y respecte les droits de l’homme?
      OK! Sans plus, dans nos prisons surpeuplées.
      A part ça, je n’ai pas l’impression que Ramadan ait été victime d’un traitement inique.
      Encore une fois, je suis contre la détention provisoire. Mais elle s’applique à tous les prévenus. Une personne impliquée dans sept affaires sur quatre pays différents est quand même passablement suspecte.
      Sinon, d’accord avec vous sur un point: Un arabe qui vole un portable risque un an ferme, alors qu’un maire de Levallois qui pique des millions demeure maire de Levallois.

    • Pardon Nadia, mais vous lisez mal : l’article de Monsieur est assez factuel et s’en réfère au droit. Il décrit ceux qui comme vous ne sont que dans l’affect et l’émotionnel, en méconnaissance du dossier. Cela s’appelle réfléchir posément. Votre certitude et votre amour pour T.R ne sont pas des arguments juridiques.

        • Le service commandé c’est plutôt chez T.R : vous devez très bien le savoir.

          Si toutes les suspicions qui pèsent sur T.R et sur sa défense concernaient un inconnu, vous seriez aussi plus que troublée : vous avez choisi l’aveuglement partisan, c’est tout.

          (et criez au racisme et à la haine en manifestant incessamment les vôtres)

  22. D’accord sur le fait que l’islam ignore les idoles et donc le culte des humains. On se demande toutefois pourquoi les ministres accusés de viol ont un autre traitement que Ramadan, pourquoi Sarkozy n’est toujours pas accusé pour sa caisse électorale libyenne et pour les meurtres qu’il a fait commettre en Libye et pourquoi Georges Ibrahim Abdallah est toujours dans les geôles françaises. A part cela, si vous faites encore confiance dans l’indépendance de la justice en France et dans l’égalité de traitement de tous, bravo pour votre optimisme qui me semble béat. Par ailleurs, la règle en linguistique est que les évolutions vont toujours vers la simplification ce qui permet d’utiliser ce qu’on appelle le masculin neutre (“les humains” englobant les femmes et les Ramadaniens englobant les Ramadaniennes) au lieu de ladite écriture inclusive qui ne fait que compliquer les choses et va donc à contre courant de l’évolution. Tant que la langue n’aura pas inventé un neutre, restons en au masculin neutre, donc Ramadaniens point …ou plutôt Ramadaniste, car ses supporteurs ne font pas comme Ramadan (-ien) mais soutiennent Ramadan (-isme).

    • On ne se demande pas pourquoi … vous n’êtes pas juriste : on ne peut pas comparer des dossiers différents et se demander pourquoi ils ne connaissent pas le même sort ! (cf hulot : prescription ; Darmanin pour l’heure pas mis en examen – car il faut une enquête et des faits suffisamment troublants ; quant-à Ramadan, outre un dossier apparemment fourni , il a menacé plusieurs femmes…)

  23. Oum malaise…..voilà mon ressenti. Objectivement, je ne sais rien. Seulement que le presse a pris le parti de la condamnation avant le procès. Que Mr Ramadan soit coupable ou non, il est à souligner l expression d une haine…..tolérée par les bien-pensants.
    Une fois encore l Islam est condamné. Car dans cette histoire, c’est ma Religion qui est bafouée, insultée. Alors dorénavant, je ne lirai que la presse étrangère qui a le mérite, pour un certains nombres de medias, d être plus objectifs. Oumma, le nom me fait rire, puisqu’il n’est qu’un vecteur mercantile. Oummachin c est terminé.

    • L’Islam est assez grand pour se condamner tout seul, il n’a besoin d’aucun complot, qu’il soit sioniste ou journalistique. Les bigots, les incultes et les esprits étroits de votre communauté sont vos meilleurs ennemis et les ambassadeurs les plus ardents de l’islamophobie. Rassurez-vous (ou pas), nous avons les mêmes dans notre maison 😉

    • Il est dommage que vous identifiez votre religion à Tariq Ramadan (et au un projet de société islamiste dont il est porteur), quand il existe des musulmans qui ne sont pas de cette coloration, qui sont républicains et démocrates, et pour la liberté des femmes.
      On a le droit de détester ce que représente T.R, à savoir, une mouvance idéologique bien précise, ça ne fait pas détester les musulmans. Et pour que la religion musulmane ne soit pas détestée par vos compatriotes, il serait bon de la défendre des amalgames que VOUS faites.

    • Deux affaires en France, trois en Suisse, une en Belgique, plus une aux USA. …
      Une seule affaire, on est en droit de douter. Deux, de suspecter un complot, ou une concertation entre des femmes en colère.
      Sept, c’est au moins cinq de trop. Je ne juge pas Ramadan, c’est le travail des professionnels de la chose. Mais son avenir me parait bien sombre.
      Dans tous les cas, la présomption d’innocence devrait conduire à sa libération conditionnelle. Car personne ne devrait être incarcéré avant son procès, à moins qu’il ne constitue une menace évidente pour la société.
      A part ça, je m’étonne un peu de l’enthousiasme en faveur des thèses d’un homme, certes intelligent et cultivé, mais exhaustivement salafiste.
      Où sont passés les musulmans réformateurs, réconciliés avec les droits de l’homme, la laïcité, la démocratie?
      En Tunisie, où les jeunes universitaires combattent le salafisme?
      L’intelligence et la culture de Ramadan ne sont pas niables. Mais n’est-il pas criminel de mettre ces qualités au service d’une idéologie ultra réactionnaire?
      Enfin, Tarik Ramadan fut longtemps le penseur officiel de l’UOIF, vendue aux FM, et du CFCM, phagocyté par le dictateur Erdogan (55 000 prisonniers politiques).Si son incarcération contribuait à affaiblir cette forteresse, ça serait sans doute un bien.
      Ok. Je nuance. Ca pourrait instiller un doute légitime, même si

      • Patrice à force d’ amalgames douteux à un moment vous vous tirez une balle dans le pied. Que vient faire Erdogan dans cette affaire ! Vous n’en pouvez-plus de ratisser large pour faire tenir vos raisonnements boiteux. Mais puisque vous vous permettez ces privautés il faut vous répondre: Erdogan a nettoyé les écuries d’Augias en expulsant tous les Dönmeh qui pourrissaient le tissu social de la Turquie et qui étaient le cheval de Troie qu’affectionnent les Occidentaux pour mettre leur nez dans les affaires des musulmans. Mais cette fois-ci ils sont tombés sur un os, un musulman qui ne se laisse pas manipuler et cela vous rend furieux et vous faites feu de tout bois. Même une affaire franco-française comme celle de Tariq Ramadan qui n’a rien à faire avec la Turquie ni de près ni de loin , vous trouvez le moyen d’y fourrer Erdogan ce qui prouve qu’en fait vous ne cessez pas de nous fourrer tous dans le même sac dès que nous ne sommes pas d’accord avec vos manigances.

        • @Nanita

          Merci pour vos commentaires argumentés.
          – Primo: Que vient faire Erdogan dans cette affaire? tout d’abord, il adhère aux FM, à savoir la nébuleuse créée par le pépé de Ramadan, et plus ou moins dirigée par son frère Hani. Erdogan contrôle aussi depuis peu le CFCM.
          – Vous dites qu’il a nettoyé le écuries d’Augias. Dans la vraie vie, il a surtout emprisonné 55000 opposants politiques, fermé tous les journaux, incarcéré les journalistes qui le critiquaient, viré les fonctionnaires et les militaires qui ne l’applaudissaient pas. Il a aussi piqué des sommes inouïes dans les caisses de l’état, et magouillé avec Daech. (en écoulant le pétrole et les antiquités volées, en facilitant le transit des terroristes, en livrant des armes à l’EI).
          En fait, jamais Daech n’aurait pu conquérir la moitié de la région sans Erdogan.
          – Aujourd’hui, Erdogan s’est allié à Al Qaida pour massacrer les kurdes, les seuls combattants de la région qui respectent les femmes et la démocratie.
          – Vous allez sans doute me dire: Possible, mais l’occident ne vaut pas mieux, qui magouille, aussi, avec la Turquie, l’AS, et Al Qaida. En effet. Et l’occident va se faire avoir une fois de plus, comme si ils n’avaient pas compris la leçon en Afghanistan.
          – Il n’empêche. Comment pouvez-vous soutenir Erdogan? Vous me faites un peu penser aux pro chinois de ma jeunesse, qui chantaient les louanges du monstre Mao en brandissant le Petit Livre Rouge. A chaque génération ses aveugles.

          • Donc, le fil ténu qui relie l’affaire dans laquelle Tariq Ramadan et poursuivi pour viol, à Erdogan c’est la prétendue allégeance de ce dernier au grand Hassan El Banna , grand-père de Ramadan !!! Ouf! On croyait que c’était plus sérieux comme par exemple qu’Edogan a tenu la chandelle dans la fameuse chambre de Christelle mais en fait je viens de me rappeler qu’il n’y avait même pas besoin de chandelle , c’était “l’après-midi et il faisait jour” dit-elle . Eh bien Patrice vous n’avez pas chance vous ne pouvez même pas soutenir qu’Erdogan a servi à quelque chose dans l’affaire ! et voilà votre beau discours qui tombe à l’eau!!

  24. Au fan-club de Tariq Ramadan :

    A mon humble avis la principale tare d’une bonne partie des musulmans est qu’ils voient du complot partout lorsqu’il est question d’islam. Bien que Tariq Ramadan ne représente pas l’islam. Il faut vraiment être naif pour penser que 3 juges d’instructions, des avocats et des journalistes seraient de mèche pour faire « chuter » Tariq Ramadan.
    Laissez la justice continuer son travail. Il y a certes une présomption d’innoncence mais il y a aussi de potentiels victimes de viols et/ou relations sexuelles conssenties. On ne sait pas.
    Les jugements moraux ou les considérations emotionnelles n’ont pas leur place pour dire s’il est innocent ou coupable. De ce point de vue je rejoins l’avocat Hosni Maati lorsqu’il dit que Tariq Ramadan est extrêmement clivant (on l’adore ou on le déteste). Dire que c’est un homme pieu, bon, dévoué etc etc ne constitue qu’un témoignage subjectif et emotionnel (souvent fait par ses proches ou ses adeptes). Personellement j’ai beaucoup lu Tariq Ramadan, je lui reconnnait un talent d’intellectuel et d’orateur hors paire. Cela n’altère pas mon jugement : il est peut-être coupable, tout comme il est peut-être innocent. Allah a3lam.

    • Il ne faut pas avoir bien lu TR ni même l’avoir entendu pour penser qu’un homme doté d’une grande intelligence de coeur, d’un esprit brillant et dont l’élevation spirituelle ne fait pas de doute, puisse se rabaisser à de telles obscénités.
      “On ne voit bien qu’avec le coeur” fait dire St-Exupéry à son petit Prince, une subjectivité qui peut-être vous fait gravement défaut …

      • le vôtre semble faire obstacle à la raison. T. R est de votre famille ? Il semble que même si votre sœur dénonçait ses agissements à son égard, vous ne la croiriez pas. Votre fanatisme pose question, et vous avez dû vous reconnaître dans l’article…

        • A question absurde, réponse absurde:
          Et si “ma soeur” accusait “votre père” de l’avoir violé qui soutiendrez-vous? sans vouloir vous offenser.
          Ce n’est pas en enfermant un homme sans aucune forme de procès sous des prétextes fallacieux que l’on me fera croire à sa culpabilité.
          Pourquoi un enfermement torturant ? pour l’aider à avouer car la seule manière de lui faire encourir les Assises serait de lui extraire un aveu ?
          Pour le moment le système de la défense me semble plus cohérent que l’écheveau de contradictions de l’accusation.

          • “sous des prétextes fallacieux ”
            Mais qu’en savez vous ? Vous avez lu le dossier ? Trois mois d’enquetes sont des “pretextes fallacieux” ? Allez, vous êtes un rigolo… et trés bientot un ridicule.

          • Je préfèrerais la vérité et la justice à mon père. (J’ai le souci des femmes et je suis solidaire des femmes victimes de violences).

            Vous vous souciez peu de la vérité, l’affectivité et les affinités politiques l’emportent, chez vous : vous l’avouez à demi-mot. Vous êtes sans doute plus ou moins encarté chez les Frères (je dirais aussi que vous êtes sans épouse et sans enfants, ou vous mettriez votre passion ailleurs que dans la défense d’un homme de moins en moins défendable, qui s’est profondément moqué des musulmans sincères et qui s’est servi d’eux.)

          • Pour Karim, tout ce qui sera porté au débit de son idole sera “fallacieux” :
            faux avocat menaçant, faux alibi, sclérose inopinée sans examens neurologiques effectifs, plaintes, témoignages sous X, témoignages d’anciennes élèves, témoignages recueillis par Lucia Canovi (à laquelle on ne peut faire le procès d’être islamophobe : T.R lui semble un gauchiste franc-maçon pactisant avec l’Occident, pas assez islamiste donc !).

            Mais pour Karim : R.A.S.
            (Il se trouvera toujours une entité à accuser…)

        • Est-ce que ceux qui ont défendu Dreyfus contre vents et marées étaient des fanatiques ? Tous les gens qui ont une conviction sont pour vous des décérébrés qui feraient “obstacle à la raison” ? Qui êtes-vous pour vous poser en parangon de vertu et de la raison raisonnante? Ayez vos idées et laissez les autres avoir les leurs. C’est ainsi que cela se passe en démocratie.

    • Personne ne peut parler de la vie privée de T Ramadan. Je ne comprends le soutien sans preuves. Dans la vie il faut du sérieux, quand dieu il n est pas bavard

  25. S’il faut 4 témoins pour prouver l’adultère les époux infidèles ne courent pas grand risque… Mais il est vrai qu’une seule rumeur – même une fake news – suffit pour salir une réputation. Par contre un faisceau de présomptions suffit pour entraîner une intime conviction mais ce n’est pas (ou pas encore) une preuve au sens strict.
    C’est d’ailleurs ce que vient de déclarer l’avocate américaine qui a ce jour communiqué à un procureur fédéral le dossier d’une présumée victime de Tariq Ramadan.
    L’avocate s’appelle Rabia Chaudry et elle est bien connue aux Etats-Unis. D’origine pakistanaise, musulmane et voilée, ses déclarations en faveur des immigrants sont souvent reprises dans la presse. Elle a publié plusieurs livres en rapport avec sa profession, qui ont reçu des prix.
    Concernant Tariq Ramadan, voici ce qu’elle a écrit dans Facebook
    Pour ceux qui lisent l’anglais :
    “Today I referred a Muslim victim of Tariq Ramadan to a federal prosecutor in the US. I am guessing there will be more. I am sharing this so others don’t think they are alone.
    This is not a vast international conspiracy. […]
    I know this is hard on our community, but it does not serve us to bury our heads in the sand.”
    https://www.facebook.com/rabia.chaudry/posts/10155173754530776

    • Merci pour le lien vers le témoignage de cette avocate américaine et musulmane qui défend une autre accusatrice aux États-Unis : “Ce n’est pas une vaste conspiration internationale. Ce n’est pas non plus la façon dont on condamne des gens à tort. Les personnes condamnées injustement ne sont pas accusées de multiples crimes similaires dans différents pays… Je sais que c’est dur pour notre communauté, mais il ne nous sert à rien de faire les autruches. Il va probablement passer du temps en prison, et il semble que ce sera un juste résultat.”

  26. Bonjour,

    Dés votre introduction vous placezr en symétrie deux camps : certains médias mainstream et le mouvement de défense de Tariq Ramadan. Deux camps disproportionnés, l’un suivi par des millions de lecteurs ou auditeurs et l’autre avec un impact réduit.
    Vos focalisez sur la stratégie du plus petit et vous êtes laconique sur le deuxième.
    Comment pouvez vous connaitre l’intention d’un mouvement de soutien, que savez vous de la motivation des signataires? Les média mainstream peuvent exploiter des fuites de l’enquête judiciaire à charge (certains médias se vantent même de connaitre la décision de justice avant cette dernière) et condamner publiquement une personne dont la présomption d’innocence ne servira à rien, le mal étant fait : la destruction sociale. Mais comme une mère reconnait instantanément son enfant, les citoyens français que nous sommes, reconnaissons quand la justice sert de relais à cette destruction. Un mot que vous utilisez très peu : la JUSTICE

  27. Apparemment mon commentaire est passé à la trappe ! Je le réitère présentement avec l’espoir qu’il soit publié.

    Cher monsieur Omero Marongiu-Perria, cela fait maintenant 20 ans que je connais Tariq Ramadan, pour ainsi dire depuis ses presque débuts médiatiques. Collaborateur de 1999 à 2001 au sein du think tank Présence Musulmane, j’ai mon avis sur l’homme, sa foi, son idéologie, aujourd’hui encore.

    Tariq Ramadan est et demeure un homme droit, un pieux musulman, qui a ouvert un champ extraordinaire de possibilités à l’endroit d’une communauté musulmane en manque de clarté évidente. Lui qui est citoyen suisse nous a fait la grâce de se consacrer à notre cas proprement hexagonal, à savoir un sens de l’engagement qui nous faisait défaut. Oui, il est un modèle, et non un prophète, et a toujours incité chaque musulmane et chaque musulman à se responsabiliser devant les défis sociétaux et religieux posés notamment par le cas français (quoique son implication s’étende à l’ensemble de la communauté musulmane mondiale).

    Cher monsieur, où étiez-vous il y a 20 ans ? On peut ne pas être d’accord avec Tariq Ramadan, mais on ne peut nier le fait qu’il contribue toujours à la mise en valeur de l’islam dans une société qui craint le retour du fait religieux. Loin d’un débat serein et construit sur la question, Tariq Ramadan est voué aux gémonies avec pour unique raison son éloquence, sa clairvoyance, son implication dans toutes sortes de mouvements liés au droit, à la justice mais aussi au vivre-ensemble. Ses livres abondent dans ce sens.

    Et pourquoi blâmez-vous ceux et celles qui ont une confiance indéfectible en lui? Ce n’est pas du fanatisme ou même une question de culte de la personnalité, mais il s’agit d’hommes et de femmes – et même de non-musulmans – qui croient que Tariq Ramadan est un homme, un professeur, un croyant d’une grande probité, capable de répondre à nombre de questions liées à la réalité musulmane contemporaine.

    Perdre ainsi Tariq Ramadan, c’est perdre un frère, un ami, un acteur du vivre-ensemble dont notre monde a tant besoin. En revanche, prendre position en faveur de Tariq Ramadan, c’est faire montre de courage face à l’hypocrisie et la mauvaise foi. Cela, je le conçois, avec bien d’autres, comme une évidence.

    • “…mais aussi au vivre-ensemble” Voilà une expression qui sonnera toujours à mes oreilles comme un cloche fêlée tant que ne sera pas extrait de la littérature coranique le mot “kouffar” avec tout ce qu’il implique. J’ai survolé, mais seulement en diagonale les écrits ou les dires de Monsieur Ramadan; vous qui le connaissez bien, pourriez-vous développer, même brièvement le sujet à sa place?

    • Il n’est jamais trop tard pour découvrir les gens qu’ont croyait bien connaitre…. Vous risquez trés prochainement de tomber de trés haut, si les dernieres infos concernant son supposé “alibi” sont confirmées, et donc sur la véracité du timing de l’affaire selon la plaignante.

  28. Votre texte est certes fort bien écrIt, cependant, il se perd dans des méandres…
    Je vais faire simple et court :
    il existe des fillonistes, des macronistes, etc, et cela ne choque personne heureusement.
    Vous nous appelez ramadaniens-enes, et cela ne nous choque pas non plus.
    Sachez bien que nous n’avons pas d’idole, et quand bien même nous en aurions, ce serait notre droit.
    Nous défendons juste un homme dont la présomption d’innocence est bafouée au mépris des règles du droit français
    Qu’est-ce qui vous choque? Qu’il ait des défenseurs,
    Cela prouve qu’un certain nombre de personnes dans notre pays sont contre l’injustice.
    C’est plutôt bien non, vous préférez le lynchage ? Nous avons fait un autre choix.

      • DSK a été soutenu par l’ensemble de son parti et sans honte aucune donc oui! Manuel Valls disait même que lorsqu’il avait vu DSK menotté à la télévision, il considérait cela comme insoutenable et il en avait les larmes aux yeux!

        • Pour DSK (en qui j’avais bcp d’espoir…) il assume sa sexualité et bien évidemment il en a tout à fait le droit! Son affaire avec mselle Diallo tombait pas au meilleur moment!!
          Elle a été réglée et les autres affaires également. Vu l’acharnement qu’il y avait envers lui… Je dirais que le système judiciaire à fonctionné et il en sera de même pour T.R.

  29. Excellent article, si l’on zappe l’écriture inclusive.
    J’y retiens aussi le chiffre affligeant de 20000 personnes en préventive, exactement le nombre des prisonniers surnuméraires (70 000 détenus pour 50 000 places).
    Cela est d’autant plus choquant si l’on considère les moyens disponibles pour contrôler une assignation à résidence.
    Sinon, vous avez raison de rappeler le fait que personne ne connait le dossier, et qu’il est pour le moins prématuré de condamner ou d’absoudre. C’est là le travail de la Cour d’Assise, qui tranchera après un long débat contradictoire.
    Enfin, la “solidarité musulmane” ne doit pas jouer, pas plus que, le cas échéant, l’islamophobie. A ma connaissance, les chrétiens ne défendent pas les prêtres pédophiles. Seuls les évêques le font, et c’est bien ce qu’on leur reproche.
    Dernier point. Un prêcheur ultra rigoriste qui trompe sa femme à tour de bras devrai être en bonne logique dénoncé par les salafistes ou agonistes soft. C’est d’ailleurs ce que fait le Qatar. Au delà du problème juridique, c’est peut être là que le bât blesse. Peut-être serait-il temps, aussi, que la religion musulmane dénonce clairement les violences sexuelles. La politique de l’autruche a coûté très cher aux catholiques, en termes financiers, et je doute que cette attitude ait grandi cette religion.

    • En réponse à Patrice qui à posté à 16h43
      Je te rejoins plutôt sur tes propos clairvoyants au milieu de tout cela, l’article en question et très bien écrit contrairement à tous ceux qui titrent “le prédicateur – théologien musulman…” et j’en passe..
      Pour ma part, en tant que citoyenne, mis à part le côté médiatique de cette affaire dû à la personnalité tout aussi médiatique de T.R. je dirais simplement et peut être naïvement qu’il y a d’un côté un accusé (présumé innocent) et de l’autre des accusatrices. Les faits reprochés sont très graves. En tant que femme (Dieu m’en garde) je ne crois pas que je pourrais me remettre d’une épreuve si cruelle et en aucun cas je ne pourrais accuser injustement une personne de m’avoir fait subir une telle violence… un viol! Çà veut dire qu’un homme supérieur à moi physiquement me contraints par la force à un rapport sexuel d’une violente pénétration de mon corp!!! Désolé pour les termes crus mais c’est pour vous démontrer que psychologiquement c’est encore plus dure et après on vie avec… j’ai malheureusement connu l’odeur d’un corp en état de putréfaction, c’est une odeur qui vous marque à jamais, pendant des mois j’avais l’impression qu’elle était autour de moi, alors imaginez ce que peut vivre une victime de viol!
      Pour conclure mesdames, messieurs, une enquête à eut lieu et l’instruction est en cours. Pour les qlq cours de droit que j’ai pu suivre j’en ai retenu qu’en droit français il faut démontrer par la preuve et s’il y a suffisamment d’éléments à charge, s’en suivra un procès en assise où chaque parti fera entendre ses arguments devant un jury… Je suis relativement confiante au système judiciaire qui fera fi du déballage médiatique. Si coupable il y a un aura la sanction requise.
      Mais au delà de nous il y a Allah l’omniscient

  30. Il faut avoir une sacrée dose de rancoeur dans les veines pour ignorer une chose qui a contrario de tout ce que je viens de lire, écrite dans un langage “inclusif” qui confine à la bêtise, elle est factuelle : l’unanimité médiatique écrasante contre TR. Et vous comprendrez pourquoi la situation est actuellement fortement binarisée. Le problème de ce qui parle trop puliquement, c’est qu’ils sont toujours redevable de ce qu’ils écrivent dans le passé : je prends position faussement objectivement contre TR, je continue donc, contre les évidences journalistiques qui sortent peu à peu, quitte à être confondu pour “antiramadanien”. C’est ballot pour quelqu’un qui cherche à conspuer de “supposé.e.s.x.fje sais plus” ramadaniens…

  31. M.Marongiu, et vous , si vous êtes accusé à tord demain , de viols de deux femmes qui précisent que vous les avez humiliées, violentées et violées et que l’on vous mette en prison.
    Comment souhaiteriez-vous que l’on vous soutienne?

    – Réponse A: Aucun soutien; vous vous débrouillez et assumez votre défense seul.
    – Réponse B: c’est bien fait pour vous ce qu’il vous arrive; vous méritez donc ce traitement.
    – Réponse C: nous croyons fermement à votre innocence; nous connaissons votre engagement et vos valeurs et nous vous apportons tout notre soutien.

  32. Loin d’etre un suiveur de TR, mais par pitié ne me dites pas que vous ne reconnaissez pas – dans cette affaire – la différence de traitement…???? Il faut être sourd, aveugle et idiot pour cela..

    • Ah bon, Lelandais a été traité differemment ? Il est toujours “présumé innocent”, que je sache, et pourtant il est en taule aussi…. Et pourtant il est bien blanc lui….

  33. Quand on dit que pour accuser quelqu’un d’adultère il faut 4 témoins, on pose des conditions très strictes pour établir une accusation qui touche à l’honneur car l’honneur et la réputation sont sacrées mais surtout l’innocence . Vous pensez que des rumeurs peuvent être vos sources ou des doutes au nom de ce que vous voulez. Nous préférons qu’un coupable soit en liberté plutôt qu’un innocent en prison, vous pouvez faire passer ceci pour de la naïveté ou de l’ idolatrie. Dommage pour un journal musulman qu’il ne s’en tienne pas fermement au principe. Votre silence interrogeait, maintenant au moins on sait pourquoi.

    • La réputation est sacrée ? Pouvez-vous me dire qui a décrété cela ? Réputation est-il comme Vérité l’un des noms d’Allah ? La sacralisation de la réputation n’est-elle pas l’arme de tous les hypocrites contre la vérité ? Personnellement, peu m’importe ma réputation, je la sacrifie volontiers à la vérité. La réputation n’est que le regard d’autrui sur soi, et ce qui compte c’est le regard de Dieu. Au nom de la réputation l’ego se gonfle et la vérité s’éloigne.

      Ramadan est en prison parce que des accusations gravissimes pèsent sur lui, et cela suite à trois mois d’enquête. Comme nous tous, j’ignore s’il a violé ou non, c’est justement pourquoi la justice doit enquêter. C’est tout à fait normal, même si on doit déplorer l’instrumentalisation politique de l’affaire. Sinon il n’y aurait jamais d’enquête, jamais de justice rendue aux victimes. Pourquoi Ramadan ne serait-il pas un justiciable comme les autres, comme nous tous ? Il faut cesser d’en faire quelqu’un qui ne serait pas un humain et un citoyen comme les autres, une idole.

      D’autre part, en le défendant à tout prix on donne l’impression que Ramadan est représentatif de tous les musulmans (ce qui n’est pas forcément flatteur). Ramadan est un humain comme les autres, un musulman parmi d’autres, il n’est pas les musulmans : nous n’avons pas à nous sentir attaqués parce qu’il est mis en cause, ce serait entrer dans le jeu de ceux qui veulent en profiter pour stigmatiser les musulmans. Nous avons au contraire à montrer que nous avons le souci de la recherche de la vérité, comme tout honnête homme et toute honnête femme.

      • Certe M. Ramadan n’est qu’un homme mais les enjeux politiciens sont derrière son calvaire. Il est essentiel de faire le distinguo entre le citoyen et le musulman si non, on aurait une nouvelle affaire Dreyfus. La justice doit s appliquer à tous de la même manière si non on ouvre la boîte de Pandore et on crée un sentiment très dangereux qui mènera au chaos cette société.

      • “et ce compte c’est le regard de Dieu.”
        Euh, non, ce qui compte c’est le regard de soi sur soi…. Un Dieu qui n’existe que dans votre imaginaire n’en a rien a cirer de vos frasques….

    • Différence entre viol et adultère : dans ce dernier les personnes sont consentantes et dans le premier cas il s’agit d agression et d attentant à la pudeur. Donc si une victime n a pas été violée sous l’oeil de 4 témoins direct elle n’a qu à la fermer et n’a pas le droit de porter plainte ?
      Si nous défendons Tariq Ramadan et que ces femmes sont réellement victimes nous sommes vraiment des injustes et si nous défendons ces femmes alors qu elles mentent nous le sommes aussi donc mieux vaut être neutre et se taire car seul Allah connaît la vérité dans cette affaire. Tariq Ramadan a droit à la justice comme ces femmes ont droit aussi à la justice personne n ‘est supérieur à l’autre par ce qu il à une notoriété ou parce que c’ est un intelectuel ou autre

    • Différence entre viol et adultère : dans ce dernier les personnes sont consentantes et dans le premier cas il s’agit d agression et d attentant à la pudeur. Donc si une victime n a pas été violée sous l’oeil de 4 témoins direct elle n’a qu à la fermer et n’a pas le droit de porter plainte ?
      Si nous défendons Tariq Ramadan et que ces femmes sont réellement victimes nous sommes vraiment des injustes et si nous défendons ces femmes alors qu elles mentent nous le sommes aussi donc mieux vaut être neutre et se taire car seul Allah connaît la vérité dans cette affaire. Tariq Ramadan a droit à la justice comme ces femmes ont droit aussi à la justice personne n ‘est supérieur à l’autre par ce qu il à une notoriété ou parce que c’ est un intelectuel ou autre

    • Ben déjà en France, un adultère n’est pas un crime. Ensuite, c’est quoi cette loi de 4 témoins, jamais entendu parler, c’était en vigueur à quelle époque ?
      Par contre, un viol c’est très grave et nul n’est au dessus de la loi.
      En France, la loi de la république est au dessus de toutes les autres.

      • Fort juste ! – mais precisément malgré les eclaircissements remarquables de cet article on n’assiste sempiternellement à la même “glissade” au même “emballement” qui créent une confusion , un amalgame et empêche le … raisonnement. Cet article est à relire et … mediter. D’ailleurs moi-même je relevais trop svt des erreurs flagrantes de comprehension que ce monsieur pointe du doigts en désignant les soutiens de TR qui se “intronisés” specialistes du droit penal en qq jours. je me dis une chose :vous avez qq’un tient un discours rigoureux , bien étayé – sachez en tirer profit. Ayez cette humilité. et ne vs enfoncez pas ds l’erreur “strategique” que commettent les soutiens de T.R . Pensez aussi une chose :leur campagne ahurissante de pressions tout azimut sur les enqueteurs et magistrats risque fort de se retourner contre TR. Ds ce pays la justice ne se rend pas sous le coup de l’emotion mais de façon … sereine. Alors un peu de calme et de raison ferait du bien a tous.

    • Aucune loi en France ne requiert 4 témoins pour prouver l’adultère ! T’as vu joué ça où ? On a pas les mêmes lois… C’est peut être pour ça que la moitié des incarcérés en France viennent du maghreb. Maintenant on a les chiffres : 22% maghrébins (sans papiers) 53% d’origine maghrébine… Alors que vous n’êtes (officiellement) que 6% en France. Belle représentativité !

      • Oui, si tous les français d’origine maghrébine sont traités comme l’est Tariq Ramadan avec présomption de culpabilité dès le départ tout en égarant des pièces à conviction pouvant servir d’alibi, les maghrébins sont sous représentés en prison dans ce cas !!!

        • La “pièce à conviction pouvant servir d’alibi”, égarée ( ? ) puis brandie tardivement par les avocats, n’a servi qu’à décrédibiliser leur défense. C’est pour cela que les juges n’en ont pas tenu compte.
          En s’appuyant sur cette réservation d’avion dont la pertinence n’a pas été établie, les avocats ont annoncé que Tariq Ramadan ne pouvait pas avoir été présent ce jour-là à cette heure-là à Lyon.
          Or TR avait déjà reconnu avoir rencontré la victime à l’hôtel à ce moment-là, mais pendant moins d’une demi-heure. Et il a aussi reconnu une relation de “séduction” avec elle, mais rien d’autre …

          • Ce que vous dites est faux: ses avocats ont remis cet alibi à disposition de la justice dès début décembre et le tribunal a bien accusé réception (aucun démenti).
            Cet alibi (on verra ce qu’il vaut) a été “égaré”(!) par le tribunal presque deux mois et “réapparu” début février d’où l’impossibilité de le vérifier et donc ne pouvant être utilisé par la défense!
            De plus, “Christelle” dit l’avoir rencontré l’après midi alors que cet alibi le ferait arriver à 18h35.
            Enfin Tariq Ramadan confirme avoir rencontré Christelle mais le LENDEMAIN et pour une courte durée et pas dans une chambre…

          • @ Abdallah
            Le fameux alibi est une copie d’écran d’une réservation, ce qui appelle 2 remarques :
            1. une copie d’écran est une image. À l’époque de Photoshop …
            2. une réservation n’est pas la preuve d’une présence dans l’avion …
            Et surtout je repose ma question : Pourquoi Ramadan n’a-t-il pas contesté la date des faits PENDANT la confrontation avec son accusatrice ? C’est bien plus tard que les avocats ont sorti l’histoire de la réservation !

          • Vous vous enfoncez dans vos idées fausses alors que je m’en tenais aux faits!
            1. L’alibi (je répète qu’on verra ce qu’il vaut) a été ÉGARÉ par le tribunal et non pas “brandi tardivement par les avocats”! De plus, ni vous ni moi ne savons de qui il s’agit à l’heure actuelle (réservation, billet …) et doit être vérifié, sans compter que votre hypothèse de photoshop frise le ridicule à ce niveau de médiatisation.
            2. Pourquoi prétendez vous encore que la défense n’a pas relevé ce point de “contradiction” chez Christelle, à savoir le jour exact du rdv alors que je vous dis que Tariq Ramadan conteste justement et assure l’avoir rencontré le lendemain des faits?
            Il n’y a pas de contradiction dans la défense, le point d’ombre résidant dans l’heure d’arrivée de monsieur Ramadan et aussi le jour de rencontre, le reste appartient à votre imaginaire.

          • @ Abdallah, apparemment votre (son) “alibi” est en train de fondre comme neige au soleil… Puisque des gens sont venu le chercher à l”aéroport à 11h35….

          • @ Abdallah
            Le plus retort dans cette histoire d’alibi, c’est qu’il semble avoir été fourni par l’organisation qui avait invité TR à Lyon, qui prétend oeuvrer pour le developpement d’un Islam de Paix et de Justice. Or cette organisation, dont certains des membres sont eux-mêmes allé chercher TR à l’aéroport, ne pouvait ignorer qu’il était bien arrivé à 11h15 et non à 18h30. Il s’agit donc non pas d’un alibi fourni en toute bonne foi, mais d’une déclaration consciemment frauduleuse, juste pour “sauver le soldat Tariq”, au mépris de la justice et du respect des victimes. On espère que ceux qui l’ont faite seront dûment poursuivis selon la loi.
            Heureusement pour les victimes, il reste encore au sein de cette organisation quelques personnes avec des vestiges de morale et d’éthique, malgre leur religion.

          • Bonsoir monsieur Mistigris, Je crois avoir compris que c’est le lendemain que tariq Ramadan a dit l’avoir vue. En ce qui concerne l’ alibi, ce ne peut être qu’une erreur et non un mensonge.. une erreur fatal pour Tariq ramadan parce qu’il est evident que tôt ou tard son emploie du temps serais connu.
            C’est peut être une grosse erreur de son avocat.

  34. Merci pour cet article raisonnable. Les défenseurs inconditionnels de Tariq Ramadan ne font-ils pas preuve d’idolâtrie en considérant contre toute évidence, contre toute vérité, qu’un musulman, et a fortiori un musulman idolâtré, est forcément pur ? Vérité, n’est-ce pas l’un des noms essentiels d’Allah ? Est-ce islamique de nier Dieu pour défendre une idole ? Si nous ignorons le détail de la vérité dans cette affaire, si nous pouvons supposer que la vérité est en partie falsifiée ou manipulée de toutes parts, nous ne pouvons pas non plus rejeter sans preuves l’ensemble des accusations. Il y a quelques années, l’une des conquêtes de Ramadan avait publié sur facebook une photo de lui en caleçon dans une chambre. Je l’avais vue. Cela ne signifie pas qu’il y avait eu viol, mais cela montre bien qu’il y a mensonge de son côté quand il prétend n’avoir eu aucune relation sexuelle avec ses accusatrices. Cela signifie qu’il y a mensonge, qu’il y a hypocrisie, et on ne peut défendre le mensonge et l’hypocrisie au nom de Dieu. Attention aux faux prophètes.

    • moi aussi j’ai des photos en caleçon sur facebook, en vacances, à l’hotel, à la maison. Je le dis au cas ou on songe à m’accuser de viol moi aussi. J’ai aussi une cicatrice au dos, au bas ventre, et au bras. Merci d’enregistrer et de publier

      • Ce genre de détails n’intéresse personne et encore moins le monde judiciaire. De plus, vous n’êtes pas prédicateur à succès 😉

      • Mais le plus important : avez-vous fourni comme alibi une “réservation” d’avion arrivant à 18h35 alors que vous saviez pertinemment que des gens sont venus vous chercher à l’aéroport à 11h30 et peuvent en témoigner (sans compter, évidemment la présence sur la liste du vol)….
        Je sens que trés bientot, il y en a beaucoup qui vont se retrouver très, trés mal, et Oumma, sur ce coup, doit être applaudi pour sa position trés ferme en faveur d’une neutralité qui laisse la justice seule faire son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La défense de Tariq Ramadan pointe des zones d’ombre

La vraie Wonder Woman ? C’est Ahed Tamimi !