in

La seconde édition de la Foire Musulmane de Bruxelles a ouvert ses portes

Les polémiques bruyantes de l’an passé, qui ont failli gâcher la fête en faisant planer la menace d’entrisme islamiste, auront été vaines, car non seulement la première édition de la Foire Musulmane de Bruxelles a rencontré un vif succès, attirant plus de 20 000 visiteurs, dont un tiers étaient des non-musulmans imperméables aux suspicions insidieuses, mais elle bat de nouveau son plein en cette fin octobre, et ce pendant 4 jours pleins de surprise.

Laissant derrière eux tous les prophètes de malheur dont certains, depuis la France, ont exporté les sempiternelles peurs irrationnelles aux effets redoutables sur l'opinion, les organisateurs de l’événement ont choisi de placer cette seconde édition sous la thématique cruciale de l’emploi, source, elle, d’une angoisse palpable et pleinement justifée : "L’emploi en tant que vecteur d’insertion socio-professionnelle".

Après avoir essuyé les plâtres de l’inéluctable controverse, dès lors que les musulmans initient de nouveaux projets et sortent de la voie de garage dans laquelle on aimerait les cantonner, la Foire commerciale de Bruxelles vient d'ouvrir ses portes, agrandie et enrichie de nouveaux stands. Se déployant sur 12.000 m², autour de 200 exposants (ils étaient 90 en 2012) qui espèrent voir le public répondre présent à ce deuxième grand rendez-vous et toujours plus nombreux, la Foire de Bruxelles mettra également à l’honneur le fleuron économique du Halal, dont l’essor ne se dément pas et fait des envieux parmi la légion d’oiseaux de mauvais augure qui sont les premiers à crier à "l’halalisation" de l’Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vidéo d’une agression de colons israéliens pendant la récolte des olives

Les travailleurs-esclaves au Qatar (reportage Canal +)