in

La première agence de mode islamique défile à New York

La pudeur de l’élégance ou l’élégance tout en pudeur, avec une touche finale de modestie pour accessoiriser le tout, la première agence de mode islamique  dédiée  à la femme musulmane vient de voir le jour à Tribeca, à New York.La fondatrice  d’Underwraps, Nailah Lymus, est une styliste musulmane qui a à cœur de sublimer ses coreligionnaires, à travers la création d’une ligne de prêt-à-porter sur mesure, mariant raffinement et  humilité, et dans laquelle chaque femme s’enveloppera avec aisance et plaisir.

Profitant du podium très prisé de la semaine de la mode à New York pour présenter sa collection inaugurale, Nailah Lymus a non seulement révélé que l’islam n’était pas l’ennemi de la mode, mais que ses valeurs se conjuguaient idéalement avec de belles étoffes, une harmonie de tons, et des formes stylisées.

"De nombreux malentendus et de mauvaises conceptions existent au sujet des musulmans et de l’islam,  ainsi que sur les femmes musulmanes.  Ma démarche peut donner une autre image du hijab, tout en expliquant son origine, ainsi que l’emploi des couleurs dans les vêtements islamiques, et contribuer ainsi à dissiper tous les préjugés sur les musulmans" a déclaré la créatrice engagée au service de la valorisation de  l’universalisme de l’islam. Une démarche ô combien salutaire en ces temps troublés par la résurgence des anti-universalistes primaires…

Publicité
Publicité
Publicité

Bien dans ses vêtements, bien dans sa tête, prête à affronter la société environnante, la femme musulmane habillée par Nailah Lymus risque de faire des envieuses parmi les non-musulmanes, car selon le bloggeur et artiste né à Harlem, Ismail Sayeed, ses ensembles sont  si seyants qu’ils peuvent plaire à toutes les femmes. Un beau gage d'universalité, à n'en pas douter…

         

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Enseignement de la langue arabe : clarifications et mises au point

Alexandre Adler l’affirme :  » les banlieues sont des terres d’islam »