in

La Palestine crie au «crime de guerre» contre Shireen Abu Aqleh. Les dirigeants israéliens bientôt devant la CPI ?

A l’heure où la Palestine porte le deuil de Shireen Abu Aqleh, ce grand témoin de l’effroyable actualité de la Cisjordanie occupée qu’un tir israélien a réduit au silence à tout jamais, et après que Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, s’est hier engagé, à la face du monde, à « saisir la Cour Pénale Internationale » pour crime de guerre, nous rediffusons ci-dessous l’entretien qu’avait accordé à Oumma, en mars 2021, Christophe Oberlin.

La belle fresque en hommage à la regrettée journaliste d’Al Jazeera, à Gaza, le 12 mai 2022. Ashraf Amra/apaimages/SIPA

Chirurgien orthopédiste et en traumatologie de renommée internationale, ce grand connaisseur de la bande de Gaza, où il se rend régulièrement pour former des médecins palestiniens, se félicitait alors d’un événement à marquer d’une pierre blanche : l’ouverture par la Cour Pénale Internationale (CPI), le mercredi 3 mars 2021, d’une enquête sur les crimes de guerre israéliens commis dans les Territoires palestiniens occupés.

Une décision qui fit l’effet d’un coup de tonnerre en Israël, provoquant la fureur de Netanyahou, qui était encore Premier ministre, et un chantage à l’antisémitisme aussi inepte qu’intolérable, révélateur de la panique à bord.

Publicité

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’Islamité

Nagib Azergui, président de l’UDMF, répond à l’historienne Martine Sevegrand