in ,

La Nakba, la grande “catastrophe” qui a frappé cruellement le peuple palestinien

Jour sombre pour les Palestiniens, le 15 mai est la date d’un triste anniversaire, celui de la grande « catastrophe » qui, en 1948, s’est abattue si cruellement et injustement sur tout un peuple, massacré et chassé de ses terres. Une « catastrophe » dévastatrice engendrée par la création de l’Etat d’Israël, qui a poussé sur les routes de l’exode plus de 800 000 Palestiniens, sans aucune possibilité de retour, détruit plus de 500 villages et fait couler le sang d’innocents.

Nous publions le communiqué de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)

71 ans après, la Nakba continue : protection du peuple palestinien !

Le 15 mai est un jour funeste pour les Palestiniens. C’est l’anniversaire de la Nakba : la catastrophe. La création de l’État d’Israël a été accompagnée, tout au long de l’année 1948, par la destruction de plus de 500 villages en Palestine, par des massacres, par des déplacements forcés de population, par l’expulsion de plus de 800 000 Palestiniens de leur terre natale.

Publicité

La Nakba est un processus de dépossession qui, 71 ans après, se poursuit.

Chaque jour, le peuple palestinien – qu’il vive en Israël, en exil ou en territoire occupé – est victime de la politique d’apartheid, d’occupation et de colonisation de l’État d’Israël. Arrestations arbitraires, maisons détruites, populations déplacées, terre confisquée, colonisation galopante, répression sanglante, culture niée et annihilée : c’est la société palestinienne dans toutes ses composantes que l’État d’Israël souhaite voir disparaître de la carte.

Pour bien l’affirmer, Trump et Netanyahou, qui bafouent en toute impunité le droit international, ont pris en 2018 deux décisions emblématiques : le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, au mépris de toutes les résolutions de l’ONU, et la loi dite « État-nation du peuple juif » qui officialise la politique d’apartheid menée par l’État d’Israël.

Dès le mois de juin prochain, Trump s’apprête à dévoiler ce qu’il appelle le plan du siècle – en fait le plan de l’extinction des droits nationaux du peuple palestinien – et Netanyahou prépare l’annexion d’une importante partie du territoire palestinien occupé.

Publicité

Qui les arrêtera ?

Le 11 mai a marqué les 70 ans de l’admission à l’ONU de l’État d’Israël. Comment justifier que 70 ans après, l’État de Palestine n’y soit qu’un simple État observateur ? Comment justifier que la France ne l’ait toujours pas reconnu ?

Face au déni du droit et à la menace majeure que constituent le plan Trump et les projets d’annexion par Israël, la France ne doit plus tergiverser : elle doit reconnaître immédiatement l’État de Palestine. C’est ce que les militants de l’AFPS ont affirmé ces derniers jours en allant à la rencontre de la population et en s’adressant aux parlementaires pour que le président de la République prenne cette décision forte, décision qui grandira la France et sera suivie par la reconnaissance de la Palestine par plusieurs autres États européens.

Plus de 70 ans après, le processus de dépossession du peuple palestinien est toujours à l’œuvre : il doit cesser !

Publicité

Netanyahou, fort du soutien indéfectible de Trump, ne s’arrêtera que si la communauté internationale lui dit : STOP !

La communauté internationale – parmi laquelle la France et l’Union européenne – doit faire preuve de responsabilité et apporter concrètement sa protection au peuple palestinien. Cela passe par des sanctions contre Israël, tant que cet État ne respectera pas le droit international.

Publicité
Publicité
Publicité

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Qu’ils le veuillent ou non les Israéliens et les Palestiniens sont voisins. Une fusion de deux peuples aussi caractérisés sur le plan linguistique et sur le plan religieux étant impossible, ils ont tout intérêt à tracer une frontière entre eux, chacun ayant son territoire, puis à développer des échanges de toute nature. L’autre solution, c’est la guerre, et on n’est jamais sûr de la gagner…

  2. Le Fonds national Juif (FNJ) ou KKL est depuis plus d’un siècle l’instrument de la dépossession du peuple palestinien de ses terres, prétend légitimer la dépossession de tous les Palestiniens de leurs biens immobilier…
    Exemple incroyable mais vrai des arbres plantés en l’honneur de chiens sur l’emplacement d’un village palestinien détruit

    http://la-feuille-de-chou.fr/archives/67398

    Ces arbres plantés par le KKL-FNJ à l’endroit d’un village palestinien détruit, en mémoire des chiens d’un couple d’américain de Denver…
    ,
    Pierre Stambul, militant juif antisioniste, œuvre pour une paix juste. Il lutte pour le respect des droits du peuple palestinien, tous ses droits, y compris le droit au retour des réfugiés, et la réparation des torts causés à ce peuple, violations du droit international, et des droits humains et nous précise :
    « Les fondateurs de cet État ont pensé dès le départ le suprématisme et une stricte séparation. Les Palestiniens qui ont échappé à l’expulsion de 1948 ont toujours été des sous-citoyens soumis aux lois militaires et au couvre-feu jusqu’en 1966. Israël n’a jamais été l’État de tous ses citoyens.
    La conquête de 1967 et la colonisation ne sont pas des accidents de l’Histoire.
    Elles ont été préméditées et réalisées par les fondateurs d’Israël. L’apartheid, le racisme, les propos fascisants et le militarisme sont la suite logique de cette histoire. Ceux qui regrettent que le sionisme ait engendré un monstre ou qui trouvent qu’Israël est à l’antithèse de leur judaïsme, doivent s’interroger ».

  3. Je suis désolé de vous contredire madame mais je pense que ça fait très très longtemps que vous êtes pas partis en Israël,
    j’y ai été en tant que reporter
    et si cela n’est pas un génocide je ne peux rien faire pour vous
    c’est tellement facile de nier l’évidence.

  4. C’est non seulement un état d’apartheid mais avec un état criminel qui devra répondre de ses crimes devant un tribunal international.

    Assassins d’hommes, de femmes et d’enfants totalement innocents qui n’aspiraient qu’à vivre chez eux et sans demander leur reste, les responsables de cet ignominie devront répondre de leur crime devant les hommes mais surtout devant Dieu

  5. C’est étonnant que vous puissiez déformé l’histoire d’une façon si partisane et contraire à la réalité historique. Aujourd’hui, la plupart des arabes, musulmans et pro palestiniens sont aveuglés par leur haine du juif. La guerre de 1948 n’a jamais été déclenché par Israël mais ce sont les Etats arabes qui ont commencés les hostilités et ont été à la base de la Nakba. Israël en 1948 n’a jamais voulu revendiqué une terre appartenant aux arabes et le plan de partage de l’ONU fut accepté par Israël mais refusé par les arabes alors que ce plan était à leur avantage. Aujourd’hui, les palestiniens sont responsables de leur propre désastre! C’est bien de jacasser sur son fauteuil, derrière son ordinateur et crié au génocide sans pour autant être sur le terrain pour toucher la réalité en face. Vous ne connaissez rien de l’apartheid car si réellement Israël l’appliquait je pense que cela serait condamné par le monde entier. Donc arrêtez de dramatiser les choses.

    • tu es vraiment et tellement pathétique avec ton histoire de colonisateur , vous êtes des colonisateurs , et des menteurs , elle ne vous appartient pas la Palestine .

    • vous êtes 1 plaisantin,non ce ne sont pas les palestiniens qui sont responsables de leurs malheurs mais les égyptiens,jordaniens et syriens,et tout ceux qui ont votés pour la création de l’entité sioniste,et,non l’apartheid est bien réel et les pays qui bloquent sont les usa avec leurs droits de vetos,et puis la plupart de nos politiciens sont pros sionistes par intérêt,l’apartheid,le machin ne sert a rien donc il ne condamnera pas car le monde entier s’en fiche,ils sont tous a genoux devant les usa et israel,même macron ne moufte pas même avec son pampers avec l’élastique sur le coté,j’ai vécu en Palestine occupée par vos copains et bien c’est pas folichon quand vous êtes palestinien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Les musulmans Ouïghours, une population méprisée en Chine (reportage)

Un Egyptien chrétien organise des iftars pour ses concitoyens musulmans démunis