in

La militante d’Europalestine, Olivia Zémor agressée sur la voie publique

Olivia Zémor a été agressée samedi lors d’un rassemblement à Paris concernant la situation des prisonniers palestiniens et notamment celle de Khader Adnan, en grève de la faim depuis 47 jours et dans un état critique.
 
Une jeune femme que la police a arrêtée, emmenée au commissariat, et identifiée, s’est précipitée sur la présidente de CAPJPO-EuroPalestine, alors qu’elle participait à l’installation du matériel, à 14 H, et l’a aspergée de gaz lacrymogènes sur le visage, à l’aide d’une bombe lacrymo.
 
Cette jeune femme, que personne parmi nous ne connaissait, et à qui personne n’avait adressé la parole, n’agissait apparemment pas seule, un groupe de la LDJ ayant été repéré sur la place Edmond Michelet à Beaubourg, dès l’arrivée des membres d’Europalestine.
 
La police avertie, exerçait une surveillance dès le départ, et a pu l’ interpeller en possession de cette arme au moment de l’agression, visiblement préméditée, car le rassemblement était annoncé sur les réseaux sociaux.
 
La victime a déposé plainte et pu faire constater ses brûlures.
 
Pendant ce temps le rassemblement s’est déroulé normalement. De très nombreux passants sont venus prendre connaissance de la manière criminelle, illégale et arbitraire, dont le gouvernement israélien arrête, emprisonne et torture en permanence des milliers de palestiniens, femmes, hommes et enfants, sans que nos dirigeants lèvent le petit doigt. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Syrie: découvrez le “Ghouta Dry”, le premier soda fabriqué sous les bombes (vidéo)

Une déferlante de posts islamophobes inonde les recettes spécial Ramadan du site Marmiton