in

La meurtrière d’un Hindou, dans le métro de New York, condamnée à 24 ans de prison ferme

C’est le crime « le plus abominable » survenu dans les sous-sols new yorkais qu’il ait été donné de voir au procureur du district du Queens, Richard Brown, durant sa longue carrière où les occasions d’être saisi d’effroi n’ont pas manqué, l’homicide raciste commis, il y a près de trois ans, contre l’Hindou Sunando Sen par une femme, Erika Menendez, ne restera pas impuni.

Le défunt Sunando Sen, victime de la fureur raciste

En effet, cette passagère âgée de 33 ans en ce jour funeste de décembre 2012, derrière laquelle se cachait une meurtrière en puissance, vient d’être condamnée à 24 ans de prison ferme pour avoir cédé à une violente pulsion à la vue du malheureux quadragénaire qui arrivait sur la plateforme qu’elle arpentait, visiblement très agitée,  se jetant sur lui par derrière pour le pousser sur les rails au moment où le train entrait en gare.

Sunando Sen, littéralement happé par le train, n’a pas survécu à ses multiples traumatismes, tandis que les passagers restèrent pétrifiés sur le quai devant ce geste effroyable revendiqué aussitôt par Erika Menendez, éructant alors de rage, au nom d’une haine de l’islam et des faciès un peu trop typés exacerbée par le 11 septembre.

Elle détestait les musulmans et les hindous jusqu’à commettre l’innommable, Erika Menendez a plaidé coupable devant la justice américaine qui l’a envoyée croupir en prison pendant deux décennies incompressibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël: l’ex-Premier ministre Olmert condamné à 8 mois ferme pour corruption

Arabie Saoudite: La police religieuse interdit l’accès à un magasin à une femme qui ne portait pas de gants (vidéo)