in

La Maison-Blanche fait savoir que Mohammed ben Salmane n’est plus son interlocuteur

L’administration Biden, marquant le contraste avec Donald Trump, a dit mardi vouloir «recalibrer» sa relation avec l’Arabie saoudite, allié avec lequel elle n’a cessé de prendre ses distances.

Le président américain Joe Biden entend «recalibrer» la relation avec l’Arabie saoudite et, pour ce faire, changer d’interlocuteur, le roi Salmane plutôt que le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS). Déterminé à marquer le contraste sur ce dossier avec Donald Trump, Joe Biden a, depuis son arrivée au pouvoir le 20 janvier, pris par petites touches ses distances avec Riyad. «Nous avons clairement dit depuis le début que nous allions recalibrer notre relation avec l’Arabie saoudite», a souligné Jen Psaki, porte-parole de l’exécutif américain, lors de son point de presse quotidien. (…)

Publicité
Publicité
Publicité

«Les jours où MBS avait un accès direct à la Maison-Blanche sont semble-t-il révolus, au moins pour le moment», a-t-il ajouté. Deux semaines après sa prestation de serment, Joe Biden a annoncé la fin du soutien américain à la campagne militaire saoudienne au Yémen, affirmant qu’elle avait «créé une catastrophe humanitaire et stratégique»

Lire la suite sur Le Figaro

Publicité
Publicité
Publicité

 

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Femme voilée sur l’affiche de promotion du Ballet du Nord: le RN parle de “charia vestimentaire“

Crise algérienne : une solution pour préserver l’Algérie