in

La conversion à l’islam des hispano-américaines, un phénomène en pleine ampleur

Savaient-elles qu’en voyant resplendir dans le ciel les signes du Divin, elles tordraient magnifiquement le cou aux préjugés tenaces qui obstruent le champ de vision, noircissent la perception de l’altérité, et ne s’éclairent qu’à la lueur sombre de l’ignorance ?  

Touchées par la grâce au fur et à mesure que leur quête irrépressible de sens, d’absolu et de pureté les a guidées vers Sa Lumière, le nombre croissant d’américaines d’origine hispanique qui, depuis le 11-septembre, embrassent l’islam est un phénomène en pleine ampleur qui attire tous les regards, d’autant plus qu’il brise en beauté le mythe de l’inégalité entre les sexes, du machisme et de l’aliénation de la femme.

Sérénité, respect, traitement égalitaire, sécurité, l’islam, ce parangon de vertus si injustement méprisé et diabolisé, est un astre à ce point radieux qu’il a illuminé les âmes de ces américaines venues d’ailleurs, pour la plupart de confession catholique et cultivées, même quand les médias-mensonges usent de tous les stratagèmes pour en assombrir le rayonnement.

Ces hispano-américaines converties sont essentiellement "des femmes instruites, des étudiantes en troisième cycle universitaire ou des femmes menant une carrière", se félicite l'imam Shamsi Ali, un savant musulman et imam d’une mosquée de Manhattan, tout en faisant observer que l’égalité des sexes prônée par le message coranique a une profonde résonance en elles et les incite à franchir encore plus allègrement le pas de la conversion.

Sa foi en l’islam est pour elle une bénédiction, celle qui a témoigné sous les initiales "SA" était tourmentée par des doutes existentiels il y a une dizaine d’années de cela, lorsque sa recherche de vérité l’a menée irrésistiblement vers la religion musulmane. "Le sort que l'on réserve à l'islam et à sa compréhension est terriblement injuste. Quand j'ai commencé à découvrir ses enseignements et notamment ceux qui ont trait aux droits des femmes, cela a produit un formidable effet libérateur en moi, j’avais trouvé ma voie. Mais cela n’a pas été sans provoquer le chaos dans ma maison", a-t-elle confié dans une interview accordée au Centre islamique de New York, avant de renchérir : "Sans l’équilibre que j’ai trouvé dans l’islam entre les hommes et les femmes, je pense que je serais encore en train de faire beaucoup de choses qui m’ont fait souffrir par le passé. Les femmes musulmanes ont un rôle important dans les sociétés, et pas seulement à la maison."

Selon le très sérieux Pew Research Center, 6% des américains musulmans sont d’origine hispanique, et un américain converti sur 10 est hispanique, un chiffre en constante augmentation. Echappant miraculeusement à la stigmatisation pernicieuse de l'islam, la recrudescence des conversions des hispano-américaines est aujourd’hui scrutée à la loupe, tant elles sont sourdes aux cris de haine pour n'écouter que ce que leur dicte leur cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pologne : l’interdiction de l’abattage rituel suscite la colère des musulmans et des juifs

L’actionnaire principal de Numéricâble en France finance la chaîne de télévision israélienne I24 News