in

L’actionnaire principal de Numéricâble en France finance la chaîne de télévision israélienne I24 News

Le saviez-vous ? Le businessman Patrick Drahi, principal actionnaire en France de Numericâble, et l'ancien haut fonctionnaire, Franck Melloul, ex-conseiller pour la Communication de Dominique de Villepin, alors Premier ministre, forment un tandem de choc qui a de l’avenir en Israël et s’y fait même une place au soleil, notamment dans la sphère télévisuelle.

Leur savoir-faire se sont parfaitement exportés là où la « seule démocratie du Proche-Orient » dotée de « l’armée la plus morale du monde » sont deux mirages de paradis terrestre savamment entretenus, Franck Melloul, cet expert des questions internationales, Villepiniste loué en son temps par l’UMP, et ex-directeur de la stratégie de l’Audiovisuel Extérieur de la France (AEF), est aux commandes, depuis le 1er juillet, de I24 News, la nouvelle chaîne d’information continue israélienne, tandis que son acolyte, l’homme d’affaires Patrick Drahi, assure le financement de cette fenêtre audiovisuelle multilingue qui inondera le monde de sa vision de l’actualité, à travers un prisme forcément déformant…

Benjamin Netanyahu en rêvait, lorsqu’en 2010, à la tribune de la Knesset, il exprimait son vif désir qu’Israël enfante une chaîne telle que France 24, et trois ans plus tard, Franck Melloul et Patrick Drahi l’ont fait : la "chaîne multilingue internationale avec un regard israélien", telle que décrite par le PDG en personne, est née, et le vœu le plus cher du gouvernement ultra-sioniste est exaucé.

De son côté Patrick Drahi, qui chapeaute également en Israël le groupe Hot, un réseau de chaînes de TV et de téléphonie mobile, se félicite de contribuer au rayonnement d’ "Un autre regard sur Israël et l’actualité internationale en mettant en avant ce qui rassemble et non ce qui divise".

Nul doute que la République, qui ne s’émeut de la double allégeance qu’à la vue de t-shirts siglés Algérie ou Palestine dans ses rues et ses stades, doit applaudir des deux mains à cette création télévisuelle qui marche sur les pas de France 24, et ce même si la double casquette de Patrick Drahi, à la fois actionnaire majoritaire en France de Numéricâble et grand argentier de l’ensemble du projet télévisuel israélien I24 News, frise le conflit d’intérêts majeur qui serait inconcevable si son attachement viscéral le liait à un autre pays qu’Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La conversion à l’islam des hispano-américaines, un phénomène en pleine ampleur

Solidarité avec les Palestiniens du Naqab