in ,

La conversion à l’islam de l’ex-otage Silvia Romano suscite la controverse en Italie

A peine avait-elle foulé le sol italien, dimanche 10 mai, et se jetait-elle, en larmes, dans les bras de ses parents bouleversés, devant des caméras qui n’en ont pas perdu une miette, que Silvia Romano intriguait les médias de son pays, et plus grave encore, s’attirait les foudres de la presse de droite, voire d’extrême droite.
Arborant un jilbab vert à sa descente d’avion très attendue, qui a fait crépiter les flashes, vibrer les smartphones et mis en émoi l’Italie, la jeune femme, tout juste revenue de l’enfer somalien où elle était aux mains de ses ravisseurs, le groupe islamiste Chebabs, depuis novembre 2018, n’aura pas tardé à faire l’objet d’une controverse. Une controverse qui est allée très vite crescendo, au fil des heures.
Outre son apparence extérieure très dérangeante pour beaucoup, le récit de la conversion à l’islam de cette ancienne bénévole engagée dans l’humanitaire, « sans conditionnement et de façon volontaire » selon ses dires, a été l’étincelle qui a mis le feu aux poudres. De l’autre côté des Alpes,  ce sont les mêmes qui chantaient ses louanges lorsqu’elle était otage, qui jettent à présent l’anathème sur elle.

Après avoir loué l’efficacité des services secrets italiens et s’être félicités de la libération de leur jeune compatriote de 25 ans, les médias transalpins se sont longuement appesantis sur le fait qu’elle ait embrassé l’islam, alors même qu’elle était retenue prisonnière par des islamistes, en faisant planer la suspicion sur la sincérité de ses déclarations et, par voie de conséquence, sur son choix spirituel librement consenti.
Les souvenirs douloureux de sa captivité que Silvia Romano a égrenés péniblement ont ainsi été éclipsés par sa narration de sa conversion à la religion honnie. « Nous avons voyagé pendant environ un mois, d’abord à moto, puis, parfois, à pied. Nous marchions jusqu’à huit ou neuf heures par jour. J’étais désespérée, je pleurais sans arrêt, le premier mois a été terrible. Ensuite, on m’a déplacée tous les trois à quatre mois », a-t-elle raconté lors d’un point presse.
Mais celle qui se prénomme désormais Aïcha, et qui affirme qu’elle a décidé de prononcer la Shahada librement, après avoir lu le Coran, fait depuis 48 heures les gros titres sensationnalistes et se voit affubler de qualificatifs offensants par la presse de droite. « Musulmane et heureuse, Silvia l’ingrate », s’est empressé de titrer II Giornale, tandis que Libera Quotidiano a fait sa manchette en s’indignant : « Nous avons libéré une musulmane ».
Devenue au mieux suspecte, au pire une paria dans son propre pays, Silvia Romano n’aura guère eu le loisir de profiter de ses premiers instants de liberté recouvrée, auprès des siens.

Si l’on peut comprendre que son islamité jette le trouble en Italie – le quotidien de centre gauche La Reppublica s’est ému d’une « double victoire des Chebabs, à la fois sur le plan financier et de leur propagande, puisque la conversion de la jeune femme ne s’est pas faite sous la contrainte, comme elle l’a elle-même déclaré » – la décence aurait aussi voulu qu’on lui laisse le laps de temps nécessaire pour se réacclimater tranquillement, sans la moindre pression médiatique, avant de la livrer à la vindicte populaire. Et ce, quand bien même maintiendrait-elle qu’elle a embrassé l’islam en son âme et conscience.
 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le canidé de service et d’autres larbins du même acabit contestent la conversion de Silvia à une belle religion (qui n’est pas la mienne) et cherchent à faire croire , ,alors que ces mêmes pîtres ne l’on jamais vue ,ni ne l’ont examinée , et en recourant à des arguments loufoques,débiles et insensés,ils concluent que Silvia est victime du syndrome de stockholm .Ces minus, pseudo-psychologues de comptoir ou de café de commerce qui ne connaissent rien à la psychologie ou à la psychanalyse, mûs par leur islamophobie pathologique et démentielle ne veulent pas voir la réalité en face.Ils se font ainsi plaisir en se masturbant et en déversant leur bile puante et nauséabonde pour satisfaire leur détestation de l’Islam.ALLEZ VOUS FAIRE SOIGNER!!!

  2. Assalam alaikoum Allah Seul détient le destin d’un homme ou d’une femme. Allah accomplira le destin assigné à chacun sans se soucier de nos états d’âme. On ne peut être musulman authentique sous contrainte car l’ISLAM exige la sincérité et la conscience permanente de l’unicité de ALLAH dans chaque acte quotidien. Prions ALLAH pour qu’il nous mette et maintienne sur le Chemin qu’Il agrée. Personne ne peut prétendre qu’elle savait que ce monde existait avant de naître. La haine pour l’ISLAM peine perdue car personne ne peut nier sa disparition future due à la mort. SILVIA ROMANO a vécu de terribles épreuves entre les mains de personnes dont certains actes sont condamnés par l’ISLAM dont ils se réclament. Chacun rendra compte à ALLAH. Ma soeur SILVIA ROMANO, ALLAH et toi seule connaissez la sincérité de ta conversion à l’ISLAM. Prions tous sincèrement ALLAH afin qu’Il nous oriente et nous maintienne sur le choix religieux qui nous évitera tout regret à notre mort. Cette prière est une forme d’intelligence qui devrait mettre fin à tout débat haineux. Aucun être humain ne savait qu’il allait naître et nul ne peut prétendre ne jamais mourir. Tel est l’un des infimes défis de ALLAH à toute l’humanité. Alors Messieurs et Dames, empêchez nous de mourir sinon soucions nous de quel diplôme qu’on a préparé pour le jour après la mort. On a pleuré à notre naissance à la merci de notre environnement, que nous réservera notre environnement à notre mort?

  3. Il serait intéressant de savoir si cette dame était chrétienne avant son départ en Afrique. Parce que si c’est le cas, passer de la Bible version 2 (les évangiles) à la Bible version 3 (le Coran), ce n’est pas vraiment une conversion : elle prie toujours le même dieu, seules les heures de prières ont changé.

  4. Il faut malgré tout, comprendre, que certains puissent s’interroger, sur la véracité de cette conversion, sommes toutes, pas banale. Je vous trouve, par ailleurs, très indulgent, par rapport au fait que, c’est au cours d’ une détention de presque deux ans au sein d’un groupuscule terroriste. Ce qui prouve, et nous avions déjà pu le constater, au moment des départ pour la Syrie, que peu importe les moyens utilisés, souvent, sur le pouce, ou derrière un écran d’ordinateur, que le prétendant connaisse ou pas le coran, la conversion, est saluée par la communauté.
    Je n’ose même pas imaginer, l’exemple, du prisonnier Palestinien, qui libéré par Israël, annoncerait, qu’il s’est converti au judaïsme !
    Il faut reconnaître, que cette conversion, pose certaines questions, nous n’ignorons pas que ces groupes terroristes, veulent mettre l’occident en difficulté, pas tous les moyens, même les plus abjects, alors, quelle belle publicité, nous n’avons plus besoin de vous tuer, nous kidnappons les vôtres, et nous vous les rendons musulmans !
    Peut-être a-t-elle été obligée, conversion de force, ou due au syndrome de Stockholm, ou tout simplement, dans le but de sauver sa peau !
    Ou tout simplement, est-elle sincère ce n’est pas exclu, mais, le doute est permis !
    Mais fort de constater, que lorsque lors d’attentats terroristes, vous dites que les gens qui ont fait ça, ne sont pas des musulmans, mais lorsqu’ils convertissent, vous les voyez, d’un œil bien plus complaisants, que penser ?
    Le plus sidérant, c’est que ceux qui se posent des questions, par rapport au contexte, ils sont directement traités de haineux, alors que pour beaucoup d’ entre vous, la théorie du complot, est devenue un certain art de vivre, nous le constatons journellement, au fil des commentaires, donc, si je comprends bien, se poser des questions, est un privilège, qui vous revient de droit, le non musulman, n’a pas le droit de se poser de questions ?

    • @cheyenne12 Tu te poses la question sur la véracité de la conversion à l’islam de cette jeune femme en émettant l’ hyposthèse que ce serait peut-êre une fausse conversion ou qu’elle se serait convertie de force. Si tu avais un grain d’intelligence à défaut d’avoir un grain de bonne foi, il ne t’a pas échappé (e) qu’elle n’est plus entre les mains des Shebabs en Somalie mais parmi les siens en Italie et par conséquent qu’elle n’a plus à faire « croire » qu’elle est musulmane et n’a plus à craindre de qui que ce soit pour sa vie. Ne soit pas jaloux/jalouse, ce n’est pas parce que personne ne veut se convertir à ta religion, et pour cause, qu’il faille dénigrer ces milliers de gens qui se convertissent chaque jour de par le monde à l’Islam, ; et quelle belle religion, si tu savais, encore faudrait que tu es le coeur pur !

      • Vous croyez que si des Haredim séquestrent une femme pendant des mois avec un exemplaire du Talmud et qu’elle devienne juive, ça serait parce qu’elle a été éblouie par la loi mosaïque ? Parce qu’au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, elle est déjà convertie quand elle pose le pied à l’aéroport. Le texte de l’article est clair : « le fait qu’elle ait embrassé l’islam, alors même qu’elle était retenue prisonnière par des islamistes ».

    • Ma pauvre cheyenne, le probléme n est pas du tout de savoir si elle est sincère ou pas , ce qui ne regarde ni toi, ni moi, d’ailleurs si même c était un déguisement, cela m’indiffère, mais le probléme c est que cela crée un malaise, qui peut se comprendre ou pas, moi perso je le comprends. c est se qu’on appelle Le syndrome de stocklohm.

      • @djeser :
        Le syndrome de Stockholm a bon dos, on y met tout et n’importe quoi quand on n’a pas d’arguments ! Le syndrome de Stockholm comme on l’appelle, est à l’origine de la sympathie développée par des otages lors du braquage d’une banque en Suède. La prise en otage a duré 6 jours , pas 18 mois comme dans le cas de Silvia Romano. Si les otages suédois ont ressenti de la sympathie pour le preneur d’otages, ils ne sont pas devenus braqueur de banques pour autant. Silvia n’a montré aucune sympathie pour ses preneurs d’otages, elle a ressenti un besoin de spiritualité et c’est dans l’islam qu’elle l’a trouvé. Donc pas de syndrome de Stockholm mais une révélation spirituelle !
        Z: Ton argument ne tient pas la route. Des milliers de Palestiniens sont otages depuis des années dans les geôles de l’occupant israéliens, aucun d’entre-eux ne s’est jamais converti au judaïsme ! Pour le soi-disant syndrome de Stockholm, voir explication plus haut !

        • Mehdi : A dénoncer les arguments ,qui ne tiennent pas la route, soit, mais alors évites les toi aussi, tout simplement, en fléchissant, plutôt que d’ écrire sous l’ impulsion victimaire . Tu dis que les otages Suédois, ne sont pas devenus braqueurs, effectivement, tu as raison, mais ou est ce que tu as lu, que quelqu’un, a écrit, qu’ elle était devenue terroriste ?
          Maintenant, quand a affirmer, qu’ elle n’a montrée, aucune sympathie, pour ses ravisseurs, ou tu t’ avances a spéculer sur des choses que tu ne connais pas, ou tu nous caches des choses, sur ton appartenance a ce groupe; réfléchis, avant d’ écrire !
          Quand a ton affirmation, sur les Palestiniens, encore, tu t’ avances beaucoup, sachant que l’ apostat, est passible de mort en islam, il faudrait que le gars soit vraiment idiot, pour en faire la publicité. Ce qui ne veut pas dire, que le cas ne se soit pas produit !

        • Bien sûr que mon argument tient la route. Où avez vous vu que les geôliers israéliens étaient des fanatiques religieux qui distribuaient le Talmud à leurs prisonniers ? Le judaïsme n’est d’ailleurs pas prosélyte. Pour devenir juif ou chrétien en recevant les sacrements en bonne et due forme (baptème, eucharistie et confirmation), il faut des années.

    • Si syndrome de Stockholm , il y a, il s’ arête à Mogadiscio en Somalie.
      Il n y a pas de moujahidins ou de corne d’Afrique à Rome.
      A Rome, il y a le Vatican; en principe cette femme, entourée des siens, devrait retrouver la raison chrétienne.
      Peut être, elle changera sa décision, dans un mois ou deux. Peut être pas.

  5. On connait mieux la face cachée de la lune que l’intérieur de l’homme.
    Comment peut on devenir libre dans, ce qu’on qualifie, détention, esclavage, l’enfer
    Peut être que l’homme a besoin de remonter le temps. Quand il n y a plus d’horizon, c’est un culs-de-sac.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Réflexions sur l’I(i)slam et la politique : instrumentalisation ou servitude volontaire ? (2/2)

Le Liban se reconfine pour quatre jours, après une remontée des contaminations