in

La célèbre chanteuse Ahlam envisage une carrière de “prédicateur islamique” après avoir quitté la scène

Son public la surnomme la Reine, Ahlam Ali Al Shamsi, alias Ahlam, la diva émiratie de la Pop, célèbre dans tout le Moyen-Orient et particulièrement dans le Golfe Persique, envisage une reconversion inattendue qui en a surpris plus d’un : la chanteuse aux 10 albums à succès, connue pour ses petites folies hors de prix, tant sur le plan des vêtements que des parures de bijoux, se voit bien, dans l’avenir, répandre la parole divine.

C’est sur DreamTV, la chaîne de télévision égyptienne, que l’artiste adulée a confié ses aspirations profondes, révélant à la fois son inclination du cœur et son désir de changer radicalement de registre le jour où elle se réinventera une nouvelle vie, loin du tourbillon grisant de la gloire et d’un univers musical tout en strass et paillettes.

Levant un coin du voile sur une personnalité moins superficielle qu’il n’y paraît, Ahlam a également insisté sur les conseils toujours avisés qu’elle se fait un devoir de prodiguer à ses amis et ses proches, en leur rappelant constamment les sermons du Prophète (Paix et bénédiction soient sur lui).

De star aux innombrables fans à « prédicateur islamique », prêchant la bonne parole et propageant la vocation de l’islam, il n’y aurait qu’un pas à franchir pour Ahlam, après avoir fait ses adieux à la scène. Pas plus tard que la semaine dernière, elle mettait son immense notoriété au service d’une campagne menée sur Twitter pour dénoncer l’extrême sauvagerie dont a fait preuve un professeur émirati à l’encontre d’un de ses élèves, dans l’émirat d’Ajman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un ministre indien exhorte les musulmans à ne plus consommer de bœuf

Perth : Geert Wilders accueilli sous les huées, lors du lancement officiel du parti anti-islam australien