in

Khadija, mère des Croyants, première épouse du Prophète (saws)

Qui était Khadija bint Khuwaylid ?

Khadija bint Khuwaylid, mère des Croyants, première épouse du Prophète (saws)

Publié par Oumma.com sur lundi 13 mars 2017

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. J’aimerai mettre les pendules à l’heurre du prophète.
    Les femmes du prophète (psl), allah les a appelé mère des croyants.
    Mere des croyants veut dire qu’elles sont interdites aux musulmans aprés le prophète.
    Il y a un seul et unique cas où la femme est reconnu par son mari, le cas du prophète.
    A part cette exception, chaque homme ou chaque femme est reconnu par son affiliation, fils de monsieur ou fille de monsieur. Personne ne peut changer son extrait de naissance, le mariage est un acte qui, pour une raison peut etre rompu.
    Actuellement, la république nous a imposé les mots madame et mademoiselle et le nom de famille.
    La déesse république voit la valeur morale dans le nom de famille.
    Pour L’Islam, la valeur morale est dans l’affiliation du père.
    L’Islam dérange les états musulmans, et c’est pour cela que dans la carte bio au bled, il n y a que la valeur administrative (le nom de famille) , la valeur morale a disparu.
    Ce n’est pas un hasard. chaque effet a une cause.
    Merci

  2. Désolé je n’ai pas compris votre argumentation car la valeur morale dans la filiation du père me parait universelle ( qu’on soit pour ou contre ) et les mots monsieur madame et mademoiselle sont également présents dans toutes cultures et langues et n’ont aucunement été imposés par la république ! Où voulez vous en venir sur des fausses affirmations ???

    • Chez les juifs, la filiation se fait par la mère, car là on peut être sûr que l’enfant est bien de la mère…
      Mais pourquoi cette obsession de la filiation ? Ca n’a aucune importance. Mieux vaut aimer ses enfants, même si on les adoptés.

    • Mon ami , il n y a pas le mot mademoiselle et madame dans l’Islam. Dans l’Islam il y a adulte et enfant, valable pour l’homme et pour la femme.
      L”adulte est chargé , l’enfant n’est pas chargé.
      Vous dites qu’elles sont présentes dans toutes les cultures, c’est la politique du fait accompli, il faut remonter le temps pour faire la part des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Malaisie résolue à devenir le leader mondial de l’industrie Halal

En Syrie et en Irak : l’impressionnant chantier de la reconstruction