in

Khadija, mère des Croyants, première épouse du Prophète (saws)

Qui était Khadija bint Khuwaylid ?

Khadija bint Khuwaylid, mère des Croyants, première épouse du Prophète (saws)

Publié par Oumma.com sur lundi 13 mars 2017

En ce 8 mars 2018, dédié à la célébration de la Journée internationale des femmes, qui mieux que Khadija Bint Khulawaylid, la première épouse du Prophète décrite comme une femme « résolue, intelligente et noble », la première à avoir embrassé l’islam et sa meilleure alliée pendant 25 ans d’une union sans nuages, peut en être l’égérie la plus emblématique ?

Nous rediffusons, à cette occasion, la vidéo que nous avons réalisée pour lui rendre hommage, brossant le portrait d’une femme d’exception, surnommée la « pure », et passée à la postérité, que d’aucuns pourraient qualifier aujourd’hui de féministe avant l’heure.

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Avec l’avènement de l’islam, la situation des femmes a bien changé en Arabie. Si Khadija, riche veuve indépendante, a employé et épousé Mahomet de son plein gré, l’amenant à rester provisoirement monogame, aucune femme dans l’islam ne connaît par la suite une telle indépendance.

    • Le prophète avait épousé Khadija avant l’Islam, il pouvait rester monogame, bien que la plupart des hommes autour de lui étaient polygames. La polygamie était bien avant l’Islam et depuis longtemps.
      Le père des prophètes Ibrahim l’ami de dieu (Abram) était polygame.

      Une fois la révélation, le prophète n’est pas devenu polygame par sa volonté, c’était un ordre divin.
      Un musulman se marie par sa volonté, le prophète non.

          • Mariage au sens du coran veut dire femme libre.
            Les lois de la guerre : Esclave (liberté limitée) est l’équivalent de Madame chez vous. La femme porte le nom de l’homme.

            Je dois reconnaître qu’il y a eu des excès. Qui dit tradition ne dit pas forcement religion.
            Les musulmans sont restés 9 siècles en Espagne, ils ont fini par se donner au plaisir de la vie avec les femmes espagnoles.
            Résultat, ils sortent comme si ils n’ont jamais mis le pied en Espagne.

            C’est le punition d’Allah, les musulmans ont subit le même sort que les enfants d’Israël.

  2. Désolé je n’ai pas compris votre argumentation car la valeur morale dans la filiation du père me parait universelle ( qu’on soit pour ou contre ) et les mots monsieur madame et mademoiselle sont également présents dans toutes cultures et langues et n’ont aucunement été imposés par la république ! Où voulez vous en venir sur des fausses affirmations ???

    • Chez les juifs, la filiation se fait par la mère, car là on peut être sûr que l’enfant est bien de la mère…
      Mais pourquoi cette obsession de la filiation ? Ca n’a aucune importance. Mieux vaut aimer ses enfants, même si on les adoptés.

    • Mon ami , il n y a pas le mot mademoiselle et madame dans l’Islam. Dans l’Islam il y a adulte et enfant, valable pour l’homme et pour la femme.
      L”adulte est chargé , l’enfant n’est pas chargé.
      Vous dites qu’elles sont présentes dans toutes les cultures, c’est la politique du fait accompli, il faut remonter le temps pour faire la part des choses.

      • “c’est la politique du fait accompli, il faut remonter le temps pour faire la part des choses”
        Une science oublié malheureusement… c’est tres bien dit, un excellent rappel comme on en voit pas souvent barak allahou fik!

    • en islam ,l’affiliation d’une personne est son nom exemple khadija bint khouwaylid ,khadija fille de.. , Mohamed (que le salut soit sur lui ) ben abdou Allah ,fils de… etc..les Madames ,Madoiselles n’ont jamais existé dans la culture musulmane. nous disons oumounna Khadija ,cad notre mere Khadija ,mais pas Madame ,c’est venu vraiment apres la colonisation..

      wa Alla hou a 3alame

  3. J’aimerai mettre les pendules à l’heurre du prophète.
    Les femmes du prophète (psl), allah les a appelé mère des croyants.
    Mere des croyants veut dire qu’elles sont interdites aux musulmans aprés le prophète.
    Il y a un seul et unique cas où la femme est reconnu par son mari, le cas du prophète.
    A part cette exception, chaque homme ou chaque femme est reconnu par son affiliation, fils de monsieur ou fille de monsieur. Personne ne peut changer son extrait de naissance, le mariage est un acte qui, pour une raison peut etre rompu.
    Actuellement, la république nous a imposé les mots madame et mademoiselle et le nom de famille.
    La déesse république voit la valeur morale dans le nom de famille.
    Pour L’Islam, la valeur morale est dans l’affiliation du père.
    L’Islam dérange les états musulmans, et c’est pour cela que dans la carte bio au bled, il n y a que la valeur administrative (le nom de famille) , la valeur morale a disparu.
    Ce n’est pas un hasard. chaque effet a une cause.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jawad Bendaoud : «Je présente mes excuses à toutes les familles des victimes »

Tariq Ramadan sous le coup d’une troisième plainte pour « viols »