in

La Jordanie nomme sa première femme juge à la Cour suprême

Arrivée au faîte de sa carrière dans une Jordanie qui lui tresse des lauriers, Ihsan Zudi Barakat, 53 ans, a pulvérisé avec panache le plafond de verre de la justice en devenant la première femme juge de la Cour suprême du Royaume hachémite.

Cette travailleuse acharnée dont la passion précoce pour le droit l’a toujours habitée, en dépit des difficultés de tous ordres qui ont jalonné son parcours, à la fois en tant que femme et que mère de famille, soucieuse de concilier au mieux vie professionnelle et vie privée, est unanimement saluée pour son rôle précurseur dans une institution dominée par la gent masculine.

Première femme à avoir été nommée procureur général d’Amman, après avoir fait brillamment ses preuves en sa qualité de première femme inspecteur auprès de la Direction judiciaire, Ihsan Zudi Barakat a été le petit grain de sable du renouveau qui, loin d’enrayer la machine judiciaire, lui a au contraire permis d’évoluer dans le bon sens, en faveur de la meilleure représentation des femmes jordaniennes au sein de la magistrature.

« Je n’ai pas atteint ces positions facilement, surtout que je suis mariée et que j’ai des obligations envers ma famille », a-t-elle confié sobrement dans un entretien accordé à SIGI Jordan, une organisation féministe, en précisant qu’elle ne dort que quelques heures par nuit pour être sûre de s’acquitter parfaitement de sa mission de première importance.

Siégeant depuis peu au sein de la plus haute instance judiciaire de Jordanie, Ihsan Zudi Barakat a non seulement ouvert la voie des prétoires à ses concitoyennes, mais elle s’emploie également à défendre leurs droits, à travers le Réseau juridique pour les femmes arabes dont elle est la présidente.

Ou quand la première juge jordanienne de la Cour suprême se fait l’ardente avocate de ses coreligionnaires, animée par le sentiment gratifiant du devoir accompli.

La belle promotion, amplement méritée, de Ihsan Zudi Barakat a été accueillie sous une pluie d’éloges sur Twitter :

« Bien fait et félicitations. Elle est un modèle pour tout le monde, les hommes et les femmes, et le reflet d’une société qui soutient les femmes ».

« Félicitations. Vous êtes une source de fierté et une idole pour tous les Jordaniens, les hommes et les femmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York : Deux femmes juives, prises pour des musulmanes, victimes d’une terrible agression

Salah Hamouri condamné à 6 mois de détention administrative : l’injustice est faite !