in

John Kerry, admiratif, devant la beauté de la plus grande mosquée d’Indonésie

Quand elle ne s’enlise pas dans les bourbiers de ses invasions après y avoir semé le chaos, la même diplomatie américaine peut aussi se déchausser en prétendant tendre la main au monde musulman, avant de pénétrer dans ses enceintes sacrées et s’y extasier.

C’est à John Kerry, le chef de la diplomatie de la première puissance mondiale, que l’on doit cette volte-face tactique et très contemplative, au cours de son escale en Indonésie, le 16 février dernier, placée sous le signe de la restauration des relations américano-musulmanes. Des relations bien mises à mal par une ère Bushienne de sinistre mémoire et un renouveau Obamanien utopique, dont il ne subsiste que le souvenir évanescent du discours du Caire…

"Je suis très privilégié d'être ici et je suis reconnaissant au grand imam de m’avoir permis de visiter cette mosquée unique", a déclaré le premier ambassadeur des Etats-Unis, en découvrant, au cœur de Jakarta, la magnificence de la plus grande mosquée d’Asie du Sud-Est, la mosquée Istiqlal, accompagné de l’éminente figure religieuse nationale, le grand imam Kyai al-Hajj Ali Mustafa Yaqub.

L’Indonésie, plus grand pays musulman au monde, et sa capitale Jakarta, cette terre si familière à Barack Obama, où il passa une partie de son enfance, sont-ils ces ponts qui peuvent relier l’Orient et l’Occident au-dessus de tous les tumultes mortifères, comme se plaisent à le croire Washington et la communauté internationale ?  

John Kerry, admiratif devant la beauté d’un phare majestueux de l’islam, s’est en tout cas employé à renouer le fil ténu du dialogue en véritable héraut de la paix, histoire de montrer que l’impérialisme américain peut faire taire les armes au profit des mots de l’apaisement.

Egrenées dans le livre d’Or de la mosquée, les quelques lignes signées de sa main resteront certainement gravées dans le marbre pour les Indonésiens qui les liront : "Ce fut un immense honneur de visiter ce lieu de culte remarquable. L'espace et la lumière incroyable et le dôme extraordinaire sont le moyen idéal pour accueillir les prières. Nous sommes tous liés à un seul Dieu et reliés par les religions abrahamiques… Vivons ensemble dans l'amour de notre prochain et dans le respect d’un même Dieu. Que la paix soit avec vous."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une agricultrice s’exprime sur le blocus de Gaza (Vidéo)

Un jeune indien musulman invente un nouveau système informatique