in

Israël : le Maroc a-t-il troqué les Palestiniens contre le Sahara Occidental ?

Et de fait, constate l’hebdomadaire TelQuel, avec ce mouvement opéré par le Maroc il semblerait que « la solidarité arabe [avec le combat des Palestiniens contre l’occupation israélienne] a fait son temps », remplacée par une « realpolitik » pro-israélienne. « Entre deux causes sacrées, le Sahara et la Palestine, le Maroc a fait son choix« , résument froidement Mehdi Duval et Mehdi Mahmoud pour qui, qu’on le regrette ou non, la cause palestinienne n’est plus cet élément structurant qu’elle a longtemps été das les relations internationales de Tanger à Karachi.

(…)

Et c’est aussi, renchérit Ryad Hamadi pour le quotidien en ligne Tout sur l’Algérie, « le dernier fait accompli de Donald Trump sur la scène internationale » : il cède au Maroc sur la question Sahraouie pour s’assurer un succès de façade, en sachhttps://www.tsa-algerie.com/palestine-maroc-et-sahara-occidental-le-dernier-fait-accompli-de-trump/ant très bien comme l’indique TelQuel que « ce sera très dur pour Joe Biden de revenir sur les annonces de Trump« .

Publicité
Publicité
Publicité

Plus acerbe encore, dans les colonnes d’Haaretz en Israël, la journaliste Noa Landau n’y va pas par quatre chemins : ce qui s’est conclu ce jeudi entre le Maroc et Israël par l’entremise des Etats-Unis, écrit-elle, n’a « rien d’un accord de paix, c’est plutôt l’entente de deux forces occupantes« , en quelque sorte « je te laisse occuper la Palestine et tu me laisse occuper le Sahara Occidental ».

(…)

Et au final s’il y a un gagnant dans toute cette affaire, c’est bien Benjamin Netanyahou le Premier ministre israélien qui se félicite de la nouvelle dans le Times of Israel et promet de rétablir de liens concrets avec le Maroc « au plus vite ». Les relations économiques existaient déjà, c’est un secret de polichinelle, elles seront officialisées en paticulier avec l’ouverture de lignes aériennes directes entre les deux pays.

Publicité
Publicité
Publicité

Lire l’intégralité de l’article sur France Culture

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Non, ce n’est pas le Maroc ‘a pas troqué les Palestiniens contre le Sahara Occidental, le Sahara est bien Marocain depuis toujours, et le Roi a bien précisé dans sa déclaration que l’autorisation des vols directs entre le Maroc et Israël ne veut pas dire qu’il renonce ni au droit des palestiniens ni leur droit sur Al Quods dont il est le président de son compte et de sa promotion.

    Donc pas de fausse propagande SVP

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Donald Trump annonce que le Maroc reconnaît à son tour Israël .

Benjamin Netanyahu salue l’accord de normalisation avec le Maroc