in

Israël confisque 100 hectares de terres de Cisjordanie

Quel grain de sable enrayera la machine infernale israélienne à coloniser des terres palestiniennes, quand le droit international n’en finit pas d’être piétiné par son diktat insolent, le processus de paix réduit à néant par son torpillage intensif, et la spoliation de la Palestine conduite à marche forcée à la face du monde ? 

Cette question lancinante taraude de nouveau les esprits, alors que le ministère de la Défense de l’Etat Hébreu vient de décréter qu’une centaine d'hectares de terres de Cisjordanie occupée, situées au sud de Jérusalem, étaient désormais "territoire de l'Etat", comme l’a révélé le quotidien Haaretz. Aux coups de semonce régulièrement assénés succèdent les décisions autoritaires et arbitraires qui ne souffrent aucune contestation, pas même celle de la loi, cette appropriation de terres, la plus importante effectuée depuis des années, qui pourrait déboucher sur l’extension de plusieurs colonies de peuplement et l'autorisation d'une colonie sauvage créée en 2001, illustrant parfaitement la logique implacable d’un Etat impérialiste, mû par l’ultra-sionisme.

Mis devant le fait accompli avec la brutalité qui est la marque de fabrique du gouvernement raciste de Netanyahu, les chefs des villages palestiniens qui se retrouvent ainsi dépouillés de leurs biens du jour au lendemain, disposeraient d’un mois et demi pour s’opposer à cet énième abus de pouvoir caractérisé, approuvé et validé en haut lieu, dont on sait pertinemment qu’aucun recours n’infléchira sa mise à exécution.

Outrée, Hanan Acharoui, haute personnalité de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a fustigé Israël, l’accusant à travers cette "escalade frénétique" d’acquisition de terres de chercher à anéantir toute chance paix. "Voilà le vrai visage du gouvernement israélien", s'est-elle indignée auprès de Reuters. "C'est un gouvernement hostile aux initiatives de paix (…)".

Et l’on se dit alors, que l'ampleur de l’action de boycott (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) qui fait boule de neige à l'échelle planétaire, pourrait être ce puissant grain de sable capable de bloquer les rouages bien huilés de la politique colonialiste et d’apartheid de la « seule démocratie du Proche-Orient », dont le mythe se fissure chaque jour davantage…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google fête l’anniversaire de l’illustre Ibn Rochd, alias Averroès

Montréal : une hache, porteuse d’un message menaçant, brise la fenêtre d’un centre islamique