in

Islamo-diversion: comment instrumentaliser l’islam pour masquer les vrais problèmes

L’émission « L’Esprit d’Actu » reçoit le chercheur Hocine Kerzazi, auteur de l’ouvrage : « Islamo-diversion, un quinquennat de casse sociale ».
Subterfuge aussi grossier que pernicieux, dont use et abuse depuis plus d’une décennie le microcosme politico-médiatique avec un cynisme sans nom, l’islamo-diversion et ses mécanismes sont magistralement démontés par le chercheur Hocine Kerzazi, dans son ouvrage : « Islamo-diversion, un quinquennat de casse sociale ».
Docteur en sociologie des religions et qualifié aux fonctions de maître de conférences en histoire contemporaine, celui-ci s’insurge, arguments à l’appui, contre la sempiternelle diabolisation de l’islam et le délitement de la pensée politique qu’elle révèle. Comment dissiper cet écran de fumée dressé à dessein, afin de masquer les problèmes cruciaux de société et l’ampleur de la contestation populaire ? Hocine Kerzazi répond à cette question qui se pose avec acuité à cinq mois de l’élection présidentielle, sur OummaTV, dans « l’Esprit d’Actu ».
Publicité
Publicité
Publicité

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les gens m’obligent à commencer poisson et finir serpent, je n’aime ça. J’aimerai une fois faire le contraire mais je n’arrive pas.

    Hocine Kerzazi parle bien, mais la diversion existe dans son entretien, plus que chez les gens qu’ils accusent.

    Le problème en France, c’est la définition de la laïcité.

    Laïcité 1905 qui veut dire séparation état – religion, est plus théorique que pratique, car maintenant il s’agit de plusieurs religions.
    On est humain et on a tous l’homme ancien en nous. Si nos hommes anciens continuent de se battre, c’est en grande partie notre faute.

    Si la laïcité veut dire tuer dieu, c’est logique, un choix neutre. C’est l’athéisme traditionnel.
    Cette laïcité gère l’homme.

    Si laïcité veut dire garder dieu et supprimer son rendez vous, ce n’est plus logique. C’est l’athéisme politique.
    cette laïcité gère dieu, et donc change les noms des choses.

    Un dieu sans rendez vous et moins qu’un homme. Mieux vaut le tuer.

  2. Au contraire les pauvres types comme lui ont besoin d’exprimer leur haine et leur lâcheté anonymement bien caché derrière un clavier sur des sites qui le laissent déblatérer ****les chiens aboient la caravane passe****

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le Premier ministre irakien indemne après une “tentative d’assassinat” au drone

Ramallah : une radio palestinienne en hébreu