in

Immigration, communautarisme, voile: Macron s’explique dans un magazine d’extrême droite et islamophobe

Macron est le premier Président à accepter de donner une interview fleuve à un journal depuis longtemps passé à l’extrême-droite. Pourtant, par-delà cette attitude qui légitime en dernière instance les positions racistes de VA, c’est bien au centre de l’échiquier que Macron veut apparaître politiquement.

Une interview dans un journal d’extrême-droite dans un contexte de déchaînement islamophobe

« ‘’L’échec de notre modèle se conjugue avec la crise que vit l’Islam’’ Immigration, identité… les confidences explosives du président » : la couverture du numéro de Valeurs Actuelles qui sortira aujourd’hui a de quoi faire réagir. Emmanuel Macron devient en effet le premier chef d’Etat à accorder une interview de cette ampleur à un magazine clairement situé à l’extrême-droite, condamné en 2015 et 2013 pour « provocation à la haine » et « provocation à la discrimination envers les musulmans » suite à des couvertures racistes.

Surtout, cette interview intervient dans le contexte d’une séquence de déchaînement islamophobe, initiée par Emmanuel Macron lui-même lors de son discours à la Préfecture de Paris sur l’« hydre islamiste » le 8 octobre. Depuis, les discours stigmatisant se multiplient de la part du gouvernement comme de l’opposition d’extrême-droite et de droite, qui a fait passer hier au Sénat un texte interdisant la présence d’accompagnatrices voilées lors de sorties scolaires.

Un contexte qui n’est pas sans produire d’effets très concrets comme le rappelle l’attentat de Bayonne perpétré il y a trois jours devant une mosquée par un octogénaire d’extrême-droite, dont le passage à l’acte ne saurait être séparé d’un climat d’hostilité envers les musulmans.

Une volonté de se localiser au centre… et de déplacer le débat vers la question de l’immigration

Pourtant, ceux qui espèrent lire des « confidences explosives » de la part d’Emmanuel Macron risquent d’être déçus. De fait, les extraits de l’interview déjà publiés semblent confirmer la stratégie politique que Macron a été contraint d’adoptée depuis son discours du 16 octobre : se saisir de thématiques ancrées à droite pour dialoguer avec cet électorat, tout en recentrant son discours pour apparaître plus modéré que l’extrême-droite et ainsi rendre plus acceptables ce tournant auprès de sa majorité parlementaire et de son électorat « progressiste ».

Publicité

Une stratégie facilitée ces derniers jours par l’attentat islamophobie perpétrée par un ancien militant RN qui permet d’associer l’extrême-droite au racisme et à la violence, et à laisser au président le monopole de l’islamophobie acceptable. Pour ce qui est de la position adoptée par LREM vis-à-vis de l’interdiction des mères accompagnatrices voilées, la stratégie est la même.

Dans Valeurs Actuelles, Emmanuel Macron a ainsi tenté de décliner un discours empreint d’un racisme modéré, d’une islamophobie acceptable, basé sur le déni d’un élément essentiel : la responsabilité centrale du gouvernement dans l’instauration du climat islamophobe qui règne dans le pays. Au fil de l’interview Macron récuse notamment l’idée d’un « racisme anti-blanc », condamne l’ « humiliation » de la mère voilée agressée par Julien Odoul, met en cause l’échec de « notre modèle d’intégration » tout en pointant du doigt la « sécession » communautariste » et en avançant les éléments d’un programme plus dur sur l’immigration.

En outre, l’entretien permet à Emmanuel Macron de rappeler les mesures qu’il entend porter sur l’immigration, sujet dont il a choisi de saisir à nouveau en cette rentrée deux ans après la Loi Asile-Immigration. Emmanuel Macron explique ainsi vouloir améliorer les reconduites à la frontière et mentionne à nouveau l’AME, reprenant à son compte les arguments de l’extrême-droite concernant les « gens qui viennent avec un visa touristique, qui restent trois mois et ensuite se mettent à l’AME ».

De fait, l’entretien paraîtra le jour même de l’annonce des mesures envisagées par le gouvernement concernant les soins aux personnes migrantes. Comme l’a révélé L’Opinion, on retrouve parmi celles-ci un renforcement des contrôles des dossiers de l’AME, la création d’un délai de carence de trois mois pour accéder à la CMU et une limitation de l’accès à la CMU à 6 mois pour les étrangers ayant reçu une « obligation de quitter le territoire français » (OQTF). Des attaques qui, sous couvert de nécessité, sont autant de gages donnés à l’électorat de droite.

Publicité

Un numéro d’équilibriste qui exprime les contradictions persistantes du macronisme

Si l’Elysée a justifié l’interview du Président dans Valeurs Actuelles par la volonté de « s’adresser à tous les français », force est de constater qu’il s’agit surtout de se tourner vers l’électorat de droite, dans la continuité du tournant régalien annoncé pour l’Acte II du quinquennat.

Pourtant, Emmanuel Macron continue de tenter de se maintenir en équilibre en cherchant à déployer un discours à la fois suffisamment modéré et offensif sur l’Islam ou sur l’immigration. Un défi visant à capter l’électorat de droite sans s’aliéner sa majorité et son électorat centre-gauche. Or, les dernières semaines ont montré la difficulté d’un tel exercice dans un contexte de forte polarisation sociale.

En cherchant à draguer les électeurs de droite sur les sujets régaliens, le Président semble condamné à être constamment débordé sur sa gauche comme sur sa droite.
Cette polarisation peut en partie jouer en faveur de l’exécutif, en localisant le gouvernement au centre du débat comme c’est en partie le cas sur le sujet de la laïcité. Mais la polarisation qui s’exprime à chaque débat souligne en même temps la précarité de cette position. Surtout, dans un contexte de retour des mobilisations contre les gouvernements néo-libéraux à l’international et avec la perspective du 5 décembre dans le paysage, cette polarisation pourrait s’exprimer sur un autre terrain, bien plus dangereux pour le gouvernement que le champ politique, celui de la lutte de classe.

Révolution Permanente 

Publicité

NDLR: Voir ci-dessous les nombreuses couvertures islamophobes et immigrations de ce magazine

 

Publicité

17 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Patrice. Pas sûr de comprendre ou vous voulez en venir. Si vous affirmez que l’on est 2 a minima dans un conflit et que chacun réagit à l’autre, on ne peut que vous donnez raison : les positions peuvent être considérées comme parfaitement symétriques. En revanche, l’histoire montre qu’il y en a toujours un à l’initiative pour déclencher ce qu’on appellera à un certain moment donné un conflit. Par ailleurs, nous ne sommes pas en France dans un conflit, encore moins communautaire ni même religieux. Les non musulmans en France n’ont aucune homogénéité religieuse ou ethnique. Ils ne forment pas une « communauté » au sens où vous l’entendez mais une partie de la communauté nationale, la plus importante. Par ailleurs, des musulmans peuvent tout à fait les rejoindre dans la lutte contre un communautarisme qui rejette le cadre laïque et républicain. Bref quand je dis « les musulmans ont changé », je parle d’un mouvement qui a pris de l’ampleur et est aujourd’hui significatif sans nécessairement les embrasser tous pour le moment.

  2. En France on dit toujours a quelqu’un d’autre : t’es de quel origine!? tu viens d’où comme elle me disait une amie à l’époque, cela explique si ce Monsieur le jeune Macron veut combattre le communautarisme qu’il commence par les Francais passant après aux armeniens après les gitans les juifs les noirs et enfin les musulmans tfouh…

  3. @Z
    Dans un conflit communautaire, tout le monde a une part de responsabilité. Par exemple en Irlande du Nord, difficile de désigner un responsable. J’ai travaillé un temps dans ce pays magnifique, et j’ai été stupéfait par l’incivilité des catholiques, tout en m’irritant de l’intolérance des protestants, les gens que je fréquentais, vu que j’étais là pour affaires. En fait on assistait à une variante de la lutte des classes nourrie par les affrontements religieux. Ce schéma est récurrent. On comprend aussi que la religion détourne le prolo de ses revendications salariales, donc, qu’elle fait son travail. Conforter les systèmes inégalitaires. Ca s’appelle aussi la morale.

  4. Macron est en train de siphonner LR en vue des municipales. Depuis la déconfiture du PS, c’est désormais le plus gros réservoir de voix, et d’élus. Chirac avait siphonné l’UDF. C’est maintenant le centre droit qui phagocyte la droite dure. Mais je ne pense pas que LREM cherche à capter des voix du RN. Il cherche au contraire à s’allier avec la droite conventionnelle contre MLP. Valeurs Actuelles n’est pas lu par les prolos du FN, mais par les nantis qui votaient Fillon. D’ailleurs, les militants RN ne lisent pas. Ils regardent la télé ou les images de Gala.
    On aura bientôt confirmation de cette analyse, en recensant les défections d’élus LR au profit du camp macronien. Il est d’ailleurs amusant de se souvenir du fait que c’est Hollande qui a mis le pied à l’étrier au futur leader d’un remake de l’UMP.
    Notons aussi la reprise des thèmes chers à Sarkozy: Immigration, sécurité, etc.
    Enfin, il est certain que ces dérapages vaguement racistes feront parfaitement l’affaire des FM, lesquels ne cessent de jeter de l’huile sur le feu dans le but de souder la communauté musulmane autour de leurs thèmes liberticides.

        • Lol, j’ai pensé exactement la même chose. Il sont incapables de penser par eux-même. Gargamel comme maître à penser, je les plains les pauvres. En plus, vu qu’ils sont séniles tous les deux : Patrice, le petit vieux athéegriste de France et cheyenne12, le vieux sioniste du sionistan bien haineux et qui fait de sa petite propagande minable anti-musulman. Les deux font la paires, celles de zemar hein, autant dire des minus en somme. J’espère qu’ils n’attaqueront pas les mosquées, un ancien drogué instituteur + un ancien militaire des bas rangs, ce n’est jamais très joyeux quand ça se met à agir… Bon, dans tout ça, rappelons que le brave Patrice est quand même endoctriné car cheyenne12 doit être payé (pas con le sioniste quand même, il faut de l’argent, il ne fait pas ça gratos même pour le sionistan).

          • @Kalim

            Il m’arrive de citer des penseurs professionnels, comme Onfray, C. Fourrest, voire Zemmour ou Ramadan, mais en citant le nom de l’auteur. Il m’arrive aussi, très souvent, de découvrir que des philosophes comme Michel Onfray soutiennent les mêmes thèses que moi. Par exemple, ce qu’il dit de la psychanalyse, je le pensais depuis les années 70. Quelle n’a pas été ma surprise en découvrant dans Siné Hebdo un article d’Onfray qui confirmait mes thèses point par point. Du coup, j’ai lu son livre, qui est extrêmement bien documenté, et, hélas un peu long (600 pages!). Mais “Le Crépuscule d’une idole” mérite le déplacement, et on y rit beaucoup en découvrant les détails les plus clivants.
            – S’agissant de ses bouquins traitant de la religion, je pense néanmoins avoir mieux creusé le sujet que lui. Vos accusations de plagiat sont d’autant plus choquantes qu’elles sont gratuites. Je n’ai pas visionné l’émission de la 8, mais, si tel avait été le cas, je m’y serais référé.
            – Peu m’importe la position politique des auteurs, d’ailleurs, quand l’argumentaire tient la route. Exemple, je cite récurremment Konrad Lorenz, un chercheur hélas sympathisant nazi, mais qui a inventé la sociologie animale. Quant à ses travaux, ils racontent des observations du monde animal qui ont pu être reproduites ultérieurement.
            – Enfin, mon post traitait de la stratégie de Macron, un sujet assez neutre. Zemmour fait la même analyse? Et alors? Ca me positionnerait comme fasciste, ou, bien pire à vos yeux, comme juif? Ôtez vos œillères, par pitié. Perso, ça fait 60 ans que j’ai jeté les préjugés aux orties. Croyez-moi, on s’en passe très bien.
            – Dernier point. Les persécuteurs de musulmans sont majoritairement bouddhistes, hindous, et chinois. …Ou bien sûr musulmans. Hélas, ils ne sont pas juifs, donc on oublie. Ou on n’en parle que de loin en loin, après douze sujets sur le voile. … Ce voile qui est d’ailleurs imposé dans les pays fondamentalistes, avec, à la clé des peines qui atteignent 18 ans de prison. Je vous rassure, c’est chez vos cousins chiites, que vous souhaitez exterminer. “Nulle contrainte en religion”. Défense de rire.

          • @cheyenne12:
            MDR, Désolé de te décevoir mais je ne regarde pas la télé, je ne suis pas aussi con.
            Vous hurlez avec les loups et quand vous sortez une opinion, c’est jamais la vôtre et vous n’avez même pas l’honnêteté (je parle de Patrice et non de toi) d’indiquer vos sources.
            Pensée unique, quand tu nous tiens!!!
            Comme dit Kalim, impossible de vous forger votre propre opinion à votre âge…et bien c’est triste.

          • REEDOUANE : Merci du conseil, lol
            Mais saches, que je t’ ai pas attendu, pour apprendre a réfléchir, mais si le fait de ne pas penser comme toi, fait que je ne suis pas réfléchi, montre que tu es dans la pensée unique, et, je me félicite, d’ être un homme libre , ni dieu, ni maitre, et crois moi, que celui qui voudrait me mettre a genoux, il n’ est pas encore né !

    • @patrice
      Qu’est ce qui se passe patrice tu nous fais une rechute? T’as repris un CDI?
      Il y avait longtemps que l’on t’avait lu. Ce n’est pas que l’on été en manque, mais je suis surpris de ton retour sur Oumma. Tu vas encore nous abreuver de tes analyses à l’emporte pièces et de tes déclarations péremptoires. Ici, tu es en bonne compagnie avec certains anciens (Leroy, Cheyenne) et de nouveaux sayanims.
      Il semble que votre employeur a mis le paquet. Visiblement on vous intéresse.

      • @Bibi

        – Primo je ne m’autoriserai pas à vous tutoyer, sauf, bien sûr si vous m’y autorisiez en gage d’amitié, ce qui parait mal engagé. Mais libre à vous de supposer que je vous juge grossier, ou vulgaire, à défaut de pouvoir débattre sur le fond. Tel n’est bien entendu pas le cas.
        – Je note le fait que, à vos yeux éblouis par une foi incontestablement sincère (c’est tout sauf un compliment), le contradicteur ne peut être qu’un youpin, ou, pire, un employé servile acheté par les juifs, “juif” constituant d’ailleurs manifestement à vos yeux, ou à ceux de Maurras, l’injure suprême.
        – Il va sans dire que je viens sur ce site, de loin en loin, entre deux romans, pour le simple plaisir de débattre, ou celui de soumettre à la critique mes analyses du moment. Il va sans dire que je ne défends aucune chapelle, et que je change parfois d’avis, quand je tombe sur un interlocuteur sensé. Donc, pas vous.
        – Dernier point. Je ne change jamais de pseudo, d’un site à l’autre, ou d’une époque à l’autre, car j’assume mes pronostics quitte à les reconsidérer en cas d’erreur. Ca ne me pose pas problème, vu que je suis faillible, contrairement aux croyants. Je me réjouis quand même de voir confirmées, par exemple, les analyses que j’avais faites du régime turc sur le blog de Gresh (Au Monde Diplo), à une époque où Erdogan passait pour un génie. Sur ce même blog, j’avais mis en garde contre la montée du fascisme en France, bien avant que ça ne devienne une réalité palpable, ainsi que contre la radicalisation des musulmans.
        – Mes déclarations ne sont jamais péremptoires. Elles sont toujours argumentées et documentées. Je suis toujours preneur d’arguments contraires, quand arguments il y a . Les insultes, difficile d’y répondre. C’est un peu comme quand on évoque la théorie de l’évolution en citant Jay Gould, et qu’on vous rétorque: “Sale juif, tu es un menteur payé par le Mossad”. Cet exemple pose nettement les limites du profit qu’on peut tirer d’un échange de pensée. Il est en effet très dur de débattre avec un handicapé mental, mais cette fois ci, c’est tout sauf une critique envers les non-comprenants, qui sont des personnes estimables. Ok, pas autant que mon chat, Mais il se trouve que mon chat est exceptionnel.
        – Bref, merci de renoncer aux sophismes antisémites, d’autant que je ne suis toujours pas juif. Je suis normand. C’est pas mieux, d’ailleurs.

      • Bibi : Il faut reconnaitre, que toi, tu fais très fort, tu viens traiter les gens de nouveaux sayanims, avec comme pseudo ” Bibi “, a mourir de rire !

      • @patrice
        Sache que quand j’utilise le terme sayanim, ce sont les sionistes et non les juifs qui sont visés. Je n’ai rien contre ces derniers qui sont des religieux le plus souvent respectueux des autres contrairement aux sionistes pour la plupart athées revanchards et pervers. Je ne suis pas responsables des équations que tu réalises inconsciemment. J’ajoute que ma religion m’interdit tout racisme ou ostracisme d’une communauté quelconque et encore moins les gens du livre.
        Honnêtement j’attendais mieux de ta part que cet argument éculé d’antisémitisme, argument de disqualification ultime quand on a rien à dire ou à opposer. Décidément tu me déçois, ta retraite d’un temps ne t’a visiblement pas profiter.
        Je vois que ton ego ne s’est pas dégonflé bien au contraire, tu es toujours infatué de toi-même, et tellement admiratif de tes prédictions. La confiance en soi est une qualité mais l’humilité est une vertue nécessaire qui visiblement te fait défaut. Cela en est presque risible, a part cela tu n’es pas péremptoire. Mais après tout, tu as peut être raison on n’est jamais mieux servi que par soi-même.
        Enfin ton dernier argument est juste imparable “Je ne suis pas juif. je suis normand”. Dois-je te rappeler que pour être juif, on n’a pas besoin d’être né en Palestine. A coté de cela il est vrai que ce n’est ni mieux ni pire, d’autant que tu compares une religion à une origine géographique. Difficile de s’y retrouver.
        Je ne pense pas t’avoir insulter et je suis désolé que tu aies eu cette impression mais j’ai le droit de m’opposer à ceux qui viennent déverser leur bile sur un site musulman et soi disant “nous aider à reformer notre religion”. Occupez-vous de vos affaires! Vos avis ne nous importe pas!

  5. Responsabilité centrale du gouvernement, ou alors de l’extrême-droite, ou encore des « français », en somme celle des autres ? Comme vous allez vite en besogne ! Les musulmans n’ont donc pas changé en France ? Ils ne seraient donc pas acteurs mais victimes passives d’un racisme impensé et prégnant qui ne ciblerait que la communauté musulmane ? Évidemment présenté comme ça, on ne comprend pas grand chose à ce qui se passe dans notre pays quand on parle de l’islam. Si vous voulez parler de déni, commencez par considérer la poutre dans votre œil que la paille dans celui du voisin.

  6. il avait le choix entre les journalistes de l’huma avec qui il devait débattre de la baisse du niveau de vie en france appelée “réforme des retraites” ou ceux de valeurs actuelles en débattant sur l’Islam…what did you expect?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La duchesse de Cornouailles à l’avant-première du film dédié à la première femme jockey musulmane britannique

Pourquoi cette hostilité à l’égard du voile en France ?