in

Huit mois de prison ferme : l’auteur des menaces contre la mosquée de Lille n’avait pas que l’alcool mauvais…

Arrêté chez lui, à Faches-Thumesnil, le 23 juin dernier, et placé en détention provisoire pour ses menaces à peine voilées contre la mosquée de Lille Sud, Jonathan Dhe, un jeune extrémiste de droite que le massacre de Christchurch, ce « pur bonheur » selon ses dires glaçants, avait littéralement électrisé, glorifiant sur Instagram son auteur, le terroriste australien Brenton Harrison Tarrant, aura échoué à convaincre la justice que seul l’alcool l’a rendu ivre… de haine. 

Il faut dire que, à l’instar de son héros de l’autre bout du monde – ce monstre de cruauté, adepte de la théorie raciste du « grand remplacement », condamné à la prison à vie en Nouvelle-Zélande – ses sombres desseins ont fait l’objet de vidéos terrifiantes et accablantes.

Publicité
Publicité
Publicité
Brenton Harrison Tarrant lors de son procès

Accusé de « menaces de mort sur un groupe de personnes appartenant à une religion et apologie du terrorisme », le sinistre énergumène, âgé seulement de 23 ans, qui, lors d’une audience au mois d’août, plaidait sa cause en se disant athée, « sans haine » et sous l’emprise de son addiction à la vodka (1 bouteille par jour), n’aura pas réussi à instiller le moindre doute dans le prėtoire sur son islamophobie patentée et sa dangerosité. 

Ainsi, mardi 25 octobre, le tribunal correctionnel de Lille a tranché en sa défaveur, non sans mettre en évidence sa « personnalité assez inquiétante ». Un euphémisme bien trop doux… 

Condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, Jonathan Dhe devra respecter un suivi socio-judiciaire pendant trois ans, sans quoi il encourra une peine supplémentaire d’un an d’emprisonnement. Il est également frappé d’une double interdiction : celle de port d’armes pendant 5 ans, et de s’approcher de la mosquée de Lille qu’il avait dans sa ligne de mire. Il devra, en outre, payer la somme de 3.800 euros aux parties civiles.

Il est à noter que la procureure, passablement indignée, avait requis seize mois d’emprisonnement, dont huit avec sursis probatoire, dénonçant des « faits intolérables », commis par une personne qui s’informe sur des « sites minables » et « n’a pas respecté le contrôle judiciaire » auquel il était soumis, après deux mois en détention provisoire. 

Une certitude est désormais acquise : Jonathan Dhe n’avait pas à ce point l’alcool mauvais qu’il ait eu furieusement envie de nuire…

C’est bien autre chose qui a nourri sa volonté de marcher sur les traces sanglantes du suprémaciste blanc qui, le vendredi 15 mars 2019, muni d’une caméra, tua froidement 51 fidèles en plein recueillement, sous les yeux de milliers de sympathisants ou d’inconditionnels de la barbarie islamophobe, dans les mosquées Al Noor et Linwood, à Christchurch.

Publicité
Publicité
Publicité

 

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. De nos jours, il y a tellement d’extrémistes islamistes ou de leurs complices gauchistes qu’on ne fait plus beaucoup attention aux extrémistes de droite, beaucoup moins nombreux.
    Il convient quand même de les surveiller, comme les autres.

    • Bonjour
      Le faite qu une certaines gauche soutiennent le peuple palestinien, on va les taxé à vie d “islamo-gauchiste”
      Ce qui ne change rien au passage la colonisation continue de plus belle…
      Moi je suis persuadé que se qui attend les musulmans en Europe sera catastrophique malgré mon optimisme.
      J’ai même tendance à croire que se qui arrive aux musulmans en Syrie,chine, Somalie, Christchurch, Birmanie, Yéme, attaque de Nice etc
      Tout le monde pense aux chrétiens d’Orient mais jamais aux musulmans d’Orient, alors qu’on devrait pensais à la seule communauté qui prévale l’Humain
      Inconsciemment tout le monde se dit,,” bien fait pour leur gueules”

Laisser un commentaire

Chargement…

0

A Glasgow, les fans du Celtic soutiennent la résistance de Naplouse (vidéo)

Ghana : un voyage enchanteur à la découverte d’une mosquée vieille de 700 ans