in ,

«Hanouna, casse-toi !», a scandé une foule en liesse à Paris

Hanouna, le bouffon inculte et diablement utile du magnat Bolloré, qui est payé à prix d’or (250 millions d’euros sur cinq ans) pour faire les heures bassement et insidieusement populistes de la télévision, a dû avoir les oreilles qui sifflent hier soir ! 

S’il est acclamé devant les caméras, le nom de ce bateleur de caniveau, qui a depuis longtemps sombré dans le niveau zéro du divertissement, a été hué à Paris par une foule en liesse. Une foule qui exultait à l’annonce de la défaite cuisante du RN, prenant au mot l’un de ses plus sournois propagandistes, lequel avait claironné qu’il « quitterait la France, en cas d’arrivée au pouvoir du NFP». 

Chiche, qu’il dégage sans attendre ! C’est aux cris de « Hanouna, casse-toi » que ces milliers de Français et téléspectateurs avisés, à qui les gesticulations du pantin de C8 font injure à l’intelligence, ont défilé dans les rues de la capitale, en ce dimanche 7 juillet qui a sonné le glas de l’accession au pouvoir de l’extrême droite.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La défaite de Meyer Habib met en joie le député LFI, Sébastien Delogu

Génocide Gaza : le message touchant adressé par Karim Benzema à un petit palestinien amputé des deux jambes