in

Guerre, dictature, démocratie : cherchez l’erreur

Le vieux combat entre les démocraties et les régimes autoritaires est de retour. Trois jours de débats à la conférence de Munich sur la sécurité ont livré ce diagnostic : l’Occident se sent assiégé, défié, déstabilisé. Et les coupables sont nommés : la Russie et la Chine, ces deux puissances « révisionnistes » qui défient l’ordre mondial libéral et sèment la dissension aux États-Unis et en Europe.” Un morceau de bravoure, cette tirade ! Publiée dans La Croix du 18 février 2018 sous la plume de François d’Alençon, elle prétend résumer la conférence internationale annuelle sur la sécurité qui s’est tenue à Munich du 16 au 18 février. Comme elle condense  parfaitement la bouillie pour les chats qui tient lieu de discours officiel aux pays occidentaux, elle mérite le détour.

On y apprend, donc, que “le vieux combat entre les démocraties et les régimes autoritaires est de retour”. Si l’on suit notre analyste, ces pauvres démocraties tremblent comme des feuilles. C’est inquiétant, avouons-le. A croire que la peur s’installe, que des gouttes de sueur perlent au front des Européens verts de trouille. “Assiégé, défié, déstabilisé”, l’Occident va-t-il faire dans son pantalon ? Mais il a peur de quoi, au juste ? Selon les chiffres disponibles pour 2016 (dernière année où l’on a des données complètes), l’OTAN a un budget militaire de 920 milliards de dollars, soit 19 fois celui de la Russie (48 milliards). Vous alignez 19 chars d’assaut quand votre adversaire présumé n’en a qu’un, vous avez 19 missiles contre le missile unique du méchant d’en face, et vous vous sentez “assiégé, défié, déstabilisé”. Il y a un problème logique, non ? Nos vaillantes démocraties seraient-elles si vermoulues ?

A moins, bien sûr, que ce discours singulièrement alarmiste ne soit que poudre aux yeux. “C’est la troisième année consécutive où nous accélérons nos dépenses militaires”, déclarait fièrement le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, en juin 2017. Fermement décidée à garantir la paix mondiale, l’organisation avait annoncé en 2014 qu’elle porterait l’effort militaire de ses Etats-membres à 2% du PIB. Voilà du sérieux ! Manifestement à la veille d’une nouvelle invasion barbare, l’Occident n’est-il pas en état de légitime défense ? Si les brutes épaisses sont à nos portes, rien n’est plus naturel que de remplir les arsenaux pour “rassurer” des populations à qui on a flanqué la frousse. Ce réarmement massif fera des heureux, n’en doutons pas, du côté de ces multinationales de l’armement dont on n’imagine pas un seul instant qu’elles exercent la moindre influence sur les gouvernements.

A qui la faute ? On vous laisse deviner. “Les coupables sont nommés : la Russie et la Chine, ces deux puissances « révisionnistes » qui défient l’ordre mondial libéral et sèment la dissension aux États-Unis et en Europe”, poursuit vaillamment notre analyste de La Croix. On le savait, mais c’est confirmé. Depuis toujours, la Russie est au cœur de l’Empire du mal. Cette bête féroce est capable de tout. N’a-t-elle pas réussi à faire élire un président américain en créant des comptes Facebook ? Pour des Occidentaux travaillés au corps par les médias, c’est clair : la Russie est prête à se jeter sur nous, la bave aux lèvres. Mais elle nous menace avec quoi, au juste ? D’après le cabinet IHS Markit cité par Le Point du 12 décembre 2016, Moscou a baissé son budget militaire de 51,8 à 48,4 milliards. Diantre ! On n’y comprend plus rien. Serait-ce une ruse diabolique ? Avec sa perfidie habituelle, le Kremlin aurait-il désarmé à seule fin de tromper l’ennemi ?

Pourtant, il n’y a aucun doute. C’est la vérité, puisqu’on vous le dit sur toutes les chaînes. Alors voilà, tout s’éclaire ! Avec 40% des dépenses militaires mondiales et 725 bases militaires à l’étranger, les USA défendent héroïquement la paix dans le monde. Avec 4 bases militaires à l’étranger et un budget militaire qui représente 1/13 de celui des USA, il est évident que la Russie prépare l’apocalypse. Si les manœuvres de l’OTAN ont lieu aux frontières occidentales de la Russie, c’est pour empêcher Moscou d’en faire autant à la frontière mexicaine. Si les USA ont 12 porte-avions, c’est pour défendre leurs frontières, tandis que l’unique porte-avions russe, c’est bien connu, mouille devant Manhattan. Si Washington utilise les terroristes en Syrie, c’est pour contribuer à la stabilité du Moyen-Orient, tandis que Moscou ne songe qu’à piller les ressources pétrolières de la région. Voilà. La messe est dite. Que notre analyste de La Croix se rassure : “l’ordre mondial libéral” cher à son cœur est bien gardé.

Depuis un demi-siècle, Cubains, Vietnamiens, Chiliens, Nicaraguayens, Somaliens, Soudanais, Irakiens, Afghans, Libyens, Vénézuéliens, Syriens et Yéménites se seraient volontiers passé de la générosité de l’Oncle Sam. Mais c’était plus fort que lui. Le leader du “monde libre n’a pu s’empêcher de leur faire goûter les vertus pédagogiques du napalm, de l’agent orange, des B52, des munitions à uranium appauvri, des embargos “pour la paix” et des bombardements “pour la démocratie”, sans parler des hordes d’Al-Qaida et de ses avatars lâchées comme une nuée de sauterelles pour semer le “chaos constructif” et préparer le “nouvel ordre mondial”. Il n’empêche. Au vu d’un tel feu d’artifice, deux choses sont sûres. Martyrisés par leurs “sauveurs”, ces peuples ont épuisé les charmes des “valeurs universelles” portées par l’Occident, et ils n’ont pas entrevu le début du commencement d’une “menace” russe ou chinoise.

Car les “puissances révisionnistes” ont un horrible défaut : elles ne se mêlent pas des affaires des autres. La Chine, pas plus que la Russie, ne cherche à s’étendre au-delà de sa sphère d’influence naturelle. Elle ne pratique pas le “regime change” à l’étranger. Vous n’avez pas envie de vivre comme les Chinois ? Aucun problème, ils n’ont pas l’intention de vous recruter. L’Empire du Milieu n’est pas prosélyte. Les Occidentaux veulent exporter la démocratie pour maximiser leurs profits, quand les Chinois veulent maximiser leurs profits pour développer leur pays. Au cours des 30 dernières années, la Chine n’a mené aucune guerre et a multiplié son PIB par 17. Dans la même période, les USA ont mené une dizaine de guerres et aggravé leur déclin. Les Chinois ont extrait 700 millions de personnes de la pauvreté, quand les USA déstabilisaient l’économie mondiale en vivant à crédit. Le résultat, c’est qu’en Chine la misère recule, tandis qu’aux USA elle progresse. Les USA sont une “démocratie”, mais elle vous pourrit la vie. La Chine est une “dictature”, mais elle vous fiche la paix. Finalement, tout n’est pas si mauvais dans le “révisionnisme” !

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Malcolm X à propos des etats unis !

    Je l’accuse donc
    d’être le plus grand
    kidnappeur.

    Je l’accuse d’être le plus grand
    assassin sur cette terre.

    Le plus grand voleur,
    le plus grand esclavagiste.

    J’accuse d’être le plus grand mangeur
    de porc, le plus grand ivrogne.
    Il ne peut le nier.

    Nous sommes la preuve vivante
    de ces accusations.

    Toi et moi
    Tu n’es qu’une victime
    de l’Amérique.

    Tu n’as pas choisi de venir.
    Il n’a pas dit aux noirs
    de venir l’aider à bâtir l’Amérique.

    Il a dit: “Nègre !
    “à fond de cale,
    je te déporte pour bâtir l’Amérique”

    “Tu es né ici mais tu n’es pas américain”

    Je ne suis pas,
    tu n’es pas américain

    Tu es un des 22 millions
    de noirs, victimes de l’Amérique.

    On ne connaît pas la démocratie.

    Dans les champs de coton
    de Géorgie, pas de démocratie.

    Ni dans les rues de Harlem.
    de Brooklyn, Detroit, Chicago.

    Non, on n’a jamais vu
    la démocratie

    Ce qu’on a vu c’est l’hypocrisie.

    Pas de rêve américain.
    Seulement le cauchemar américain.

  2. Comme disait le patriarche de de Babylone des Chaldéens en Irak :

    «Franchement, 1400 ans d’Islam ne nous ont pas déraciné de nos terres, ni de nos églises, alors que les politiques de l’Occident nous ont dispersés et éparpillés à travers le monde entier ».

  3. On l’a vu hier encore aux infos, la Ghouta dévastée par un déluge de feu, des scènes d’horreurs, des rues parsemées de gravats au relent apocalyptique, des cris et des pleurs qui ont fait dire à M.Le Drian ( ministre sous tutelle des affaires américaines) qu’il fallait agir vite avant qu’il ne soit trop tard. Le pauvre , mesquin, il a pas trouvé mieux pour justifer qu’il faille “dessouder”Assad et mettre un “pasdecerveau” en lieu et place jusqu’à la prochaine guerre. Du bhl revisité!

    Répéter 10 fois un mensonge disait Goebbels, il deviendra vérité.

    Bien avant Tariq Ramadan, Bruno Guigue fût jeté aux orties et livré aux chiens médiatiques. L’opprobre et la calomnie il a connu quand il a été pendant un temps l’axe du mal à lui tout seul. Si, si, c’est Madame Alliot-Marie en personne qui l’a dit. Il fût l’antisémito-revisionnio-négationo-comploto-islamo-bamboulo-gaucho de service, si cher à nos médias mainstream, mais à aucun moment un être en quête de justice et profondément épris de son pays. Ça lui en aura coûté d’être cloué au pilori et jeter à la vindicte populaire, mais sa posture et sa plume lui en donneront d’être plus fort et d’être lu aujourd’hui. Merci Bruno pour cet article et ravi que Dieudonné vous ait fait rire.

  4. Bravo !
    bravo pour cet article !
    je n’oublie pas le “11 septembre” … le 11 septembre 1973, assassinat d’ Allende par les USA et une soldatesque imbécile et criminelle à leur solde …
    je n’oublie pas que le général de Gaulle avait quitté l’Otan
    que cette même Otan aurait bien enrollé l’Ukraine et le Géorgie pour parachever l’encerclement de la Russie, si celle ci, et heureusement, n’y avait paré
    malgrès un anti-américanisme superficiel, l’opinion “mainstream” adopte les positions américaine : haro sur la Corée du Nord et sur l’Iran qui voudraient à l’instar des anciennes puissances colonialistes (France, Grande Bretagne, USA) se doter de l’arme nucléaire … position un peu néo-colonialiste, sous prétexte de non-dissémination
    si il y avait une “gauche” (c’est quoi une “gauche” ? Blum qui a vécu les gréves comme une claque (procés de Riom), Miterrand qui coupait les têtes des résistants algérien ? Hollande qui pave la route pour Macron ? ), une gauche démocratique, humaniste, pacifiste, elle quitterait l’Otan, elle accueillerait Snowden, elle n’armerait pas l’Arabie saoudite, elle accueillerait les réfugiés qui fuient la guerre et la misére , elle ne considérerait pas la Corée du Nord et l’Iran comme le fait l’oncle Sam (des petits satans) , ces régimes sont peut être exécrables, mais ce sont des humains, pas des diables …
    … j’ai fait un rêve …

  5. Monsieur Bruno GUIGUE, merci pour cet article et merci Oumma de la publication.
    J’aurais presque vu à la suite du titre ” pour les nuls ” ou encore ” pour les aveugles ” qui allument encore leurs téloches. Article très explicite; merci encore.

    • bravo à un type qui soutiens la Russie qui a massacré 300 000 de tes coreligionnaires en Tchétchènie
      bravo à un type qui soutiens la Chine, forcant des millions ouighours à apostasier l’islam et à devenir athé au nom du communisme

      bravo à un type, qui pour faire oublier les crimes des Américains, cachent ceux des Russes, CHinois et des dictateurs Arabes tout aussi nombreux .

      à quel moment tu es musulman, mais tu vas approuver un article faisant l’apologie de pays pratiquant la persécution de musulman ?
      la manipulation mentale a encore en effet de beau jour devant elle ….

      • Bravo à un type qui soutient la Russie qui a 20 millions de musulmans sur son territoire et qui vivent en paix pour la très grande majorité.
        Bravo à un type qui soutient la Chine qui fait contrepoids à l’empire qui a massacré des MILLIONS de musulmans.
        Bravo aux chinois, russes et leurs alliés musulmans qui essaient de créer un monde multipolaire dans le respect des cultures de chacun.
        Bravo à la concurrence entre USA-EU et RUSSIE-CHINE qui permettra de faire réémerger le moyen-orient ou moyen-occident.

        A quel moment tu es musulman pour accepter la destruction de ces pays pendant que les autres essaient de les stabiliser dans leur propre intérêt. L’intérêt des yankees est la destruction et le chaos alors que leur intérêt est le développement et le commerce.

        Tout est question d’intérêt et la “démocratie” n’a ni le monopole du bien être et encore moins celui de la paix. Bruno Guigue explique que les “démocraties” sont les plus grandes pourvoyeuses de guerres. As-tu d’autres chiffres à comparer si tu n’es pas d’accord ?

        D’ailleurs, il faut se mettre à jour parce que même le terme démocratie est un leurre. USA = Oligarchie qui domine l’occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 jours pour faire libérer Salah Hamouri !

Londres : Lindsay Lohan voilée à la Modest Fashion Week, les rumeurs sur son islamité courent de plus belle