in

Grande mobilisation contre la venue du navire raciste C-Star en Tunisie

Le C-Star, un navire de 40 mètres loué par le groupe d’extrême droite “Génération identitaire”,était arrivé samedi 5 août près des côtes libyennes, avant de prendre la route vers la Tunisie.

Parti de Djibouti le 7 juillet 2017 pour une croisade dans la Méditerranée, les organisations participantes ont choisi pour mission :”Défendons l’Europe”.

Ce projet a été financé grâce à une campagne participative lancée par des jeunes militants anti-immigration français, allemands et italiens.

Sur son site internet, “Défendons l’Europe” accuse les ONG de “faire passer clandestinement des centaines de milliers de migrants illégaux en Europe, menaçant ainsi la sécurité et l’avenir de notre continent” et promet de “faire quelque chose pour s’y opposer”. L’initiative a été dénoncée par les organisations humanitaires comme un coup de publicité potentiellement dangereux.

Un des militants identitaires français, Clément Galant, a posté sur Twitter le 1er août une vidéo tournée depuis le C-Star, expliquant que le bateau reconduirait vers les côtes africaines toutes les embarcations de migrants qu’il rencontrerait.

Bien que forcer un bateau croisant dans les eaux internationales à gagner la Libye ou l’Afrique serait illégal selon le droit maritime international.

Les gardes-côtes italiens considèrent que la Libye n’offre pas de “port sûr” au regard du droit maritime et organisent toujours le transfert vers l’Italie des migrants secourus sous leur coordination.

Ce bateau n’est évidement pas le bienvenu en Tunisie. Vendredi, l’ONG Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) s’est dite opposée à ce que le C-Star “accoste dans les ports tunisiens” et a appelé “le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux”.

Un collectif dénommé « Collectif d’Afrique du nord contre le navire raciste C-Star a été créé. Il a édité le communiqué suivant sous le titre : “NON À LA VENUE DU C-STAR SUR NOS CÔTES ET À SON OPÉRATION DE PROPAGANDE !”

« Le C-Star, un navire affrété par la campagne d’extrême-droite européenne Defend Europe, est parti de Djibouti le 7 juillet 2017 pour une croisade dans la Méditerranée. Les objectifs de ces organisations fascisantes : « Ramener les migrants vers les côtes libyennes, où nombre d’entre eux sont déjà détenus dans des conditions inhumaines, entraver les activités des ONG et les opérations de secours, soumettant ainsi les voyageurs à des risques majeurs, et bien entendu s’assurer une bruyante opération de communication.

Leur discours est pétri d’idéologie raciste et de délires paranoïaques, mal masqués derrière le paravent humanitaire consistant à prétendre sauver les migrants de la noyade : selon eux, il faudrait défendre l’Europe de « l’invasion », du « raz-de-marée de l’immigration massive », au moment où l’Europe s’enferme derrière ses murs, limite l’accès aux visas au moyen de procédures humiliantes, et n’accueille, ou plutôt ne tolère, qu’un nombre restreint de réfugiés sur son territoire… C’est avec des banderoles « Restez chez vous » qu’ils tentent de narguer ceux qui ne disposent pas de la même liberté de circulation qu’eux, ni des mêmes richesses et des mêmes ressources.

C’est pourquoi nous retournons le slogan de l’opération « Defend Europe » contre elle : qu’ils rentrent chez eux, ils ne sont pas les bienvenus ici ! Nous appelons tous les acteurs de la société civile, tous les responsables, tous les marins, les gardes-côtes, tous les travailleurs des ports, tous les capitaines de navires commerciaux, dans toute l’Afrique du Nord, à s’opposer à ce navire, à s’opposer à son amarrage dans l’un de nos ports, à l’empêcher de pénétrer dans nos eaux territoriales et à refuser de traiter ou de communiquer avec son équipage. Le navire s’approche dangereusement des côtes libyennes et tunisiennes. En Egypte, à Chypre, en Grèce ou encore en Sicile, des groupes et des citoyens antiracistes ont déjà mis en déroute les tentatives d’amarrage du C-Star et ont ridiculisé sa propagande. Faisons de même ici ! »

D’un autre coté, des pêcheurs se sont mobilisés depuis ce matin  dans le port de Zarzis, pour “dire non” à un éventuel accostage de ce bateau.

“Nous sommes en train de suivre ses mouvements sur internet et à 80% il se dirige vers Zarzis”, ville proche de la frontière libyenne, a déclaré le président de l’Association des marins pêcheurs, Chamseddine Bourassine.

S’il s’approche du port, “nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C’est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d’Africains” en mer, a-t-il ajouté.

“Comment? Nous, laisser entrer des racistes ici? Jamais”, a de son côté dit à l’AFP un responsable du port de Zarzis sous couvert d’anonymat.

Source: Espace Manager

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

USA: une bombe a explosé dans une mosquée du Minnesota

Le Coran, une méditation continuelle