in

Grande-Bretagne : un comte, converti à l’islam, distingué par la Reine

Toujours bon pied bon œil en dépit de son grand âge, la Reine Elisabeth II, loin de sonner l’hallali contre ses sujets les plus atypiques voire iconoclastes, les reconnaît et même les honore, à l’instar d’un aristocrate converti à l’islam qui se voit promu représentant officiel de la Couronne britannique dans un comté. C’est peu dire que cette remarquable ouverture d’esprit toute monarchique tranche avec le souverain mépris républicain qui crie haro sur l’islam dans un Vieux Continent agité par de mauvais échos nationalistes…

A l’unisson de son héritier de fils, le Prince Charles, qui a récemment loué les forces unificatrices du Commonwealth lors de son escale royale en Inde, Sa Gracieuse Majesté a organisé pour son retour un grand événement qui ne devrait pas être pour déplaire à celui qui s'est pris de passion pour la richesse patrimoniale et cultuelle islamique : la nomination en grande pompe, sous les ors de la royauté, du comte de Yarborough, Charles Pelham, le 8ème du nom, plus connu désormais sous son nom musulman Abdul Mateen, à la fonction suprême de Haut Shérif du Lincolnshire.

Né en 1963, Charles Abd al-Mateen John Pelham, qui a étudié sur les bancs prestigieux d'Eton College, a hérité de la fortune familiale en 1991, au décès de son père, se retrouvant à la tête d’un confortable pactole estimé à plus 68 millions de livres sterling, dont entre autres biens, le Brocklesby parc dans le Lincolnshire, 27.500 hectares de terres agricoles ainsi que l'une des plus belles collections d'art privées de Grande-Bretagne sont tombés dans son escarcelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nice : La panoplie du parfait terroriste selon quatre étudiants « blagueurs »

La pédopsychiatre Caroline Eliacheff accuse le voile de tous les maux auprès des enfants