in ,

Ghazala Hashmi, la première femme musulmane élue au Sénat de l’Etat de Virginie

Ce mardi 5 novembre fut un jour à marquer d’une pierre blanche pour l’Américaine d’origine indienne, Ghazala Hashmi, dont le destin était suspendu au verdict des urnes.

Que de chemin parcouru par celle qui vient de graver son nom avec brio dans l’histoire de la politique locale, depuis son arrivée en famille au cœur d’une Amérique champêtre et verdoyante, il y a cinquante ans de cela, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant !

Ghazala Hashmi a non seulement réussi à conquérir les cœurs et les suffrages, à damer le pion à un sénateur réputé indélogeable, le Républicain Glen Sturtevant, en lui ravissant son siège dans ce qu’il pensait être son fief imprenable, mais elle est aussi devenue la première femme musulmane à siéger au sein du Sénat de Virginie. Une véritable success-story !

Publicité
Ghazala Hashmi aux côtés de son époux Azhar, son premier soutien

Désireuse depuis toujours de s’investir pleinement dans les affaires de la cité, l’ancienne directrice du J. Sargeant Reynolds Community College, titulaire d’un doctorat en littérature anglaise et récompensée par plusieurs prix prestigieux qui couronnèrent ses efforts déployés en faveur de la diversité, de l’inclusion et de l’enrichissement multiculturel, a créé la surprise au terme d’une campagne de terrain menée tambour battant.

Devant les électeurs en liesse du 10ème district de Virginie, Ghazala Hashmi, qui aspire plus que tout à redonner ses lettres de noblesse à l’exercice de la politique, sous les couleurs démocrates, leur a dédié son éclatante victoire.

« Cette victoire n’est pas la mienne seule. Elle appartient à toutes celles et ceux qui désiraient ardemment un changement progressif ici, en Virginie, à toutes celles et ceux qui désespéraient d’avoir voix au chapitre et qui ont cru suffisamment en ma candidature pour voter pour moi. J’aurai donc l’honneur d’être votre fervente porte-parole à l’Assemblée générale de l’Etat, et je mettrai tout en oeuvre pour être digne de votre confiance », a-t-elle déclaré lors de son grand soir plein de promesses, en oscillant entre joie et solennité, entre sourire et larmes.

Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Quand l’américanisation de la France aura abouti, nous aurons nous aussi des sénatrices musulmanes portant le hijab ou pas comme Ilhan Omar et Ghazala Hashmi.

    • Kalim : Faudrait savoir, c’est vrai, que vous n’en êtes plus a une contradiction prés, c’est a dire, que arrangez la vérité, toujours dans votre sens, quitte a réécrire l’ histoire !
      Il me semble, que vous nous reprochez assez souvent, notre Américanisation, qui fait de nous, un allié du grand Satan, pour détruire le monde Arabe !
      Et là, comme par miracle, l’ Amérique, devient une sorte de prophète, dont nous devrions nous inspirer, et tout ça, parce qu’une femme de confession musulmane, a été élue au sénat d’ un état, mon dieu, il ne vous en faut pas beaucoup, pour vous rendre heureux, c’est bien dommage, que vous soyez a ce point aveugles. En France, pays que vous dénigrez a loisirs, D’ailleurs, plus par bêtise, que par conviction, a eut, plusieurs fois, des ministres de confession musulmane, mais ça, non, vous ne le voyez pas, parce que pour vous, la musulmane, doit porter le voile, et le musulman, le kamis et les claquettes. Je vous ferais quand même remarquer que cette femme n’ est pas voilée !
      Alors, de grâce, arrêtez de toujours vous torturez l’ esprit, et comprenez bien, que si vous voulez avancer, il faut en finir avec les clichés des années 1400 !

      • cheyenne12 : Votre commentaire démontre simplement que j’aime la France et les USA plus que vous. Pour vous, critiquer les guerres injustes US ou françaises c’est haïr les USA et la France. Vous démontrez ainsi votre esprit belliqueux car pour vous les USA et le France ne représentent que la guerre.
        Si vous êtiez musulman, vous ne seriez pas obtu, barabare et guerrier et vous soutiendriez les femmes qui portent ou non le foulard car c’est la liberté de la femme de disposer d’elle-même comme elle l’entend.

        J’espère que vous comprendrez la très grande différence entre nous deux :
        1 – Vous êtes pro-guerre et misogyne tout en étant abrupte et incapable de finesse dans votre jugement.
        2 – Je suis pour la paix et féministe avec une capacité à apprécier avec finesse dans mon jugement.
        En cela, je suis un juste et vous êtes un injuste.

        • “Je suis pour la paix et féministe avec une capacité à apprécier avec finesse dans mon jugement.
          En cela, je suis un juste et vous êtes un injuste”
          vous oublié de dire aussi que vous êtes modeste, humble et respectueux que jamais vous n’êtes arrogant ni dédaigneux…Enfin la perfection quoi?

  2. De l’habillement jusqu’au discours, elle n’éprouve visiblement pas la nécessité de mettre en avant sa religion. Elle est juste … américaine en fait.

    • Z : Mais ça, pour beaucoup, ils n’ arrivent pas a comprendre, parce qu’en fait, ça les dépasse, il sont trop bloqués dans les discours communautaristes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Innovation n’est pas toujours égarement !

Multiplicité et unité des violences islamophobes: de quoi Claude Sinké est-il le nom ?