in

France: La première prière mixte dirigée par deux femmes imames

La première prière mixte dirigée par deux femmes imames, Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin, a eu lieu ce samedi 7 septembre à Paris. Le projet Sīmorgh porté par le mouvement Voix d’un islam éclairé (VIE) s’est concrétisé par cette première cérémonie.

L’année 2019-2020 permettra d’évaluer la demande des musulmans progressistes qui cherchent à participer à des temps de prière en accord avec leurs principes. Pendant cette première année, nous organiserons un vendredi par mois des temps de prière mixte qui pourront accueillir entre 50 et 80 personnes. L’association est financée grâce à plusieurs milliers d’euros récoltés auprès des adhérents, sympathisants et donateurs de l’association dont le nombre s’élève à près de 200 personnes.

En fonction de la demande et de l’affluence mensuelle, nous profiterons de cette avance budgétaire pour rechercher des mécènes et des fonds plus conséquents et ainsi franchir une seconde étape : soit dans le but de louer plus régulièrement une salle (par exemple deux à trois fois par mois voire toutes les semaines) ; soit pour louer en permanence un local.

150 personnes se sont inscrites à cette inauguration alors que nous n’avons pas communiqué sur les réseaux sociaux ni dans les médias sur cet événement, ce qui témoigne d’un réel engouement, d’une véritable demande et d’une soif de changement pour une partie des musulmans français.

Publicité

Les personnes intéressées pour participer à ces temps de prière sont invitées à s’inscrire via notre newsletter sur le site internet de l’association (http://www.voix-islam-eclaire.fr/newsletter/).

Exceptionnellement, cette première prière mixte a lieu un samedi car nous n’avons pas pu l’organiser un vendredi, pour des raisons logistiques indépendantes de notre volonté. Toutes les autres prières de l’année 2019-2020 auront lieu le vendredi soir.

Plusieurs personnalités publiques soutiennent le mouvement des Voix d’un islam éclairé (VIE). Les deux parrains, Abdennour Bidar et Omero Marongiu-Perria, ne pourront certes pas être présents le jour de l’inauguration mais s’exprimeront par le biais de messages de soutien que nous lirons devant l’assemblée. Seyran Ateş (imame de la mosquée Ibn Rushd-Goethe de Berlin), Ani Zonneveld (imame et présidente des Muslims for Progressive Values) et Ludovic Mohamed-Zahed (imam et fondateur de l’Institut Calem) soutiennent également ce mouvement, prendront la parole et dirigeront une prière lors de l’inauguration.

Nous rappelons les règles de ces temps de prière :

Publicité

1/ L’égalité

Une égalité entre les femmes et les hommes : toute femme qui le désire peut devenir imame, prêcher et prier avec les hommes sans hiérarchie spatiale et dans une totale mixité (aucune séparation gauche-droite ni devant-derrière).

Une égalité entre les imams et les fidèles : la parole de l’imam n’est pas une vérité sacrée ni une autorité cléricale, elle n’est qu’une interprétation particulière et peut être remise en cause par les fidèles qui sont incités à débattre et à devenir autonomes spirituellement grâce aux outils et aux ressources fournies dans ce lieu de culte.

2/ La liberté 

Publicité

Toute femme est libre de porter ou non le voile qui n’est ni interdit ni obligatoire mais relève du choix personnel.

3/ L’inclusivité 

Aucune discrimination en raison de l’orientation sexuelle, du genre, de l’origine ou de la religion d’un individu n’est tolérée dans les discours et dans l’accueil. Les seules conditions d’accès sont la tolérance et l’acceptation des principes du culte musulman spirituel et progressiste énumérés ici et de ne pas faire de ce lieu un espace de revendications communautaires et identitaires excluantes en lien avec des identités de genre, d’orientation sexuelle, d’appartenance ethnique ou religieuse.

4/ La francophonie

Tous les sermons sont prononcés en français et toute formule arabe est systématiquement traduite pour garantir la compréhension du discours par les fidèles.

Les parcours des deux fondatrices

Anne-Sophie Monsinay est convertie à l’islam depuis une dizaine d’années et suit la voie d’une tradition mystique non dualiste (absence de séparation entre Dieu et l’être humain). Elle est cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (VIE) et imame avec Eva Janadin. Elle est également engagée depuis plusieurs années à rendre visible un islam spirituel et progressiste sur les réseaux sociaux et intervient dans des conférences sur ces thématiques. Elle est l’auteure, avec Eva Janadin, de : Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste (Fondation pour l’innovation politique, février 2019).

Eva Janadin est convertie à l’islam depuis une dizaine d’années. Elle a abordé cette tradition spirituelle par l’histoire des religions ce qui lui a permis d’approfondir ses connaissances dans plusieurs disciplines en lien avec l’islam (théologie, jurisprudence, arabe, histoire, philosophie, etc.). Elle est engagée dans le domaine public depuis 2015 sur les réseaux sociaux où elle administre plusieurs groupes de discussion sur Facebook. Elle est cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (VIE) et imame avec Anne-Sophie Monsinay. Elle intervient également dans des conférences sur l’islam, a également cofondé l’Association pour la renaissance de l’islam mutazilite (ARIM) et a écrit avec Anne-Sophie Monsinay : Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste (Fondation pour l’innovation politique, février 2019).

Publicité

98 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je ne suis pas jeune, je ne vis pas dans les beaux quartiers, je ne suis pas fortuné mais je gagne bien ma vie, ma spécialité n’est pas la physique quantique même si je m’y intéresse … il faut apprendre à lire à défaut de comprendre.

  2. elles sont venues avec l’ islamopathe dominique reynié je suis mort de rire . elles ont le soutient de tous les fachos de france
    convertie à l’islam depuis une dizaine d’ année mdrrr . le colonialisme a encore de beaux jours devant lui

    ça me rappelle le converti abdenour bidar qui trouve que prier 5 fois et faire le ramadan c’ est la preuve de la violence intrinsèque de l’ islam

    pourquoi ces gens se convertissent a une religion qu’ ils detestent ?

    je suppose que pendant le ramadan on pourra faire une pause casse croute dans leur temple . il sera intéressant de voir d’ ou viennent les fonds qu’ elles récolteront . surement des amis des musulmans on en doute pas hein

  3. Salam ‘alikoum, je relève une dissimulation à moins que ce ne soit qu’une regrettable erreur, entre l’article ici publié et ce que disait la militante de la même association sur France-Culture jeudi matin. Dans l’article ici publié, on semble disposé au libre-port du voile, j’ai pas très bien compris si c’est carément pendant ce qu’elles ont nommé temps de prière ou partout ailleurs en ville. Or, la militante sur France-Culture semblait aller beaucoup dans le sens de l’éviction du voile. Alors qui croire à présent, ou que croire, que comprendre?

    Je relève aussi, mais là c’est un tour de passe-passe qui ne peut pas être involontaire, que ces militantes recherchent de l’argent en dons différents et inconditionels, donc pas d’argent de pays, chose qui n’existe pas, je suppose qu’elles suggèrent pas d’argent de fondations connues, lequel d’ailleurs peut être sans condition ni injonction particulière mais bon. Et alors, quelles preuves aurons-nous jamais que l’argent qu’elles collecteront, elles envisagent l’animation d’une mosquée, ne soit pas conditionel, je veux dire c’est conditionel aussi de récolter de l’argent dans le sens de ses idées. Mirabeau, le député révolutionaire pour excuser sa corruption a écrit qu’il ne se fait payer en substance que dans le sens de ses idées. Et quelle preuve aurons-nous jamais que l’argent qu’elles collecterons ne viendra pas d’organisations politiques, dissimulé sous la forme de petits dons, par exemple, les Franc-Maçons et les Sionistes sont innombrables et animés de tant d’esprit de parti qu’ils peuvent très bien se livrer à cette comédie que je suggère. Voire de l’argent public ou semi-public Français à travers la quirielle d’associations militantes subventionnées ici et là, mouvement LGBT par exemple, ou féministe.

    Je trouve surprenant, que la sourcilleuse A. Reyes n’envisage pas des pièges et récupérations si fréquents pourtant dans ce genre d’initiative et je l’invite à de profondes réflexions avant d’aplaudir. L’auteure qui observe tant les médias et connaît ce monde devrait s’inquiéter de voire une si prompte médiatisation de l’initiative, fut-elle authentiquement révolutionaire, on la stigmatiserait ou pire on l’ignorerait. Quelles sont les vraies buts de cette initiative?

    Et où en est la mosquée ou salle de prière LGBT dont on a parlé il y a quelques années, dont l’iman a dialogué plusieurs fois avec Tariq Ramadan? Cette mosquée-là existe-t-elle toujours? Ils n’étaient qu’une vingtaine à ce que j’ai entendu. Cette fois ça peut prendre plus d’ampleur avec l’onction du complaisant Ghaleb Ben-Cheikh.

    L’Islam n’est pas une marque déposée légalement, n’importe qui peut s’en revendiquer, très bien. Mais quelles sont les définitions fédératives de la mosquée et de la prière collective, et cette initiative de prière collective mixte le soir du samedi entre-t-elle dans ces définitions ou pas? Et est-ce qu’un certain art contemporain répond aux définitions de l’art, s’il y en a?

    Remarquons, relevons encore que le grand travailleur Zarathoustra a eu le temps de déposer je ne sais combien de commentaires sur cette page, nombreux et longs, faut croire que sa boîte bat de l’aile depuis pas mal de temps, avec ses compétences, que ne prend-il la gestion commerciale d’entreprise plus florissante?

    Croissant de lune.

  4. Assalamou ‘alaïkoum, je rejoins à la fois le frère Saidb et le frère Cémwé, qu’ils me corrigent si je me trompe. Je ne suis pas sûr que les sources disposent qu’aucune femme ne peut conduire la salat et conduire d’autres choses, enfin, je n’ai rien lu dans ce sens dans le Coran. Qu’en est-il des ahadiths, a-t-on des certitudes, je ne sais pas. Y eut-il des femmes iman avec un n, et pas des imamesses comme on écrit parfois, mais donc des femmes imans y en eut-il dans l’histoire des Musulmans qui ont conduit les prières collectives non pas des femmes seules, mais d’hommes et femmes ensemble? Je ne sais pas. En revanche, il y eut et il y a toujours des shouioukas, des femmes ulémas.

    Mon frère Saidb, je consentirais assez à ce qu’une femme conduise la prière collective, s’il était démontré que telle chose ne s’oppose pas à notre dine et ses prescriptions, j’y consentirais mais pas sans garanties. Mon frère Cémwé, je ne consens pas à ce qu’hommes et femmes soient indifféremment mêlés côte à côte lors des prières collectives. Donc je consentirais à ce qu’une femme digne, pas une féministe comme on nous sers ici, conduise la prière collective, pourvu que, pourvu que, hommes et femmes soient séparés dans le lieu de rassemblement.

    Quant au contenu apparemment très républicain version actuelle et très politiquement correct et inclusif de tout, je saisis pas. N’importe qui peut se rendre à la mosquée, on est d’accord, mais la prière collective Musulmane est d’abord fait de Musulmans. J’apréhende que ces conductrices de prières improvisées n’attirent plutôt tous ces gens pseudo-anti-conformiste dont Paris est plein, qui y iraient contempler leur universalisme pendant donc un temps de prière, vocable emprunté, vendredi soir bien entendu, car on ne va quand-même pas revendiquer la journée de libre et disponible, au lieu de rassembler des Musulmans et Musulmanes. Et donc le toupet de se nommer “Islam éclairé”, je ne sais ce qu’elles suggèrent par là, suivez mon regard, que beaucoup d’autres ne sont pas éclairés, comme de bien entendu.

    Le frère Cémwé a eu bien raison de pointer la contradiction entre je sais pas quoi, ce soufisme à la mode, et le muthazhilisme, normalement c’est pas compattible, mais en France beaucoup de gens parlent sans se soucier du sens de leurs vocables, un jour tenir que deux et deux font cinq sera fait de libre expression.

    J’entendais ce matin, sur France-Culture une des militantes de cette association, pas les deux citées dans l’article, d’un nom Arabisant, spiritualité et muthazilisme se mélangeaient allègrement, avec la bienveillance d’un certain Ghaleb Ben Cheikh qui opinait du chef tant et plus. Je me suis demandé, enfin cette militante, sa voix, ses façons de parler ressemblaient un peu beaucoup aux manières de Caroline Fourest mes amis!

    La romancière féministe et gauchiste A. Reyes qui critique souvent les médias apréciera sans doute la hâte que la radio la plus prescriptrice en France a mis à donner la parole à cette association, visiblement très hardie, très contestataire, moi ça me mets mal à l’aise, je ne trouve pas honnête une si prompte apparition médiatique. Et il suffit pas de dire, Tariq Ramadan sors de ce corps, enfin si la parole a encore du sens. Mais ne sommes-nous pas arrivés au temps où celui qui s’endort croyant se réveille incrédule et où celui qui s’endort incrédule se réveille avec une gueule de bois?

    Croissant de lune.

  5. @Loulou1. Vous êtes dans la répétition que dis je l’obsession, comme votre collègue Croissant de lune. Et je suis mort de rire quand je vois que vous ne trouvez à remettre en question que mon histoire et mon identité. Vous n’avez toujours rien compris à cette histoire de lesbienne noire américaine. Comme vous n’aviez toujours rien compris dans le débat que j’avais avec Titi sur Asma Bougnaoui. Comme vous ne voyez pas le rapport entre islam politique et discours faussement humaniste / féministe / républicain. C’est le propre même de l’islam politique de se servir des valeurs de l’occident (droits de l’homme, féminisme, valeurs républicaines) pour les retourner et s’imposer. Bouchée c’est peu de le dire. Mistigris a raison. Ça se voit tout le temps. Vous avez un problème de raisonnement. Mais finalement l’essentiel pour moi c’est que vous êtes bien incapable de contredire mes propos. Zéro argument donc attaque ad hominem. Classique. What else !

  6. Zarathoustra,

    Ah mais c’est vrai vous êtes un homme… Suis-je bête?

    Mais où avais-je la tête ?

    Selon vos dires (perpétuellement menteurs) vous êtes même un jeune homme parisien, un eurasien, super-diplômé d’une immense école en physique quantique, assez fortuné et vivant dans les beaux quartiers…

    Mais vous avez aussi avancé que vous êtes une femme lesbienne noire ayant étudiée aux Etats-Unis…

    Sans oublier que vous avez 1 (ou 2) demi frère métisse camerounais et que vous vous auriez eu une enfance « à la Zola » mais grâce à votre génie (à une époque plus facile qu’aujourd’hui et bien sûr, non accessible surtout à un Musulman) vous avez fait tomber les barrières sociales et réussi à tenir des idées imbéciles que vous nous présentez régulièrement dans vos commentaires…

    Félicitations !

    Vous avez par vos inventions ratissées pratiquement le Monde entier (Afrique noire, Asie, Europe, Etats-Unis…) toutes les cultures sauf les Musulmans honnis, bien sûr… Tous ce ratissage, racolage doivent vous donner raison et doit tendre à vous appartenir…

    Vous avez, malgré vos intenses activités professionnelles très sérieuses, bien sûr, tout le loisir, le temps total de faire du lobbying permanent et le sitting de sites musulmans (vos ennemis imaginaires)…

    C’est bien connu quand on est un jeune homme eurasien, parisien, branché en physique quantique, avec un poste en or et à l’aise dans la vie et évoluant dans les beaux quartiers, le premier centre d’intérêt qu’on développe est de laisser des commentaires minables jour et nuit assortis d’une haine totale sur l’Islam …

    Que n’y ai-je pensé…

    Cependant, excusez du fait qu’on ne vous croit pas …

    Que tout cela ressemble trait pour trait à cette veille femme aigrie à moitié folle qui fait les jours haineux de personnes fragiles du site de Riposte Laïque dont la présence par des commentaires, les renvois et références sur ce site coïncide étrangement avec la vôtre…

    Il est évident que vous profitez de personnes qui semblent en difficultés en leur apportant des réponses débiles et systématiquement orientées contre les Musulmans…

    Quant à vos arguments vous rêvez d’en avoir…

    Vous avez une vision hyper simplificatrice des choses en partant tout simplement un faux postulat de base qui est de tout ramener aux Musulmans et comme tout n’y vient pas naturellement vous introduisez d’une manière ou d’une autre cette religion n’hésitant pas parfois à remonter à des siècles et des siècle et à tout récupérer … dans le Monde entier pour toujours et à jamais…

    Mais comment les autres politiciens, économistes, sociologues n’y ont pas pensé ?

    Le dernier exemple en date de vos manipulations juste votre dernière réponse en parlant de moi traitée de :
    “…pseudo humanistes, féministes, républicains…”
    Et juste un peu plus haut “… Islam politique…”
    Chercher l’intrus…
    C’est ballot, mais je ne peux logiquement être traitée de tout ça à la fois… Et voilà la force de ce que vous prétendez appeler des arguments…

    Tout simplement parce que dans votre esprit tordu vous vous prenez pour un génie (plutôt de la perversion narcissique et une tendance au harcèlement, à l’autoritarisme de la pensée…). J’y vois un genre “il Duce a sempre ragione”… Je plains votre entourage si vous en avez…

    Ce que vous appelez argument est de la manipulation…

    Vous n’hésitez pas non plus à récupérer aussi la France, rien que ça, tout ce pays qui n’appartiendrait qu’à vous …

    Et pourquoi ?

    Vous êtes à la retraite, c’est sûr, Pourqoi n’iriez-vous pas vous faire bronzer la pilule en Tunisie vous verrez c’est très joli et les prix y sont imbattables… Vous apprécierez sûrement aussi la gentillesse des Tunisiens et des Tunisiennes, vous verrez ces Musulmans qui ne sont pas les monstres imaginaires de vos commentaires…

    Sinon il y a aussi la Turquie, la Malaisie, les Maldives… Et si vous insistez un peu on se cotisera généreusement pour vous offrir un séjour en Iran vous verrez Ispahan est de toute beauté…

    Dans tous les cas, faites attention aux excursions dans le désert, on peut s’y perdre…

    C’est pas qu’on vous regrettera…

    Mais à un certain âge il est des voyages et des travers de personnalité dont on ne revient pas !

    Croissant,
    Salem, Croissant vous avez parfaitement raison dialoguer avec un pervers n’est pas bien recommandable, ni une bonne idée…

    Donc j’arrête sur vos conseils aussi mais il y aurait tant à redire. Ce sera donc une de mes dernières réponses avant de l’envoyer paître (car il ne faut jurer de rien lol)…

    Mistigris

    OK

    Juste un point (les agressions mises à part) les sociétés musulmanes ne sont pas hermétiques… La plupart des écoles sont mixtes, il ne me vient pas à l’esprit de profession non mixtes (je pense aux hôpitaux, justice…avec bien sûr une désaffection des filles pour certains métiers, mais ça c’est partout dans le Monde).

    Je réserve aussi les pays en guerre ou qui en sortent car dans ce cas la reconstruction et la survie absorbe la vie sociale…

    Il y a aussi partout des gens tactiles, d’autres plus sur la réserve…

    Après chaque société a sa spécificité c’est aussi un peu ce qui fait le charme des sociétés, une identité… Très appréciable des gens qui aiment les voyages…

    Non ?

  7. Mistigris,

    D’accord avec vous quand vous dites « … Ce qui m’intéresse dans ce sujet ce n’est ni la religion ni la morale… »

    « …c’est les comportements… »

    Mais il ne faut pas cependant tenter de les ré-enfermer par la suite dans une religion ou une morale…

    Je dois avant de tenter de répondre ouvrir et fermer rapidement la parenthèse suivante :

    Force est de constater que certains dont cette Zarathoustra de Riposte Laïque a totalement manipulé le débat en prenant sans cesse l’Islam comme cheval de bataille. Il faut dire qu’elle est totalement obsédée par les Musulmans en cherchant à tout arranger à sa sauce menteuse…

    Pour déballer directement les 3 réponses pré-fabriquées haineuses et stigmatisantes telle une mauvaise daube qu’elle nous ressert invariablement… Sa daube et ses mauvaises manières finissent par être indigestes…

    Elle pourrait par exemple prendre pour cheval de bataille une autre religion qui couvre les cheveux des femmes, enferme les corps sous des vêtements, refuse la mixité…

    Ce n’est tout simplement pas le débat…

    Voilà la parenthèse refermée.

    Il ne s’agit pas de remettre en cause la mixité même si en France aussi elle est somme toute « relativement » récente… Tout comme la fin de la tutelle du mari sur la femme et les enfants… Et le droit pour la femme d’ouvrir un compte bancaire (je sais ça parait impensable et pourtant…).

    Il s’agit de s’interroger utilement sur des moments où le regard de l’autre peut gêner l’intimité en raison d’une différenciation « naturelle » de sexe, de physique et d’un possible attrait instinctif vers l’autre même en parlant de gens « normaux », éduqués…

    Et je vous rassure peut-être mais nous trouvons la même proportion de gens « normaux » même chez les Musulmans qui n’échappent pas non plus à l’éducation, mais aussi dans les diverses parties du Monde…

    Désolée, mais il serait grand temps de sortir du débat sauvages / civilisés… Car il ne tient pas…

    Oui à l’égalité, bien sûr, entre Français Musulmans aussi, entre individus, entre hommes et femme… Mais pour être juste par moment cette égalité doit parer sous peine d’être inique et totalement inégalitaire dans les rapports car il faut effectivement respecter la différence…
    oui aussi à l’éducation car effectivement il y a des forts heureusement des gens polis et éduqués j’y inclus des Musulmans… Bien sûr…

    Juste pour éviter de tendre la main à la déviance ou d’ouvrir des zones nouvelles de déviance… (d’où la prophilaxie)…

    Prier, évoquer une spiritualité sur des chaises ensemble la mixité ne pose pas de problème mais elle peut en poser en cas de rituels intimement lié à l’être qui impliquent une promiscuité… Je le pense sincèrement…

    Et parfois l’équilibrage d’une égalité c’est tout simplement pour mieux l’atteindre…

    Cela existe déjà par exemple pour les enfants défavorisés titulaires de bourses scolaires, ou de cours de soutien, mais également pour une fraction de la population qui peut apparaître pour un temps dans une situation délicate…
    Ce n’est donc pas nouveau…

    L’important est parfois d’éviter de créer la déviance c’est plus confortable pour les cibles victimes et ça évite le tout répressif et les coûts (surtout humains) qui vont avec…

    Que du bonheur quoi !

    Vous n’ignorez pas non plus sans doute qu’à force de fausser les débats avec les musulmans « par-ci par-là » ou passe à côté du vrai enjeu dans l’air du temps qui nous pend tous au nez « la théorie du genre » avec ses polémiques qui dépassent l’enfermement dans une religion mais qui fixe un type de société…

    http://video.lefigaro.fr/figaro/video/celinununu-la-ligne-de-vetement-de-celine-dion-fait-polemique/5974762514001/

    On peut aimer ou pas c’est selon !

    • @loulou. Je suis un homme. Je ne fais pas partie de riposte laïque. Je critique toutes les religions dont le judaïsme comme je l’ai fait dans un autre article. Mais ici nous parlons d’islam à ce que je sache. En revanche, vous pouvez être assuré que je n’ai guère de considération non plus pour vous qui avez démontré votre bêtise et votre quérulence a vouloir faire des procès à tout va pour défendre votre vision politisée de l’islam. Il est clair que vous êtes peu intéressée par la spiritualité. Je ne vous ai jamais vu contribuer significativement sur les articles qui y étaient dédiés. Jamais non plus vous n’avez reconnu les crimes commis dans l’histoire par votre religion. Tout ce qui vous intéresse c’est de l’imposer avec vos discours pseudo humanistes, féministes, républicains.

      Vos calomnies et vos insultes démontrent à elles seules la défaite de votre pensée. Vous échouez là comme d’autres a m’opposer des arguments qui tiennent la route et démontrez davantage chaque jour votre vrai visage. Celui de l’hypocrisie communautariste.

      • Ah, si je comprends bien, selon Zarathoustra, on n’est réputé ni ouvert et équilibré, ni harmonieux ni d’esprit sain, tant qu’on ne se rend pas à ses raisons, vous n’êtes pas d’accord avec moi donc vous êtes com-mu-nau-ta-ris-te, et moi je suis dans la citoyen-ne-té républicaine. Quant à l’hypocrisie communautariste que reproche Zarathoustra, on va dire pour prendre un vocable ancien, du bren en barre, quand on sait qu’il est confondu pour sa saga familiale d’invention et fable.

        Ma sœur Loulou1, ne discutez pas avec ce sot, tes arguments ne comptent pas, il voudrait juste t’inférioriser et tu le serais si tu te validais en tort dans un débat fraudé. Ne te laisse pas ébranlé par ceux qui ne nous veulent que défaitistes, pour justifier leur suprématisme sur lequel ils s’interrogent et dont ils nous voudraient convaincre de sa justesse. Mais on ne peut vêtir le tort par le droit ni le droit par le tort, nonobstant la pensée faussée et empoisonnée de ces gens, que le Musulman et Musulmane oppose la moindre résistance, qui est dans la parole et dans notre pensée, le plus faible niveau de la foi.

        Croissant de lune.

    • @ Loulou1
      Je ne connais pas Zarathoustra en dehors du forum. C’est un homme, tout comme moi. C’est vrai que ses critiques récurrentes de l’islam peuvent irriter les musulmans mais, n’étant pas concerné, j’apprécie généralement sa culture et ses analyses.

      Vous êtes une personne pleine d’empathie, mais attention à la rigueur dans les raisonnements .

      Si la mixité scolaire (co-éducation) est “relativement récente”, comme vous dites, la mixité sociale existe en tous temps et en tous lieux et dans toutes les civilisations depuis les origines. Avec une exception pour les pays musulmans ?

      Mixité ne signifie pas promiscuité !!! Il est évident que chaque personne a besoin d’espace autour d’elle. Des sociologues ont d’ailleurs étudié ce sujet dans les années 60 et constaté que cet espace variait non seulement en fonction des relations affectives mais surtout il n’était pas le même dans les pays du nord et les pays du sud. Voyez “proxémie” sur internet.

      Il va de soi que cette distance de confort voire “de sécurité” doit être respectée partout où c’est possible, y compris dans les mosquées et même et surtout pendant le hajj (cf #MosqueeMeToo). Pas la peine de donner aux pervers de bonnes occasions. Les dégâts causés par un seul déviant sont considérables.
      Dans les mosquées laissez les femmes se mettre où elles veulent, y compris au fond de la salle pour celles qui le désirent.
      Et, bien évidemment, la mixité partout n’implique pas l’absence de lieux où l’intimité et la pudeur sont respectées.

      Par rapport à ce sujet, le malaise voire l’inquiétude que l’on perçoit chez certains hommes et certaines femmes de la communauté musulmane est assez ahurissant. Dans les nombreuses circonstances de la vie où les corps d’un homme ou d’une femme sont amenés banalement à se côtoyer ou même à se toucher, certes le prédateur sexuel ne voit pas dans la femme un être humain parmi les autres mais un objet sexuel. Il semblerait que ce soit la même chose pour certains hommes qui voient en elle un objet de tentation à fuir à toutes jambes.

      Il est de la responsabilité des parents de préparer les filles et les garçons à grandir ensemble : informer et responsabiliser, sans tabou.

  8. Zarathoustra,
    Vous parlez du monothéisme. On a pas le droit de jouer avec les mots.

    Tous le monde croit au dieu créateur, même celui qui dit le contraire.

    Allah n’a pas fait descendre le coran sur 23 ans pour dire qu’il est dieu le créateur, bien qu’il l’a dit comme rappel. Cette information existait avant le coran, ce n’est pas une chose nouvelle.
    L’information du coran est de supprimer cette familiarité avec dieu et cette association, aussi bien chez les arabes de l’époque que chez les autres peuples.

    Les arabes, avant l’islam, croyaient en dieu d’Abram mais faisaient des statues, des intermédiaires.
    Et quand on leur demande pourquoi, ils disent que ses statues les rapprochent vers dieu d’Abram.

    Rien n’a changé , le pèlerinage existait depuis Abram.
    La seule chose qui a changé, on a supprimé la familiarité avec dieu, dieu unique.

    Selon le coran,

    La mère de Marie, enceinte, espérait avoir un garçon, qui s’occupe du temple, une femme n’avait pas le droit de faire ce travail.
    Allah a voulu autre chose, que le nouveau né soit une fille, Marie, et a fait de cette femme la première femme des deux mondes.

  9. Comment vont-t-elles faire pour expliquer que les hommes peuvent battre leurs femmes (versets 34/38 de la sourate 4) et que les hommes peuvent aller comme et quand ils leur plaira à leur champ de labour que sont les femmes (sourate II 223) ?

    • Elles pourront leur expliquer que les traductions des mots arabes anciens, en arabe classique, puis en français par des exegétes et des traducteurs masculins ont pu produire une traduction étriquée du terme utilisé qui pourrait être traduit par réprimander.
      Elles pourront expliquer que plusieurs versets dont je n’ai pas les références exacts, je vous laisser chercher, demandent à ce qu’il y ai respect et protection mutuels entre époux et épouses.
      Elles pourront expliquer que les femmes non satisfaites de leurs époux peuvent divorcer dans quasiment les mêmes conditions que les hommes, chose qui ne sera possible que dans la seconde partie du XXème siècle en France (Il y a bien eu une petite parenthèse entre 1791 et 1801, mais ce héros national qu’est Napoléon l’a refermé, au même titre que l’abolition de l’esclavage)
      Elles pourront en profiter pour leur expliquer que prendre un verset, l’isoler et en faire un argument reléve de l’escroquerie, de la malhonnêteté au au mieux de la faiblesse intellectuelle, je ne sais pas dans quelle catégorie vous ranger, peut être que les 3 vous conviendraient.

      • @saidb. Elles pourront leur expliquer que tout ça est du vent car dans les faits les femmes dans des pays musulmans ne divorcent pas comme elles l’entendent, subissent des violences conjugales puis des pressions pour faire jouer la clause de pardon dans les pays qui l’ont instaurée, qu’elles héritent moins que les hommes, qu’elles peuvent être répudiées, mariées de force à un âge très jeune, être violées puis épousées par leur violeur, supporter la polygamie de leur mari, … Et que surtout leur mari est bien un bon musulman.
        A lire : https://www.humanrights.ch/fr/dossiers-droits-humains/islam/tensions/droits-femmes/
        Surtout, elles ne pourront pas dire qu’elles disposent des mêmes droits que les hommes à 100%.
        Comme quoi à un moment, c’est toujours utile de se confronter à la réalité, plutôt que de se raconter des fables.

        • Votre raisonnement est à coté de la plaque parce que votre explication s’appuie sur des soit disant pays musulmans, or ces femmes s’adressent majoritairement à des femmes françaises de confession musulmane qui ne vivent pas les réalités que vous décrivez ou elles les vivent au même titre que leurs concitoyennes d’autres confessions.
          Ceci étant dit, imaginons un instant qu’elles vivent dans le monde que vous décrivez, elles pourront leur expliquer que les réalités sont faites pour être changer, certaines femmes ont engagé le processus de changement en Europe mais aussi dans d’autres pays du monde y compris en terre d’Islam. Leur principale arme étant l’éducation, la connaissance de leur histoire, de leur religion, des sciences humaines, des sciences dures, l’acquisition de l’indépendance financière (à l’instar de Khadidja la première femme du prophète).
          Elles pourront leur expliquer que les religieux ont souvent travestis les messages divins pour instaurer des rapports de domination favorables aux hommes et que cela n’est pas propre aux pays musulmans, catholiques, juifs, brahamistes, shintoïstes… ont fait de même.
          Elles pourront enfin leur donner de nombreux exemples de femmes libres à l’époque du prophète qui remettaient en cause le pouvoir des hommes (Je vous laisse faire vos propres recherches si le sujet vous intéresse, regardez du coté d’Aicha et Khadidja épouses du prophète et Fatima l’une de ses filles).
          Pour finir, vous confondez allégrement Islam et sociétés patriarcales, tous les abus que vous citez sont communs dans le monde, notamment dans les pays où les femmes n’ont eu que tardivement accès à l’éducation. Certaines parties du monde ont amorcé le changement, notamment certains pays d’Europe de l’Ouest mais cela prend du temps et les retournements ne sont pas à exclure, les conservateurs et les obscurantistes de tous bords sont à l’affut et progressent partout y compris en France sous un discours protecteur pour les femmes qui ne trompe personne ayant un minimum de culture historique de ces mouvements.

          • @saidb.

            Mon raisonnement n’est pas à côté de la plaque. Plus on s’approche de la source de l’islam à savoir l’Arabie saoudite plus on constate d’iniquités envers les femmes. Bref là où l’islam est le maître, les femmes sont dominées de manière cruelle. Vous pensez que ça n’a aucun rapport avec l’islam. C’est votre erreur et votre déni. Tout dérive d’une manière ou d’une autre d’une interprétation de versets du coran.

            Je ne confonds pas société patriarcale et islam. J’affirme que l’islam consacre le patriarcat comme on peut le constater en pays musulmans. Et j’adhère au fait que tous les monothéismes alimentent les patriarcats et même que les religions plus généralement ont un fond de misogynie, y compris le bouddhisme. Voilà pourquoi je défends la laïcité à la française : je refuse d’être soumis à des valeurs religieuses rétrogrades, seulement aux valeurs républicaines.

            Maintenant voilà la chute : ces femmes qui vont prêcher un islam progressiste ne peuvent le faire que parce qu’elles vivent en Occident. L’islam n’est progressiste que tempéré par les valeurs républicaines. L’islam progressiste n’existe pas et n’a jamais existé jusqu’ici, sauf à enjoliver l’histoire, notamment l’islam originel ou son âge d’or. Voilà d’ailleurs pourquoi il y aussi autant de débat dans l’islam à propos du « modernisme ».

            Par contre, vous, vous confondez islam et Coran, pour me référer à Al ajami. L’islam est une religion inventée par des hommes à partir de l’interprétation d’un livre, le Coran. L’islam n’existe donc pas sans les religieux que vous dénoncez et les croyants qui les suivent, donc sans les hommes qui l’incarnent. Vous entretenez des démarcations illusoires. C’est ce que j’appelle l’islam de papier, c’est à dire un islam théorique, celui que vous prétendez vivant mais qui se cache et repose en fait dans une interprétation du coran qui n’est pas partagée par tous les musulmans. En somme, une idée voire une utopie avec ses dangers également. En fait l’islam n’est pas un mais multiple dans les faits. Et les musulmans n’ont pas fini de se combattre pour imposer ce qu’ils pensent être le « vrai » islam. Votre religion unique est un combat perdu d’avance. L’islam doit rester multiple sauf à être fédéré par un nouveau calife qui sera l’arbitre des élégances. Voilà l’enjeu de tout temps.

      • Est-ce qu’elles pourront leur expliquer aussi que le meilleur traducteur du Coran en français, reconnu par le Ministère des Affaires religieuses d’Arabie saoudite, soit Muhammed Hamiddulah, était un incapable, idem pour les explications rédigées par Tabari, le meilleur exégète du Coran reconnu par l’université Al Azhar au Caire ?

        • Incapable serait un peu fort mais le ministère des affaires religieuses d’Arabie Saoudite, ce n’est pas trop ma tasse de thé, comme institution capable de se remettre en cause et de remettre en cause le patriarcat. les traductions de l’arabe au français sont comme toutes les traductions subjectives “traduire, c’est trahir”, une traduction honnête devrait au moins pour les versets controversés donner la racine du mot traduit qui pose problème pour que chacun puisse en déduire le champ lexical rattaché et en faire sa propre traduction. Par ailleurs dans mon commentaire, je n’évoquais pas uniquement les questions de traduction, j’évoquais également la limite intellectuelle des raisonnements qui consistent, sur la question des rapports Hommes/ Femmes de ne s’appuyer que sur un verset pour nourrir son argumentaire alors que plusieurs versets y font référence. C’est comme cela qu’on arrive à des lectures littérales et sans profondeur du Coran. D’ailleurs, c’est un mode d’argumentation très utilisé par certains musulmans.

  10. Qu’il est difficile de sortir de l’obscurantisme… Près de chez moi se trouve une petite salle de prière. Il y a une porte sur laquelle on lit : entrée des hommes. J’ai donc cherché l’entrée des femmes. Pas difficile : elle était à seulement 4 mètres de la 1ère ! Ouf ! La promiscuité est donc évitée, les hommes, si faibles, ne sont donc pas tentés. Il ne reste que le ridicule.
    Moi j’appelle ça de la bigoterie et de l’apartheid.

  11. Mais quel rapport entre un hammam et un lieu censé être dédié à la spiritualité ?!

    La prophylaxie ? Version faible ou version forte ? Auquel cas pour protéger les femmes on peut aussi les voiler intégralement, organiser la non mixité (en fait l’apartheid hommes femmes) dans les lieux publics (séparation dans les transports en commun, dans les piscines, dans les théâtres, dans les cinémas, dans les restaurants, dans les musées, dans les boîtes de nuit, au travail …) parce que le voile intégral n’empêche pas non plus les agressions sexuelles ou les enfermer dans un couvent jusqu’au mariage, quoiqu’un mariage ne protège pas toujours de la mal traitance. Ou alors on peut juste opter pour le progrès et œuvrer pour l’égalité hommes femmes …

  12. Mistigri,

    Dans quel monde vivez-vous il n’est pas fait pas allusion comme vous l’avancez à :

    « … une bise ou une poignée de main, ne prêtent pas attention aux contacts occasionnels entre les corps lors des cohues, dans le métro etc … »

    « …Ces gens là ne font même pas attention à quelques centimètres carrés (ou même plus) de peau dévoilée… »

    On parle de mains qui se baladent sciemment, de corps, qui se plaquent indécemment contre vous simulant l’acte sexuel, sans compter les paroles salaces et les attouchements furtifs ou appuyés…

    Pour une femme c’est très dur… Pour une jeune fille c’est insoutenable..

    Le seul réflexe en public qui soulage et qui éloigne le malotru : Crier, Piquer une crise de nerf…

    Mais dans un endroit exigu bondé cet exutoire face à tant de perversion ne ferait qu’aggraver votre agression en plus de provoquer chez vous une suffocation et une perte de respiration plus profonde… Il ne reste qu’une solution chimérique tenter de se déplacer…

    Voilà ce qui se passe dans les métros quand ils sont bondés, dans les zones d’affluence extrême… Et ce n’est pas un problème des gens des quartiers (trop facile) souvent des gens « éduqués », agresseurs lâches en col blanc qui viennent défouler leur stress professionnel, ou leur perversion… impunément dans ces endroits bondés… Regardez aussi vers le Japon…

    La difficulté avec les gens à la recherche de clichés pour argumenter leur mauvaise foi c’est qu’ils occultent une partie de la vérité et donc du problème… Qui entravent une forme de lucidité…

    Quant au fait de se faire « lorgner » ostensiblement de manière indécente ou provoquer des gestes de rapprochement inopinés … Avouez que ce n’est pas non plus très agréable même avec la meilleure éducation…

    Le Monde étant ce qu’il est… On ne va pas mettre un policier et/ou un maître d’école à se relayer derrière chacun…

    la prévention, la profilaxie sociale ont fait leurs preuves en termes de coûts et d’efficacité aussi …

    D’ailleurs, les vestiaires de sport ne sont pas mixtes, les hammams et autres spa non plus… Qui s’en plaint ?

    • @ Loulou1
      Je connais le problème et soutiens bien évidement les initiatives prises pour y remédier.
      Comme l’ami fragile que vous défendez, vous parlez des refoulés, des obsédés, des pervers etc. Oui, ils existent.
      La loi des statistiques (bien connue mais pas par tout le monde) fait que ces individus sont arithmétiquement plus répandus dans les endroits bondés que dans les zones désertiques. Qui plus est, ce sont bien évidemment vers ces lieux de proximité/promiscuité que leur perversion les conduit.

      Dans mon commentaire je parlais des autres. Les gens normaux. Ces hommes sont la majorité. Ils savent se contrôler. Affaire de savoir-vivre. Mieux : de savoir-être. Même dans le métro parisien, regardez bien, je suis sûr que vous en trouverez quelques uns…
      Un garçon élevé dans une famille sans tabou ridicule (ce qui ne signifie pas sans pudeur) ne sera pas émoustillé à la moindre occasion.

      Ce qui m’intéresse dans ce sujet ce n’est ni la religion ni la morale, c’est l’analyse sociopsychologique (pardon pour le gros mot…) des comportements, comprendre comment un individu en arrive à devenir ce qu’il est.

      En tout cas le seuil d’excitation du mâle qui le pousse à passer à l’acte dans les situations que vous décrivez n’est pas le même pour tout le monde. Il révèle le degré de refoulement versus la capacité à se contrôler. Le refoulement a des causes. Refuser de les considérer c’est se mettre dans l’impossibilité de concevoir des solutions.

  13. Pas mal de commentaires, prétendent que la prière dirigée par des femmes dénature l’Islam si j’ai bien compris, les tenants de ce discours peuvent ils éclairer ma lanterne et m’expliquer en quoi ils considérent que cela dénature les grands principes de l’Islam et la révélation, je ne parle pas de la tradition qui pour moi n’est pas de nature divine.
    Merci de vos réponses argumentées.

  14. @Cémwé.

    Là vous parlez de pays où les femmes peuvent s’exprimer et où les hommes sont vilipendés pour leurs actions. Heureusement qu’ils sont une minorité d’ailleurs en France.

    Mais il y a pire. Des pays où la violence sexuelle est tabou, où aucune statistique valable n’est ainsi disponible mais où la violence faite aux femmes est un fléau de société parce qu’elle est admise depuis des lustres. Voici ce qu’on peut lire à ce sujet pour l’Algérie :
    « La violence touche toutes sortes de femmes, y compris des médecins et des universitaires. Elles n’en parlent pas et, quand elles le font, elles n’évoquent que les violences physiques. La violence sexuelle demeure un grand tabou. »
    Mustapha Lahici, responsable de l’association Aprosch Chougrani
    (Source : https://www.amnesty.fr/actualites/algerie-une-loi-en-souffrance).

    Visiblement la dimension culturelle est prégnante dans la situation des femmes. Jugez plutôt :
    « Le Point Afrique : en février, une jeune comédienne a été menacée par un inconnu au sein de son domicile. Elle a évoqué dans plusieurs témoignages le harcèlement dont elle fait l’objet chaque jour. Qu’est-ce que ce cas révèle ?

    Fadila Boumendjel-Chitour : À mon avis, ce cas révèle la situation de l’ensemble des femmes en Algérie et dans toutes les sociétés patriarcales à travers le monde. Dans ces constructions sociales, les hommes considèrent qu’ils ont un droit de violence sur les femmes. Ils estiment que leur corps et leur honneur leur appartiennent. À partir de ce moment, on voit déferler toutes sortes de violences contre elles. À travers notre expérience au réseau Wassila, nous constatons malheureusement que les violences les plus fréquentes sont familiales et conjugales. Elles représentent 80 % des violences aussi bien morales, économiques que physiques. Évidemment, les homicides font partie de cette liste effroyable. Nous remarquons également, et cela nous inquiète particulièrement, que les violences extrêmes s’apparentent parfois à de véritables tortures. En matière de violences conjugales, nous avons eu à traiter dans les années précédentes des cas d’électrocution, de strangulation, de brûlures, d’utilisation d’armes pour menacer. Nous sommes frappés par l’extrême variété des violences et leur degré. »

    (Source : https://www.lepoint.fr/culture/algerie-droits-des-femmes-les-violences-les-plus-frequentes-sont-familiales-et-conjugales-09-03-2018-2201165_3.php)

    Mais bon la solution dans tous les cas n’est sûrement pas la non mixité vous en conviendrez mais l’éducation, voire la punition des hommes. Bref l’Occident n’est pas parfait mais j’aime à penser qu’il montre la voie bien souvent.

  15. @cheyenne12. Le monothéisme a effectivement fait beaucoup de mal aux femmes. C’est comme cette histoire de Marie Madeleine transformée en prostituée. Au delà de la thèse de la disciple préférée de Jésus voire de son épouse, c’est à priori incompatible avec les mœurs de la société juive de l’époque comme j’avais pu le lire dans un livre consacré à Jésus. Ou encore Lilith la première femme, jetée aux oubliettes par les juifs parce qu’elle s’affirmait a juste titre égale d’Adam devant Dieu puis Eve, la seconde qui ne connaîtra pas un meilleur sort : tentée et tentatrice qui devra enfanter dans la douleur en guise de punition.

  16. Le résultat d’une éducation qui impose la non mixité dès le berceau est effarant.

    Les gens normaux, qui dans la famille et dès l’école primaire ont vécu garçons et filles ensemble, joué ensemble, pratiqué des sports ensemble, salué banalement avec une bise ou une poignée de main, ne prêtent pas attention aux contacts occasionnels entre les corps lors des cohues, dans le métro etc …
    Ces gens là ne font même pas attention à quelques centimètres carrés (ou même plus) de peau dévoilée.

    Ces gens là sont normaux – et SAINS.

    • Donnez des exemples concrets voyons les gens comprendront mieux, DSK, Epstein, Trump, Cabaré, Baupin, Arend ?
      Et c’est évidemment parce que les non musulmans sont des gens « normaux et SAINS » que 86 % des françaises…
      https://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/86-des-francaises-victimes-d-au-moins-une-forme-d-atteinte-ou-dagression-sexuelle-dans-la-rue-un-chiffre-absolument-terrifiant_3042091.html

      Vos “certitudes assénées” valent largement celles des pires intégristes que j’ai pu côtoyer et eux au moins avaient souvent cette excuse d’être des ignares à QI de confetti.

      • @ Cémwé
        J’aurais peut-être dû utiliser le mot “ordinaires” au lieu de “normaux”. En tout cas cela exclut les obsédés et toutes pathologies. À part cette éventuelle correction je ne retire rien de ce qu’ai écrit.

        Quant à votre statistique, le scientifique que vous êtes aurait pu penser tout seul que 86% de femmes victimes ne signifie pas 86% d’hommes coupables. Dans ce domaine-là voyez-vous, les mêmes frustrés libidineux sont généralement super-actifs… Je ne les classe pas dans la catégorie des gens “normaux”.

        Un petit coup de griffe pour terminer : certains quartiers paraissent plus “à risque” que d’autres…

        • Mais bien sûr les quartiers … mais où avais-je la tête. Et comme les 86% de françaises (100 % quoi si on exclut les grabataires et les enfants), ne vivent pas toutes à portée de RER desdits quartiers (resquillé hein le RER vont tout de même pas payer pour ça), qu’à cela ne tienne, les prédateurs sexuels mahométans n’ont qu’à voyager un peu et sillonner l’hexagone pour les atteindre.
          « J’aurais peut-être dû utiliser le mot “ordinaires” au lieu de “normaux” »
          Ah parce que vous croyez que SAIN versus malsain ça passe ?
          Je n’ai plus rien à vous dire alors pour la dernière fois, allez en paix.

        • @Mistigris.

          86% de femmes touchées au moins une fois par des atteintes très diverses, allant des pressions (être regardé avec insistance, être sifflé) aux agressions sexuelles, à des âges différents, durant toute leur vie. Sur les 12 derniers mois, on est à 24%. Ce qui importe c’est d’analyser par catégorie comme le fait l’article. Par ailleurs, ce qu’on peut inférer des chiffres, c’est que les atteintes se superposent pour une même femme. Ce que l’article ne dit pas mais qu’on peut deviner c’est qu’elles se répètent sans doute aussi pour une même femme. On ne sait pas non plus quel est l’impact de ce qu’on peut imaginer en tant qu’homme comme relativement bénin. Je pense aux pressions. L’étude gagnerait à préciser la fréquence des différentes atteintes pour une même femme et comment elles les considèrent, même si on doit déjà s’alarmer que la majorité des femmes soit en situation de subir des comportements qu’elles n’ont pas autorisés et qui ne s’embarrassent pas de ce qu’elle en pensent. L’évolution dans le temps serait aussi importante à étudier. L’étude montre aussi que plus de femmes sont concernées dans les quartiers populaires même si la différence avec d’autres environnements n’est pas aussi importante qu’on aurait pu l’imaginer.

          Toujours est il que je suis d’accord avec vous. On ne peut absolument pas en inférer le pourcentage d’hommes concernés sachant que certains ne font rien et que d’autres sont « multirécidivistes » (on le voit dans le cas de viols). Il aurait fallu faire une étude sur les hommes. Et sans ça, on peut risquer alors, comme Caroline de Haas il me semble, de prétendre que la majorité des hommes sont libidineux, quand d’autres femmes comme Deneuve monteront au créneau pour défendre la liberté d’être importunée. L’éducation a un rôle. La sanction aussi pour les atteintes les plus graves qui ne doivent pas rester impunies. Quant aux pays où, sous prétexte de protéger les femmes en vertu par exemple de considérations religieuses, on restreint leurs libertés de s’habiller, de se mouvoir, de s’affirmer comme elles sont en droit de l’attendre en tant qu’être humain autonome c’est bien pire. On retrouve le vieux débat sur la sécurité versus la liberté des personnes, sur fond de sexisme.

          Je suis d’accord avec vous également. Je n’imagine pas un monde où la non mixité se développerait pour protéger les femmes parce que les hommes sont infoutus de gérer leurs pulsions. On en arrivera alors au contraire de ce qu’on voulait produire : des femmes en cage quand en France on a eu des reines et en Gaule des prêtresses, bref des figures éminentes de la société.

          • Merci pour ces précisions. Je ne suis pas allé lire l’article vu la stupidité de l’interprétation qui a été donnée à une information statistique intéressante.
            Manifestement les traditionalistes en religion ont toujours un problème avec les femmes et la sexualité. Vieux problème dont seuls me semble-t-il les protestants (version européenne) se sont majoritairement libérés.

    • Ah oui au fait j’ignore ce qui se fait ailleurs mais en Algérie, de ma première année primaire jusqu’à mon Ingéniorat et à la seule exception des trois années de lycée, j’ai toujours étudié dans des établissements mixtes.

  17. Où va t-on mon dieu faire le prêche en français oula c’est horrible, vous vivez en France ou en Arabie saoudite ?? L’islam est une religion universelle oui ou non ? Les fils ou filles de musulman qui naissent sur le sol français parlent qu’une seule langue, comment vont ils faire la prière en mandarin, en arabe ? Alors arrêtez de vous offusquer pour rien cela me parait logique que de rendre les prières en français puis qu’on vit en France et celui qui ne veut pas parler français qu’il aille vivre en Arabie,de plus si on veut rendre cette religion universelle à la portée de tous il faut la traduire dans toutes les langue de façon la plus correct voilà fin de la discussion, c’est un faux débat en Malaisie les malaisiens prient en malais point final

  18. La mixité ne pose aucun problème dans le bouddhisme tibétain en Occident. C’est une religion plus ancienne que le christianisme et l’islam qui a su s’adapter. On se prosterne à la manière des musulmans. On est a même le sol, les uns à côté des autres. Les femmes lamas dispensent des enseignements et des initiations. Je n’ai jamais entendu parler de gêne parmi les femmes ou d’hommes obsédés par la sexualité au point d’oublier qu’ils sont là pour une pratique spirituelle en fantasmant sur leurs coreligionnaires. On n’est pas des bêtes. On sait se tenir. Bref ces discours d’un autre temps ne tiennent pas. Il y a bien là un problème de rapport hommes femmes qui tient sans doute à l’éducation ou à une difficulté à maîtriser ses pulsions.

    Dans les anciennes religions polythéistes européennes, il y avait des femmes prêtresses. Le monothéisme s’est accompagné d’une culture patriarcale qui a évacué les femmes du champ du sacré, sans aucune raison valable. Une véritable régression à mon sens.

    Félicitations encore à ses femmes qui tentent une pratique spirituelle progressiste où les femmes et les hommes peuvent communier en toute équité.

      • On peut se prosterner devant une représentation du bouddha de notre ère, Gautama. Le sens est d’invoquer les Trois Joyaux dans lesquels on a pris refuge : le Bouddha (le guide), le Dharma (les enseignements spirituels) et la Sangha (la communauté). On se prosterne 3 fois et à chaque fois on porte les mains en 3 points : en haut de la tête, la gorge, la poitrine. On m’a appris que l’on se mettait ainsi dans une disposition de pureté ou de droiture intérieures, respectivement au niveau de la pensée (tête), la parole (la gorge), les emotions ou les actes (le cœur) et qu’on se tournait ainsi vers sa nature de bouddha. Les 5 points de contact au sol (mains, genoux, front) représenteraient aussi les 5 poisons liés à lego dont on veut se débarrasser. C’est une posture d’humilité et de lâcher prise. Certains s’allongent complètement.

          • Vous n’avez visiblement pas compris ma réponse, sans doute parce que vous êtes dans votre référentiel. Vos questions n’ont donc pas grand sens pour moi ou plus généralement pour un bouddhiste. Renseignez vous vous comprendrez … ou pas.

    • Zarathoustra : Si il y a une bonne raison, au fait que les religions monothéistes, aient évacuées les femmes, la jalousie. Car en y regardant bien, Dieu aurait parlé qu’ a des hommes, pour révéler sa parole, quelle belle affaire, alors que dieu, a permis a la femme de créer la vie, et ça, c’est un truc, qui est resté en travers de la gorge du mal dominateur , Dieu, a donné a la femme le même pouvoir que lui, le Créateur, la création.Alors le moyen de de reprendre le pouvoir, est de cacher la femme , de la soumettre, de l’ inférioriser.

  19. Assez d’accord avec Cemwé,

    Je salue l’initiative car elle répond à un appel, un besoin de spiritualité des individus qu’il est important d’exprimer…

    Cette spiritualité à coloration musulmane n’est cependant pas l’Islam mais peut constituer une première marche pour ceux qui voudront approfondir… Ou une « initiation » pour ceux qui en resteront là…

    L’Islam est une très belle religion de paix mais elle nécessite certaines connaissances et certaines règles…

    La mixité vue la proximité des croyants et les rituels de prières entraînent une promiscuité… qui va forcément gêner surtout les femmes et les jeunes filles …

    (Quant aux expériences de promiscuité dans le métro (comme beaucoup), j’en ai d’assez affreuses… Et je pèse mes mots…)

    Mais pour un groupe de réflexion ou de spiritualité c’est autre chose, ce peut être intéressant…

    Dans tous les cas, c’est bien que des gens expriment le besoin de se réunir pour prier… Et retrouvent ou découvrent une spiritualité… Peut-être pour aller plus loin continuer à s”élever…

  20. Je rajoute par rapport à mon dernier commentaire que lorsqu’on part faire une retraite dans un monastère bouddhiste en France, les femmes et les hommes dorment dans le même dortoir. Personne ne s’en offusque, ni ne pète un plomb. Tout ça devient très vite naturel. La logique est réellement fraternelle et on n’a pas besoin de se servir du mon frère par ci ma sœur par là alors qu’à l’évidence ce sont des mots creux pour d’autres.

  21. Franchement il y a dans certaines réactions ici un vrai problème de sexisme que j’impute aux hommes visiblement incapables de maîtriser leurs pulsions, au point que ce sont les femmes qui en éprouvent de la gêne.

    Un problème qu’on ne rencontre pas dans le bouddhisme qui est une religion plus ancienne que le christianisme et l’islam. Elle a en effet su évoluer sans renier son essence, car elle est d’abord spiritualité profonde et pas orthopraxie superficielle. Allez dans un temple bouddhiste tibétain en France. Les femmes lamas dispensent des enseignements et des initiations. On se prosterne quand on rentre dans le temple à la manière des musulmans. On est à même le sol, en lotus, demi lotus ou jambes repliées sous soi, les uns à côté des autres mais carrément aussi face à face. On n’est pas là pour mater le cul de la voisine ou du voisin mais pour pratiquer sa spiritualité. D’ailleurs, le principe même de la pratique de la méditation consiste à ne pas se laisser emporter par le flux des pensées. Autant dire que c’est antinomique avec le fait de fantasmer sur les participants alentour. Évidemment que c’est mixte et qu’on n’a pas les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, les jeunes de 20 ans séparés des vieux de 70 ans. Et encore quoi ?!

    Bref si, il faut bien le reconnaître : certaines attitudes ici sont complètement réacs et montrent une obsession malsaine de la sexualité, un rapport hommes femmes pauvre et une pratique spirituelle pour le moins précaire. Comme l’a rappelé A. Reyes, il y a bien des homosexuels chez les musulmans. Ils font quoi à votre avis ? Ils ne vont pas à la mosquée ? Ils sont obsédés par leurs coreligionnaires, incapables de se maîtriser et de se concentrer sur la religion ? Quand on réduit l’homme à son instinct animal il ne risque pas de s’élever bien haut …

    Bref je félicite encore ces femmes qui ouvrent la voie à une pratique a la fois spirituelle et progressiste, où hommes et femmes peuvent communier ensemble.

  22. De par ma culture je prefere la mixite et faire des groupes de priere avec des hommes et des femmes peut etre sympathique…quand on est assis sur des chaises; mais vu la position de la priere pour les musulmans je comprends Cemwe et je serais tres mal a l’aise si je devais prier ainsi dans un endroit mixte; dans ce cas je prefererais la non mixite; c’est pourquoi Cemwe ne me semble ni reac ni macho mais seulement tres franc ; en effet pour prier il faut etre concentré et l’homme qui a une tres jolie femme devant lui ou a cote peut etre perturbè et ne pas forcement penser a dieu…en revanche dans la vie en general je prefere la mixite mais j’y suis habituée depuis toujours;

    • Tout est histoire d’éducation et d’habitude: les habits que porte la femme musulmane lors des prières est… banal et couvre bien comme il faut le corps, avec des vêtements amples.

      Les femmes auraient des jeans avec le string qui dépasse, là encore je comprend, mais pour le reste il n’y rien d’affriolant. Il faut vraiment avoir l’esprit dérangé ou etre sensible à la gâchette pour etre déconcentré par ça.

      Après rien n’empêche de mettre les homme devant et les femmes derrières si c’est ce qui dérange. (quoique certaines femmes aiment le postérieur des hommes…

      Pour un début une séparation gauche / droiteavec un voile assez foncé peut aider.

  23. asalamou alaykoum. C’est du n’importe quoi. Il n’appartient pas à un musulman de changer les préceptes de l’Islam. Il les respecte ou bien il n’est pas musulman.
    D’ailleurs je doute de leur conversion

  24. Pour ceux qui trouvent que c’est une initiative de bon sens, je leur rappellerai juste que le christianisme a deux mille ans et que le judaïsme a plus de cinq mille ans, et pourtant je n’ai jamais entendu parler d’une femme rabbin (ou alors je me trompe), alors avant de vous intéresser à l’islam , commencez par les plus anciennes religions.
    D’autre part, j’aimerai bien qu’on m’explique si une personne convertie depuis une dizaine d’années seulement est capable de devenir Imam!

  25. La sounna veut que les croyants se serrent les uns contre les autres, une chose inconcevable entre hommes et femmes, et le voile est une obligation pendant la prière, chose que ces deux femmes ne font pas si on en croit les photos (têtes nues et pantalons moulants) on n’est plus dans l’innovation mais dans la parodie.
    Si leur intention est de plaire à Dieu alors elles ont pris une mauvaise direction mais si c’est pour satisfaire à des convenances libertaires dans le goût du moment, alors chaque actes vaut d’après ses intentions.

  26. Ça n’a aucun rapport avec l’islam Dieu est clair lorsqu’il dit إنّٓ نزّٓلنا الذكرى وإن له لحافظون personne ne peut changer les principes de cette religion car Dieu se porte garant de la proteger jusqu’à la fin des temps donc tout ce qui se fait par ces laics pour descriminer l’islam est nul et non avenu.

    • Salam,
      Votre citation du verset est erronée, ça nous arrive à tous mais il faut bien sûr rectifier dès qu’on s’en rend compte
      إِنَّا نَحْنُ نَزَّلْنَا الذِّكْرَ وَإِنَّا لَهُ لَحَافِظُونَ (9)

      Et puisque vous aimez le livre de Dieu alors cadeau: Qualques pépites coraniques

      Episode 1
      Dans la vidéo ci-après, une question est posée au linguiste et exégète d’exception Dr Fadel Saleh Al Samirai à propos des versets suivants :
      فَإِذَا جَاءَتِ الصَّاخَّةُ (33)
      يَوْمَ يَفِرُّ الْمَرْءُ مِنْ أَخِيهِ (34)
      وَأُمِّهِ وَأَبِيهِ (35)
      وَصَاحِبَتِهِ وَبَنِيهِ (36)
      لِكُلِّ امْرِئٍ مِّنْهُمْ يَوْمَئِذٍ شَأْنٌ يُغْنِيهِ (37)
      [33] Mais lorsque surviendra le Fracas,
      [34] le jour où l’homme fuira son frère,
      [35] sa mère, son père,
      [36] sa compagne et ses enfants,
      [37] chacun ayant assez, ce jour-là, de s’occuper de son propre sort ;

      Et la question était en gros « Sachant qu’aucun ordre de précédence n’est fortuit dans le Coran, je ne comprends pas que le frère puisse être cité avant la mère voire avant les enfants derniers de la liste alors que ses enfants sont tout de même ce qu’un homme a de plus proche ?
      Et alors sa réponse a été que justement, l’ordre ici ne vaut pas valeur décroissante et qu’au contraire la situation dépeinte de terreur et de fuite le jour du jugement, veut que nous fuyions d’abord ceux qui nous importent le moins (étrangers voisins etc) puis – parmi ceux listés- en premier le plus éloigné le frère ensuite graduellement jusqu’au plus proche qui n’est fui qu’en dernier ressort (après ses parents son épouse forcément très proche au quotidien et surtout enfin, ses enfants les plus proches d’entre tous).

      Et dans ce cas, on s’attendrait à ce que la mère plus proche soit quittée après le père. Oui en toutes circonstances la mère est plus proche que le père, sauf en cas de terreur et de fuite où elle ne peut être d’aucun secours contrairement à un père dont on pourrait penser qu’il pourrait éventuellement protéger secourir…

      https://www.youtube.com/watch?v=N_kgGqQzPb0

      Episode 2
      Forts de cette explication qu’en est-il ailleurs dans le Coran et pour les mêmes protagonistes ou presque :

      يَوْمَ تَكُونُ السَّمَاءُ كَالْمُهْلِ (8)
      وَتَكُونُ الْجِبَالُ كَالْعِهْنِ (9)
      وَلَا يَسْأَلُ حَمِيمٌ حَمِيمًا (10)
      يُبَصَّرُونَهُمْ ۚ يَوَدُّ الْمُجْرِمُ لَوْ يَفْتَدِي مِنْ عَذَابِ يَوْمِئِذٍ بِبَنِيهِ (11)
      وَصَاحِبَتِهِ وَأَخِيهِ (12)
      وَفَصِيلَتِهِ الَّتِي تُؤْوِيهِ (13)
      وَمَن فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا ثُمَّ يُنجِيهِ (14)
      [8] le jour où le ciel aura l’aspect d’un métal en fusion,
      [9] où les montagnes seront comme de la laine en flocons,
      [10] où même un ami intime ne s’enquerra plus de son ami,
      [11] bien que se trouvant en face de lui, et où le criminel, pour se racheter des tourments de ce Jour, livrerait volontiers ses propres enfants,
      [12] sa compagne, son frère,
      [13] son clan tutélaire,
      [14] voire l’humanité tout entière, pourvu qu’il soit sauvé.

      Là, il est plutôt question de criminels convaincus désormais qu’ils sont destinés à la géhenne et qui s’ils le pouvaient sacrifieraient volontiers à leur place roulement de tambour…. Rigoureusement l’ordre inverse, du plus proche et donc du plus précieux jusqu’au plus éloigné
      1. Ses enfants puis
      2. Son épouse puis
      3. Son frère puis
      4. Sa tribu, son peuple et enfin
      5. Tous les habitants de la terre pour expier ses crimes à lui

      Et alors ce qui saute aux yeux, c’est que même quand le pire criminel envisage face à la géhenne, la possibilité d’en réchapper en sacrifiant à sa place ce qui lui est le plus cher ses enfants, puis progressivement jusqu’à la terre entière s’il le faut pour en réchapper lui même, ses deux parents eux ne sont cités nulle part dans la liste …

      Allahou akbar

  27. Chose que beaucoup de non musulmans ignorent c’est qu’on ne peut changer l’islam revelé au prophete, tout ce que l’homme peut tailler à sa guise n’est pas accepter par Dieu c’est bien expliquer dans la parole de Dieu qui est le coran donc toutes ses tentatives d’atteinte à l’islam ne peut aboutir seul les commandements divins sont tolérés car Dieu Dit’´الحلال بين والحرام بين et ds un autre verset إنّٓ نزلنا الذكرى وإنّٓ إليه لحافظون ´´. قد تبين الرُّشْدُ مِنْ الغٓيِّ ´´

  28. Comment peut-on faire de telles innovations, qui resteront certes sans succès ? on ne saurait pousser plus loin la bêtise humaine. Leur ambition prête à rire. nulle femme PIEUSE manifesterait autant d’orgueil. Et cela n’a absolument rien à voir avec l’égalité homme-femme!! Ces femmes soit disant” imames “s’enfoncent dans leurs bêtises. En fin de compte , l’essentiel c’est d’avoir la foi.

    • Salam ma sœur j’espère que vous allez bien.
      Je vous rejoins parfaitement et même si je trouve aussi pour le moins gonflé, que 10 ans à peine après leurs conversions à l’Islam, ces deux dames prétendent apprendre aux musulmans comment il convient de faire la prière… j’évite sciemment de parler d’orgueil ou d’émettre des doutes sur leurs intentions dont j’ignore tout.
      Par contre j’essaie de suivre jusqu’au bout la « logique » qui semble les animer et ce qu’elles proposent noir sur blanc pour mieux comprendre où mènent les khatawat de qui vous savez.
      En parallèle et pour comprendre en profondeur je suis -du verbe suivre- avec intérêt les réactions des musulmans comme celles des non musulmans qu’il s’agisse de personnes sensées et bienveillantes façon mistigris ou de leur antithèse la couveuse sioniste pour ne parler que d’elle … Eloquent…
      Rabbi yahfdek

      • Cela ne veut rien dire, énormément de musulmans connaissent ce qu’on leur a entré dans le crane, sans aller faire de recherches personnelles…

        Même vous, sur ce site, vous reprenez, corrigez, souvent certains, car vous semblez curieux et soucieux d’etre sur le droit chemin et en accord avec les versets du Coran.

        Donc si ça ce trouve, ces personnes ont des choses à apprendre aux autres, si elles sont aussi curieuses et porteuse d’une foi aussi inébranlable

        • Bonjour
          Evidemment qu’elles peuvent -ou pas- avoir des choses à apprendre aux musulmans sur l’Islam bien au-delà du nombre d’années depuis leur conversion (*) ou encore de leur jeune âge, mais entre ça et leur apprendre comment il convient de … prier, il y a de la marge… ça tombe bien, je ne dis rien d’autre et vous le savez.

    • @ Souad
      Vous écrivez :
      Ces femmes soit disant” imames “s’enfoncent dans leurs bêtises. En fin de compte , l’essentiel c’est d’avoir la foi.

      Pardonnez au mécréant que je suis de trouver une contradiction majeure dans votre propos Si l’essentiel en religion c’est d’avoir la foi, ce que je comprends aisément, pourquoi attacher une telle importance aux rites, aux obligations, aux traditions obsolètes, en d’autres temps d’autres lieux ???
      J’aurais cru que l’habillage des pratiques (les apparences) ne valait pas l’engagement personnel, responsable, adulte. La spiritualité est intériorité. Son expression collective n’a aucune raison de se laisser rigidifier par des codes arbitraires.

  29. Excellent ! Voilà une initiative à encourager pour montrer que la spiritualité n’a rien à voir avec une vision rétrograde et même archaïque. Il était temps.

  30. ça ne me dérangerait pas plus que ça d’y prier.
    Seul bémol la mixité totale, je pense qu’on peut être sur un principe d’égalité sans mixité les hommes à gauches, les femmes à droite, les femmes devant, les hommes derrière et vice versa
    Côte à côte au sens littéral du terme comme c’est le cas aujourd’hui dans les mosquets, je pense que ça peut mettre mal à l’aise certains hommes ou certaines femmes, à moins qu’il y ai quelques centimètres d’écarts entre chaque personne.

    • @saidb
      Je me suis fait la même remarque, mais ensuite j’ai pensé qu’on n’était pas obligé de se mettre à côté d’un homme si on est une femme ni à côté d’une femme si on est un homme. Tout en étant dans la même salle, les gens peuvent toujours se disposer comme ils veulent, comme ils se sentent à l’aise. Et si ceux qui sont en couple veulent prier à côté l’un de l’autre cela leur en donne la possibilité.

  31. certains disent que cet islam professé par ces femmes est manipulé,et,pourquoi ce ne serait pas le contraire et que c’est seulement 1 retour vers 1 vrai islam,et non celui des faux prêcheurs,venus d’arabie saoudite ou du maroc rétrograde qui n’a rien a voir avec le coran,car seul le coran compte,et non pas les livres de certains illuminés qui professent 1 mauvais islam,l’islam des ténèbres

    • Où va-t-on ? C’est de l’entrisme grossier qui restera marginal. Progressiste, eclairé, …Champ lexical qui permet d’identifier clairement qui se cache derrière cette mascarade. L’islam ne triomphera pas en se travestissant mais en mettant en application concrète ses idéaux de justice, de fraternité et de bienveillance envers son prochain (quelle que soit sa religion) : refus de la course aux richesses et a l’orgueil, on ne sème pas de guerres fratricides pour s’approprier les ressources d’autres peuples a moindre coût, respect de la vie humaine qui est sacrée, on ne laisse pas son prochain (où qu’il se trouve dans le monde) subir misère et maladies alors qu’on donne à manger des friandises à nos chiens. La liste est longue mais les peuples a travers le monde sauront reconnaître la vérité en action. Et Dieu sait mieux !

  32. Prions que les musulmans voir même certaines musulmanes sortent de leur carcan de rigidité et de leur torpeur invalidantes et adoptent ainsi sereinement cette véritable révolution quand bien même il semblerait que d’autres imames aient officié dans l’histoire.

  33. Les gens font ce qu’ils veulent mais trois choses me posent problème et une réponse des deux concernées serait la bienvenue sans qu’il soit question de « juger », non simplement comprendre.
    1. Je lis dans les profils deux choses qui me semblent inconciliables :
    D’une part : Association pour la renaissance de l’Islam mutazilite ce qui est très cohérent avec un retour à la raison et un rejet des mensonges nombreux qui entachent la tradition orale (je précise si besoin est, que même si je suis en désaccord majeur avec certaines de leurs convictions, j’ai le plus grand respect pour les mutazila et pour les grandes figures qu’ils ont données à l’Islam) et d’autre part : Tradition mystique non dualiste (الحلول و الاتحاد)
    Inconciliable parce qu’au fondement de la foi moutazili, il y a تنزيه الله عن التجسيم و التشبيه traduit approximativement par le refus catégorique de toute comparaison et de toute personnification du divin. Comment peut-on concilier ça avec « il n’existe rien d’autre que Dieu » ou pire avec les dérives possibles de cette acception, « je suis Dieu »
    2. « Aucune discrimination en raison de l’orientation sexuelle », au sens républicain c’est une évidence j’entends bien, mais je rappelle qu’il est question d’imamat et donc de mener des prières musulmanes qui jusqu’à preuve du contraire ne peuvent être menées qu’avec des versets coraniques. Est-ce à dire que la totalité des versets qui narrent l’histoire de Lot par exemple, sont à proscrire pour éviter qu’un fidèle se sente visé voire discriminé ? En clair est-il question d’un Coran bis expurgé de ce qui serait susceptible de déplaire ?
    3. « prêcher et prier avec les hommes sans hiérarchie spatiale et dans une totale mixité (aucune séparation gauche-droite ni devant-derrière) » Mais pourquoi donc est-ce que ce serait ça l’égalité femmes-hommes ? et pourquoi au risque de faire échouer toute votre démarche allez vous jusque là ? Si le quinqua – marié et parfaitement heureux en couple que je suis – ne peut en aucune manière envisager de faire la prière avec une femme collée à sa droite et une autre collée à sa gauche (en Islam aucune distance n’est laissée entre fidèles) – de surcroit lesdites sœurs seraient habillées comme elles l’entendent puisque vous ne vous donnez même pas la peine de préciser « tenue correcte exigée » laissant probablement ça au bon sens des uns et des autres.
    Je disais donc, si pour le quinqua qui a déjà fait sa vie que je suis, c’est intenable, que ferez-vous le jour ou un couple d’ados interrompra la prière pour répondre immédiatement à l’appel naturel de dame nature ? Que ferez-vous le jour où une fidèle se plaindra d’attouchements déplacés en plein prière ?

    • “que ferez-vous le jour ou un couple d’ados interrompra la prière pour répondre immédiatement à l’appel naturel de dame nature ?”
      @Cémwé
      Les jeunes musulmans ne sont pas des bêtes, vous savez. Ils ont tous les jours l’occasion d’être côte à côte, en classe, en cours de sport, etc., et ils ne s’accouplent pas pour autant illico. Et dans les mosquées non mixtes, ceux ou celles qui préfèrent les gens du même sexe ne leur sautent pas dessus non plus parce que leurs côtés se touchent. C’est dans la tête, tout ça !

      La mixité n’oblige personne, je pense, à se mettre entre deux personnes du sexe opposé, si cela lui déplaît. Il faut cesser d’avoir peur de soi et d’autrui. Dans les lieux de prière les gens savent bien qu’ils sont là pour se présenter devant Dieu et pas pour regarder autrui avec concupiscence ni se livrer à des attouchements, non ? À force d’interdit et de séparation, voilà où en arrivent certaines personnes : à croire que les pulsions sexuelles sont incontrôlables et sont le souci majeur même à la mosquée.

      • Pas à vous que je m’adressais mais bon je n’aurai rien de mieux ce soir, c’est si rare un auteur qui condescend à répondre sur Oumma.
        Vous disiez donc « Incontrôlable », « souci majeur », « regarder autrui avec concupiscence » laisser entendre que ce serait la mixité qui serait en cause alors que je ne le dis nulle part etc …Bref facile… un peu trop et déformant au possible.
        Pour éviter ce genre de fulgurances à la noix, j’avais pourtant bien pris la peine de préciser indirectement que ça faisait un paquet de printemps que le merveilleux corps de la femme n’avait plus aucun secret pour moi – des fois qu’on me sortirait l’autre cliché éculé de la misère sexuelle des musulmans- et pourtant : Quiconque a déjà mis les pieds dans une mosquée ne serait-ce qu’une fois dans sa vie ce qui n’est de toute évidence pas votre cas, sait que non seulement dans cette hypothèse, les fidèles seraient debout collés les uns aux côtés des autres avec soit une position de sadl (les bras le long du corps) ou de kabd (main droite sur la gauche et le tout sur la poitrine). Les deux cas posant problème quand immanquablement on déborde sur la fidèle d’à-côté.
        Pas fini, ensuite il y a le roukou’ et le soudjoud, délicat mais négociable comme virage pour peu qu’on fasse un gros effort … d’abstraction calculée mais pas mathématique. En revanche entre les prosternations ou à la fin pour le tachahhoud, c’est carrément cuisse contre cuisse, genou contre genou sans parler des pieds derrière, chacun les positionnant sous ou à côté de son fondement comme ses « chouyoukhs » à lui le lui ont appris en débordant plus ou moins sur la voisine.
        Bref si vous, ça ne vous fait ni chaud ni froid depuis belle lurette et que vous trouvez ça normal, alors grand bien vous fasse, mais souffrez que sans être un DS le cas ou apparenté, sans avoir rien de « concupiscent », Bibi et malgré son âge, reste un homme … qui aime les femmes, tout comme des centaines de millions de bipèdes « normaux ». Lequel Bibi du coup s’imagine que pour des ados célibataires et des deux sexes, ce serait encore plus difficile que pour lui de … faire abstraction de l’autre.

      • @Saidb
        Salam.
        Sans animosité aucune, c’est moi qui choisis comment m’exprimer et le degré de provoc. que je souhaite mettre dans mes coms pour susciter soit la réflexion soit la réaction soit les deux. Vous n’êtes pas censé aimer ni le fond ni la forme de ce que j’exprime, vous n’êtes même pas censé le lire. Mais abstenez-vous de juger hâtivement ce que vous ne comprenez pas. Dieu n’a délégué à personne son pouvoir de jugement.
        Enfin je dis ça… C’est facultatif, comme tout le reste jusqu’à la foi elle même.

        • Salam,
          Le Droit d’expression concerne les articles et les commentaires, je ne fais que l’exercer, comme vous le faites. Par ailleurs si Dieu est le seul juge, nous passons notre vie à juger les propos des uns et des autres, les idées des uns et des autres, les comportements des uns et des autres…Je ne vois pas où est le probléme à partir du moment où c’est fait avec respect (je ne pense pas vous avoir manqué de respect), après que je ne comprenne pas où vous voulez en venir, c’est possible…
          Dieu seul sait ce qu’il y a dans les coeurs

        • Cémwé : Ce servir de ça, pour justifier la non mixité, c’est faire l’ autruche !
          Par contre, je trouve que ça en dit très long, sur les valeurs spirituelles de bons nombres de musulmans, Dieu doit surement ouvrir gracieusement les portes de son paradis, a un troupeau de bêtes en rut !
          Ça prouve une chose, c’est que ” les ” religions, sont des fabriques de frustrés et pervers !

          • Cheyenne,
            Vous oubliez que la puissance masculine en Europe est en voie de disparition.

            Il y a des hommes en prison, d’autres deviennent féministe jusqu’à vouloir changer xy en x, d’autres rendu fous et ce qui reste ne savent plus quoi faire.

            Une chose est certaine, Renauld disait, même si je serai pd comme un foc, je ne serai jamais en cloc.

            Sauf que l’animal ne sort jamais du commun des mortels.

  34. Je propose un autre titre à cet article : “Comment détruire l’Islam en inventant une fausseté : sa copie laïcisée ?”
    Je suppose que cette soi-disant association est une entreprise surtout financée par des fonds très douteux venant des ennemis de l’Islam (les musulmans les connaissent très bien).

    • Très bien dit, tout à fait d’accord avec vous. Aveuglés par leur orgueil ils s’acharne à vouloir détruire la lumière d’ALLAH, mais ALLAH Soubhanou wa Ta’ala ne feras que l’accroître.

  35. N’en déplaise aux traditionalistes coincés, il existerait donc aussi en islam des femmes et des hommes “normaux” : ouverts, intelligents, assumant leur responsabilité individuelle etc, et d’une qualité humaine et spirituelle incontestable…

    • Mistigris, apprenez,

      Une église n’est pas une mosquée.
      Si l’humanité entière avait le même concept de dieu, on aura tous la même maison de dieu. Ce n’est pas le cas.

      Pour l’homme ancien, qui était naïf, manquer de respect à une religion veut dire insulte.

      Pour l’homme moderne, qui devient arrogant, manquer de respect à une religion veut dire l’infiltrer et la changer.

  36. C’est une bonne chose pour plusieurs raisons :
    1/ Les prédications en arabe rendent les croyants illettrés et analphabètes, le fait de prier en français leur permettra de renforcer leur lacune en langue française et de pouvoir débattre sans avoir d’accent ridicule lors d’échange avec chrétiens ou athées.
    2/ Les femmes et les hommes rentreront ensemble et partiront ensemble de la mosquée ce qui permettre une promiscuité encore plus importante dans le couple et une union inséparable dans les pratiques religieuses de la vie.
    /3 On arrêtera de donner pour prétexte aux affabulateurs que la femme musulmane est inférieure à l’homme, elle est légale de l’homme elle est un élément important pour nous croyant, elle a le choix de porter le voile ou non et de prier à la mosquée si elle le souhaite avec son mari.

  37. Islam veut dire :
    1 La mosquée n’est pas une obligation pour la femme.
    2 Le prophète reste le seul model pour adorer Allah.
    3 On a pas élevé le prophète au rang divin , et ensuite chacun danse à sa manière.

    Christianiser l’Islam est une entreprise impossible à réaliser.

    La meilleure défense est l’attaque.
    On se plaint de la mixité à l’école, au travail.
    On nous dit vous aurez la mixité à la mosquée, chez votre dieu.

    Pas de race, pas de sexe, pas de religion, ceci est valable au dernier jugement et non pas sur terre.

    L’Ismaélite El sabah, fondateur de la secte des assassins, il y a plus de 10 siècles, avait disjoncté , il a décrété qu’on est au paradis, toutes les jouissance sont permises.
    prier est acte d’incroyance.

    Ce Sabah a peut être raison, on est peut être au paradis, après tout il y a des animaux dans le paradis, mais pas dans des cages, libres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La falsifiabilité des théories scientifiques est-elle un argument ultime contre la religion?

La falsifiabilité des théories scientifiques est-elle un argument ultime contre la religion ? (2/3)