in

Fatma Boudouani, première femme Général-Major de l’armée algérienne

Femme d’exception au sein d’une armée algérienne qui a promu quatre femmes généraux au cours de ces dernières années, la nomination de Fatma Boudouani au grade de Général-Major permet à l’Algérie de conforter sa place de leader dans le monde arabe en termes de représentation de la gent féminine et de son accession à des hautes responsabilités dans la grande muette.

Dans une institution militaire où le commandement des troupes se conjugue généralement au masculin, l’irrésistible ascension de cette spécialiste du ministère de la Défense la fait entrer par la grande porte dans l’histoire de son pays, en tant que première femme élevée à ce rang prestigieux.

La célébration, mardi 4 juillet, du 55ème anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie aura été notamment marquée par une cérémonie de remise de médailles décernées à des militaires et des civils assimilés dans l’enceinte du ministère de la Défense, sous l’égide du Vice-ministre de la Défense, Gaïd Salah, dont Fatma Boudouani, qui avait été promue Général en 2012 par le président Bouteflika, a été l’héroïne du jour.

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. 55 ans d’illusions, de trahison du sang de plus d’un million d’âme victime de la barbarie coloniale, de dictature des caporaux récupérés qui ont changé de tenue pour enfiler celle des généraux assoiffés de sang et de pétrole. 55 ans d’immigration alors que l’algérie devrait être une destination migratoire. A combien se chiffre le retard occasionné par cette racaille de FLN? je n’ose même pas imaginé. Une femme sortie de nul part peut le rattraper? on se fout de notre intelligence?. Le maroc avait accueilli la sanguinaire Tsipi Livni qui est partie avec un présent du palais; elle l’a remis à son état sioniste car c’est un privilège de fonction. Regader comment ILS sont et comment nous sommes. J’invite cette vielle statue de renforcer l’économie, restituer les milliards de milliards volés, régler les pseudo-problèmes régionaux, faire de l’algérie une force et pas le pays où il ne reste que le nif. Elles serait ma propre mère je dirais la même chose; il y en mare du foutage débile et il regrettable qu’Oumma se prête à ce jeu. On se trompe complètement de champ de bataille et cette ”connerie” faire rire et pleurer même les enfants

  2. hors sujet mais très important à mes yeux.
    un ministre algérien aurait dit ” Les-migrants amènent le-crime la drogue et plusieurs fléaux”

    C’est une honte de ne pas rapporter ceci.

    Vous préférez rapporter des histoires comme cette femme promu generalE (pour une femme, oui il y a un “e”)
    Ou bien de rapportez un compte rendu presque journalier au Rif.

    les journalistes soyez neutres un minimum et rapportez nous les actualités urgentes qui touchent notre OUMA en ces temps très difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les « mirages scientifiques » du Coran

La rupture du pacte de Houdeybia