,

Faire fleurir l’espoir sur des cendres : une Palestinienne s’attelle à la reconstruction de Gaza

From ashes to hope: this Palestinian girl's invention might change the face of Gaza

Publié par Zinc sur jeudi 3 novembre 2016

Faire renaître Gaza de ses cendres en y faisant fleurir à nouveau l’espoir, c’est à cet ambitieux chantier de reconstruction que s’est attelée une Palestinienne particulièrement ingénieuse, Majd Al-Masharawy, en déjouant habilement le blocus illégal et humainement insoutenable d’Israël.

Alors qu’un paysage de désolation s’offre à ses yeux, après trois offensives israéliennes sanglantes et dévastatrices menées en une seule décennie contre la plus grande prison à ciel ouvert du monde, la jeune femme a été traversée par un éclair de génie : bâtir des maisons sans pierre, ni sable, mais en utilisant les immenses quantités de gravats jetées dans les décharges.

Ou comment, face à l’impossibilité de se procurer des briques, réussir à fabriquer ce précieux matériau sur des tas de cendres, dont Israël ne soupçonnait certainement pas qu’une telle idée pouvait y éclore et se matérialiser.

Cette véritable innovation, respectueuse de l’environnement, présente bien des avantages, pas seulement pour l’enclave martyre de Gaza mais pour le reste du monde, comme l’assure non sans fierté Majd Al-Masharawy, ce maître d’œuvre d’un chantier crucial : se forger un avenir sur des décombres, envers et contre tout, l’espoir indestructible chevillé au corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *